Publicité

27 avril 2020 - 18:00

Les vieux

Toutes les réactions 9

LES VIEUX

Bien malgré eux, les vieux accaparent l’actualité de ce temps-ci. Malheureusement, ce n’est pas pour les bonnes raisons. En faisant le bilan des victimes quotidiennes de la COVID-19, on prend bien soin de nous rappeler que 80 % des morts ont plus de 70 ans, voire même 80 et 90 ans.

Comme s’il était normal de mourir parce qu’on est vieux. Je comprends aisément que, à mesure que je gagne en âge, je m’approche de la mort. Mais l’âge tout seul ne fait mourir personne.

Lorsque je consulte mon petit Larousse au mot vieux, il me définit ce mot comme une personne avancée en âge, quelqu’un ou quelque chose qui existe depuis longtemps, qui a beaucoup servi. Permettez-moi de préciser que je remplis ces trois conditions : je suis avancé en âge, j’existe depuis bientôt 75 ans et j’ai beaucoup servi, peut-être même un peu trop parfois.

Qu’on m’appelle vieux, aîné, personne âgée, sage ou autrement, tout cela revient au même. Je suis vieux et j’en suis fier. J’ai toujours compris qu’il n’y a qu’un moyen de ne pas devenir vieux, c’est de mourir jeune, mais cela ne m’intéressait pas.

Qui sont-ils ces vieux?

Les vieux d’aujourd’hui, ce sont papa, maman, papi, mamie, mon oncle, ma tante, un ami de la famille, un proche que j’ai eu le bonheur de côtoyer et, souvent, d’apprécier.

Mais les vieux, ce sont aussi celles et ceux qui nous ont tracé le chemin; les travailleurs qui se sont battus pour améliorer les conditions de travail qui prévalent aujourd’hui, ce sont les entrepreneurs qui se sont investis pour créer des entreprises et des emplois, ce sont des scientifiques qui ont découvert de nouveaux médicaments qui nous permettent d’avoir une meilleure qualité de vie, ce sont des inventeurs qui ont créé les ordinateurs et tous les autres outils qui nous facilitent la vie, ce sont des artistes et des sportifs qui ont réalisé des performances dont on parle encore aujourd’hui. Et je pourrais énumérer une panoplie d’autres exemples du genre. 

Tout cela pour rappeler à toutes et tous qu’il y a des gens qui ont vécu avant nous et qui ont contribué à façonner le monde dans lequel nous vivons. D’accord, tout n’a pas été parfait. Il y a eu de grandes réalisations, mais il y a aussi eu des échecs cuisants. Mais il n’y a que ceux qui font rien qui ne font jamais d’erreurs.

Des vieux toujours actifs

Les vieux ne sont pas tous parqués dans des résidences pour personnes âgées ou dans des CHSLD. Permettez-moi de vous en présenter     quelques-uns qui font toujours vibrer la planète.

Paul McCartney, à 78 ans, Mick Jagger et sa bande de septuagénaires des Rolling Stones parcourent encore la planète pour présenter des concerts qui attirent des dizaines de milliers de fans. Dans le monde des affaires, celui que l’on surnomme «l’Oracle d’Omaha», Warren Buffet, continue, malgré ses 89 ans, à gérer des milliards de dollars en investissements divers. En politique, Joe Biden, à 78 ans, aspire à devenir Président des États-Unis en remplacement d’un autre septuagénaire, Donald Trump.

Chez nous, en Beauce, à 77 ans, Marcel Dutil est toujours à l’oeuvre pour que le Groupe Canam continue à se développer et conserve ses racines beauceronnes. De son côté, à 78 ans, le cardiologue Richard St-Hilaire, le pionnier de la cardiologie en Beauce, offre toujours ses services pour soigner les Beaucerons qui éprouvent des problèmes cardiaques.

Quel jeune oserait aller dire à l’une des personnes mentionnées ci-haut que le temps est venu de rentrer à la maison, que leur temps est fait, de leur laisser la place? C’est un pensez-y bien!

