Publicité
4 décembre 2019 - 04:00 | Mis à jour : 16:26

Sondage hebdomadaire EnBeauce.com

Pas tant fou du Vendredi fou ou du Cyber lundi?

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Que tirer comme conclusions suite aux réponses reçues des Internautes à notre sondage de la semaine dernière qui demandait : Êtes-vous Vendredi fou ou Cyber lundi?

En effet, 81,9% ont choisi la quatrième option de réponse qui s'articulait ainsi: Hein? Quoi? Gilbert qui? Y'a viré fou où? Cette proposition était destinée aux personnes qui ne sont pas familières avec ces phénomènes commerciaux ou encore qui ne portent aucune attention à ces ventes pour orienter leurs achats.

En tout cas, l'indifférence et la méconnaissance semblaient avoir pris le bord durant le Vendredi fou du 29 novembre alors que le boulevard Lacroix, en direction du Carrefour Saint-Georges, a été engorgé la majeure partie de la journée et que le stationnement du centre commercial était rempli à craquer.

Aux États-Unis et au Canada, le Black Friday, que l'on a traduit au Québec par Vendredi fou, est un évènement commercial qui se déroule le lendemain de la fête de Thanksgiving, soit l'Action de grâce américaine, le quatrième jeudi du mois de novembre. Ce jour marque traditionnellement le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année. Plusieurs commerçants profitent de ce moment pour proposer des remises importantes.

Cyber Monday (Cyber lundi) est une expression de mise en marché, utilisée d'abord aux États-Unis, pour nommer le lundi qui suit le Black Friday. Elle se rapporte à la vente en ligne de produits alors que les revendeurs, comme Amazon, proposent de substantielles réductions et d'importantes promotions.

À notre sondage, 13,4% ont répondu qu'ils carburaient aux ventes à l'année longue. Seulement 3,6% sont des adeptes du Vendredi fou et un très mince 1,1% sont des « cyberlundiens ».

Cette année, d’après Adobe Analytics, les consommateurs américains ont acheté pour 7,4 milliards de dollars de biens en ligne à l’occasion du Black Friday. Un chiffre en augmentation de 1,2 milliard de dollars par rapport à 2018. Salesforce, qui dispose de ses propres indicateurs, annonce de son côté un bilan de 7,2 milliards de dollars.  On est bien loin de la décroissance et de la volonté de moins consommer affichée par certains.

Parmi les produits qui ont eu les faveurs des internautes de nos cousins du Sud cette année, beaucoup de jeux. Les L.O.L dolls, Frozen, FIFA ou la Switch ont été particulièrement achetés.

Autre fait marquant : la place du téléphone mobile dans les achats réalisés. Près de 2,9 milliards de dollars d’achats ont été effectués par ce moyen. Ce canal progresse bien plus vite que le volume d’achat global, et devrait donc bientôt rejoindre les achats via desktop.

Cette année, le panier moyen est lui aussi en hausse. Il s’élève à 168 dollars US, soit une hausse de 5,9% par rapport à l’année dernière. Adobe Analytics précise enfin que le Black Friday profite principalement aux géants du commerce en ligne. Les augmentations de volumes de ventes sont beaucoup moins marquées chez les petits détaillants.

Retour sur les déco de Noël

Un bon nombre de nos Internautes ont réagi fortement à la publication des résultats de notre sondage sur la pose des décorations de Noël. Plusieurs ont conclu qu'il se préparait une législation quelconque qui interdirait l'installation des guirlandes et des lumières avant le premier décembre de chaque année.

Il n'en est rien. Cependant, un important contingent de répondants au sondage ont suggéré que cela pourrait se faire à partir de cette date. Et ceux qui étaient contre l'idée en ont appelé à leur «liberté d'expression» et au « laisser vivre » pour dire non à toute forme de restriction dans cette activité qui est avant tout une affaire « bien personnelle ».

Répondez à la question de la semaine:

Quelle est votre chanson de Noël préférée?

Les résultats la semaine prochaine sur EnBeauce.com

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.