Publicité
25 février 2020 - 04:00 | Mis à jour : 17:28

Création d'un comité d'experts pour gérer les inondations de la rivière Chaudière

Résultats du sondage hebdomadaire : 89,7 % s'entendent pour dire « Après-moi le déluge »!

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Le gouvernement du Québec vient de créer un comité d'experts pour gérer les inondations de la rivière Chaudière. Qu'en pensez-vous? Telle était la question de notre sondage de la semaine dernière. Vous avez d’ailleurs été 3178 personnes à donner votre avis sur le sujet.

Une grande majorité des répondants semblent être indifférents et porter peu d’intérêt à la question, puisque 89,7 % s’entendent pour dire  « Après-moi le déluge ». Les réponses se divisent ensuite de façon assez égale. Les répondants pensent que la création de ce comité est un début à 3,9 %, alors que 3,2 % s’accordent pour dire que l’expérience des estacades les a laissés perplexes avec un résultat de 4 %. 2,4 % des gens affirment que ce sont les municipalités qui devraient gérer le dossier.  

Des répondants proposent des solutions

Dans les commentaires des lecteurs à ce sujet, certains se montrent favorables à la mise sur pied d’un tel comité, mais plusieurs croient que l’argent sera dépensé inutilement. 

D’autres encore ont une opinion bien arrêtée sur le sujet et ont leur idée quand vient le temps de définir ce qu’est un expert. Ainsi, l’un d’eux a mentionné : « M. Léonard Otis, sage citoyen de Saint-Damase, près de Matane, avait l’habitude de dire : “Un expert, c’est un homme ordinaire qui vient d’en dehors”. Malheureusement, quand on n’est pas capable de régler nos problèmes entre nous, c’est à eux qu’il faut faire appel. »

Des répondants ont également proposé leurs solutions. « Vous avez juste à interdire les drainages agricoles au Québec et gérer par inspecteur la voirie forestière (chemins de bois commerciaux et privés) », a suggéré l’un d’eux. Un autre répondant a écrit que la première chose à faire est de cartographier les zones inondables. 

« Ça fait longtemps que ça aurait dû être fait, mais mieux vaut tard que jamais!!!!!!!!! À la place de cartographier la lune et les autres planètes, ils seraient bien mieux de cartographier où nous vivons présentement sur terre, et après, s’ils veulent s’aventurer pour le faire sur les autres planètes, ils le feront!!!!!! »

Quoi qu’il en soit, les experts du comité ne se prononceront qu'en avril sur les solutions envisagées pour diminuer les risques d’inondation de la rivière Chaudière. D’ici là, il faudra attendre leurs conclusions! 

Répondez à notre sondage de la semaine : Faites-vous vos achats en magasin ou en ligne? Les résultats seront dévoilés sur EnBeauce.com la semaine prochaine.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.