Quant à celles et ceux qui ont pris leur retraite, on les retrouve au sein de nombreux organismes qui ne pourraient continuer à exister sans compter sur leur bénévolat.

Les vieux des CHSLD

Évidemment, tous les vieux ne sont pas en santé. Et, dans notre société, lorsque les vieux éprouvent d’importants problèmes de santé, on ne les garde plus à la maison. 

Personne ne rêve de finir ses jours dans un CHSLD, mais, lorsque notre situation requiert des soins et que l’on ne peut plus demeurer à la maison, il faut bien trouver des institutions qui offriront ces services.

Espérons que la crise actuelle nous donnera l’occasion de réfléchir sur le sort que l’on veut réserver aux personnes âgées.

À celles et ceux qui trouvent que l’on en fait trop pour les vieux, j’aimerais vous rappeler que vous tous, jeunes d’aujourd’hui, êtes des vieux en devenir.

Pour conclure au sujet des vieux des CHSLD, je me permets de vous citer les paroles d’une chanson de Jacques Brel intitulée «Les Vieux» et je cite : «Les vieux ne bougent plus, leurs gestes ont trop de rides leur monde est trop petit du lit à la fenêtre, du lit au fauteuil et puis du lit au lit.»
 

Visionnez tous les textes d'opinion de Pier Dutil

PENSÉE DE LA SEMAINE

Je dédie la pensée de la semaine à celles et ceux qui pensent que les vieux ne sont bons qu’à mourir :

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

9 réactionsCommentaire(s)
  • Cher Pierre, je partage ton opinion à cent pour cent. C’est dommage qu’une société comme la nôtre en soit rendue là à mettre de côté les gens qui ont du vécu, de l’expérience supposément parce que ces personnes sont dépassées. C’est totalement faux, ces personnes ont façonné le Québec d’aujourd’hui, ont contribué à mettre sur pied par leur travail, par leurs sacrifices tous les programmes sociaux dont jouissent les jeunes d’aujourd’hui. Aucun d’eux ne veut finir de la façon dont on le voit aujourd’hui avec encore plus de misères qu’ils en ont eu. Ils se sont privés pour que leurs descendants aient ce qu’ils n’ont jamais eu et aujourd’hui on les voit mourir de malnutrition et de déshydratation dans des conditions innommables. Heureusement ce ne sont pas tous les CHSLD qui sont ainsi mais s’ils ne souffrent pas de ces conditions, c’est trop souvent la solitude qui les achève à petit feu
    Sans faire de politique, il était facile de prévoir lorsqu’on a un peu d’expérience dans ces officines ce qui allait arriver dans ces résidences. Pourquoi ? Parce que c’est le même modèle que ces bateaux de croisières mais avec des gens au système immunitaire affaibli. On a sacrifié ces pauvres gens et ce n’est malheureusement pas terminé. On a oublié ou plutôt mis de côté les conseils de gens d’expérience,des gens qui avaient du vécu.

    Isabelle Lessard - 2020-04-27 22:14
  • À 73 ans je ne suis pas vieux je suis une personne seulement âgé par contre je connais des personnes de 45 ans qui sont vieux notre âge est dans notre cœur.

    JC Arsenault - 2020-04-28 11:44
  • Je cite ci-après Isabelle Lessard dans son commentaire précédant: «On a sacrifié ces pauvres gens et ce n'est malheureusement pas terminé.» Vous avez tout à fait raison. Preuve que ce n'est pas terminé. Je prends en exemple la Prestation canadienne d'urgence (PCU). Après avoir annoncé cette mesure, le Premier ministre l'a modifié à quelques reprises, pour y inclure les travailleurs à temps partiel et les saisonniers, par la suite les étudiants. Toujours rien pour les ainés. Pourtant, pour plusieurs leurs REER et/ou FERR ont fondu en raison du crash boursier des dernières semaines. Des ainés retraités puisent annuellement dans ces régimes, afin de s'assurer d'un revenu annuel décent. De plus, les prix de l'épicerie entre autres, augmentent substantiellement… Cela a pour effet d'accroître l'anxiété et l'incertitude dans cette catégorie de personnes. Comme dans le domaine de la santé, les vieux passent encore en dernier.

