Publicité
7 janvier 2020 - 04:00

Sondage hebdomadaire EnBeauce.com

Quelques perspectives pour la nouvelle année

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Que nous réserve l'année 2020? À moins d'être devin, bien maligne est la personne qui pourrait prétendre connaître ce qui nous attend pour les 12 prochains mois.

Les spécialistes de tout acabit peuvent quand même établir des perspectives et des tendances, voire même faire quelques prédictions dans divers champs d'activités. En tout cas, pour 47,7% des répondants au sondage hebdomadaire d'EnBeauce.com, 2020 se présente comme « une année qui aura ses hauts et ses bas, comme depuis toujours ».

Les perspectives économiques canadiennes devraient s'améliorer légèrement cette année grâce à une croissance du marché immobilier, de l’investissement résidentiel et de la consommation des ménages, selon le plus récent blogue du vice-président, Recherche et économiste en chef de la BDC, Pierre Cléroux.

Il estime que cette conjoncture devrait se traduire par un taux de croissance d’environ 1,7 % pour l’économie canadienne en 2020. L’année 2019 a été marquée par un ralentissement synchronisé des économies à travers le monde. Ce fut le cas pour le Canada, où la croissance est passée de 1,9 % en 2018 à un maigre 1,5 % anticipé pour 2019, ce qui est légèrement sous son potentiel.

Toujours d'après M. Cléroux, la croissance sera freinée encore en 2020 par l’incertitude mondiale liée aux tensions commerciales, aux élections américaines et à l’avenir du Brexit.

Par ailleurs, selon le numéro de décembre du magazine Perspectives de la Commission de la construction du Québec (CCQ), la vigueur sera au rendez-vous dans l’industrie de la construction, malgré un ralentissement en 2020.

En 2019, l'activité de la construction a atteint un niveau record, avec 177 millions d’heures travaillées à travers la province, en hausse de 9 %, comparativement à 2018. À la suite de ce sommet, un léger repli est attendu en 2020, avec un total de 173,5 millions d’heures travaillées, en baisse de 2 %, signale la CCQ.

Malgré ce recul, l'organisme précise que ceci constituera le deuxième plus haut niveau jamais atteint dans l’industrie, témoignant de la demande encore vive pour les travaux d’infrastructures et de bâtiments.

Du côté du marché de l'habitation, la conjoncture restera favorable alors que les mises en chantier devraient se stabiliser en 2020 et 2021, tout comme les ventes et les prix qui commenceront à se redresser en 2020, prévoit la Société canadienne d'hypothèque et de logement.

Au chapitre des questions environnementales et des relations internationales, l'Organisation des Nations Unies (ONU) a lancé début décembre un appel humanitaire de près de 29 milliards de dollars pour venir en aide à un nombre record de personnes touchées par les changements climatiques et la multiplication des conflits de longue durée.

Ce qui, d'une part, pourra peut-être « rassurer » les 25,7% des répondants de notre sondage qui estiment qu'en 2020 « l'humanité doit de mobiliser pour sauver la planète »; d'autre part, cela jettera une douche d'eau froide aux 15,5% des répondants pour qui « l'important est de promouvoir l'harmonie et la paix entre les peuples » alors qu'un rapport onusien intitulé Global Humanitarian Overview indique que quelque 168 millions de personnes dans le monde vont avoir besoin d’une aide d’urgence en 2020.

Les besoins augmentent en partie parce que « les conflits deviennent plus longs et plus intenses », a fait savoir à la presse le secrétaire général adjoint des Nations unies aux Affaires humanitaires, Mark Lowcock.

Le Yémen et la Syrie restent les pays qui réclament le plus d’aide, auxquels l’ONU prévoit verser une enveloppe de plus de 3 milliards de dollars. Mais c'est le Venezuela qui est la contrée dont les besoins humanitaires ont le plus augmenté alors que l’ONU a pratiquement doublé l’enveloppe destinée à ce pays pour 2020 avec un montant de 1,35 milliard de dollars.

Sur un ton plus léger, le site Web Fraîchement pressé présente les tendances culinaires et alimentaires qui sortiront du lot au cours de l'année: les substituts de viande à base de plantes; les combos viandes et plantes; la culture de la viande in vitro; les charcuteries de la mer; les spiritueux et cocktails sans alcool; les cuisines fantômes (ghost kitchens); la cuisine de l’Afrique de l’Ouest; les nouvelles farines; l’environnement et la lutte au gaspillage alimentaire.

Enfin, pour les 11% de répondants qui estiment que « la fin du monde est proche », n'allez pas naviguer sur le site horoscope-annuel.com qui reprend une prédiction de Nostradamus selon laquelle une guerre apocalyptique devrait débuter en 2020. Ce célèbre médecin et alchimiste Français, qui vécut au 16e siècle, a prédit que cette guerre durerait jusqu’en... 2046!

Répondez à notre sondage de la semaine:

Depuis le 1er janvier 2020, l'âge légal pour consommer du cannabis au Québec est maintenant fixé à 21 ans. Devrions-nous faire de même pour l'alcool?

Les résultats la semaine prochaine sur EnBeauce.com

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.