    Claude Dutil - 2020-04-30 15:02
  • tres beau texte Pier

    Roger Lessard - 2020-05-01 14:24
  • Marguerite Blais: Ne lit-elle pas ses dossiers?
    Un rapport de la Protectrice du citoyen a été déposé en 2017.
    Aucun suivi depuis !
    https://protecteurducitoyen.qc.ca/sites/default/files/pdf/rapports_d_intervention/centre-hebergement-herron.pdf?fbclid=IwAR1lqg_EIgZREX-H9e3DrctDr6995u063HUw3C1jFMfN94tmRaXt8y9mU78

    Triste constat. Aucun propos diffamatoire ou obscène. Aucun commentaire discriminatoire
    incitant à la haine ou la violence.. seulement un rapport d'intervention du Protecteur du Citoyen.

    Dramatix - 2020-05-01 21:47
  • Quel joli texte.. Un encensoir pour vos ti-amis !
    Mais une réalité très différente de celle que vous écrivez..
    Ils meurent.
    La meilleure des générations est entrain de mourir.
    Celles et ceux qui qui sans études, ont éduqués leurs enfants.
    Celles et ceux qui sans ressources les ont aidés pendant la crise financière.
    Ils sont entrain de mourir.
    Celles et ceux qui ont le plus souffert.
    Celles et ceux qui ont travaillé comme des bêtes.
    Celles et ceux qui sont les plus vulnérables que quiconque.
    Celles et ceux qui ont traversé tant de difficultés meurent.
    Celles et ceux qui ont soulevé le pays.
    Celles et ceux qui souhaitaient maintenant seulement profitez de leurs petits-enfants.
    Ils meurent seuls et effrayés.
    Celles et ceux qui ne sont ni musiciens de grands talents, ni oracles, ni grands politiciens,
    ni cardiologues, ni petit-fils d'Édouard Lacroix.
    Ils s'en vont sans déranger, celles et ceux qui dérangent le moins, ils partent sans adieu !
    C'est le modèle québecois..
    Pensée magique: ça va bien aller!
    Vieux morts de faim
    Corruption endémique
    Bureaucratie écrasante
    DPJ impuissante et incompétente
    Clergé pédophile
    Taxes et impôts paralysants
    Routes construites par la mafia
    Hôpitaux vétustes, employés frustrés.
    CEGEPS inutiles.
    Syndicalisme abusif
    Endettement massif des générations futures
    Citoyens soumis et moutonniers..
    Le modèle québecois.. qu'on disait !




    Dramatix - 2020-05-01 22:31
  • Pensée de la semaine:
    «Le pire, ce n'est pas de voir nos patients mourir, c'est les dirigeants qui sont des traîtres»
    - Nadia Lambert, infirmière et enseignante
    CHSLD La Pinière à Laval

    Dramatix - 2020-05-02 21:06
  • Le vrai scandale (en santé comme en CHSLD) est que depuis 35 ans on parle des problèmes qui affectent principalement la clientèle agée et rien se semble se régler concrètement....

    Carolyne - 2020-05-03 10:59
  • Depuis 50 a 60 ans on a eu la vie facile, tout allait pour le mieux, oui quelque petit pas du reculon quelquefois mais vraiment toute nos facons de vivre se sont ameliorees depuis les annees apres-guerre. Et dans les annees 60 on a decider a mettre "les vieux" dans des maisons pour personnes agees plutot que de les garder a la maison comme on le faisait anciennement. Aujourd'hui les jeunes de 30-a 45 ans qui vivent en couple travaillent tous les deux, ils sont heureux que leur enfants sortent de la maison pour aller au CEGEP ou a l'Universite et la ils se retrouvent seuls, plus d'enfants, plus de parents aux alentours et que font-ils, ils se procurent un chien sur lequel ils depensent environ $1200.00 par an en visite au veterinaire. Le monde est pas maler a l'envers quant a moi.

    jean - 2020-05-07 20:16