Publicité

9 juillet 2020 - 15:00 | Mis à jour : 15:10

Lettre adressée au Dr Arruda

Le pasteur Sylvio Janelle demande des règles « claires » pour le déconfinement des lieux de culte

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 4

Dans une lettre qu'il vient d'envoyer au directeur national de la Santé publique, le pasteur de l'Église Baptiste Évangélique de Saint-Georges, Sylvio Janelle, demande que les règles sur le nombre de personnes permises lors d'une célébration religieuse soient clarifiées par les instances gouvernementales.

Il semble en effet y avoir confusion entre les propos publics que tient Dr Horacio Arruda sur la question et les mesures imposées par Québec en la matière.

Parmi les mesures décrétées, l'une établit « qu’un maximum de 50 personnes puissent faire partie de l’assistance d’un lieu de culte, une salle d’audience, dans une salle de cinéma ou dans une salle où sont présentés des arts de la scène, y compris dans les lieux de pratique et de diffusion. »

Or, Horacio Arrudo a déclaré dernièrement que « dans les églises, les chiffres vont monter sous peu » en laissant entendre que le nombre de 50 personnes maximum n'était pas un réel enjeu si les autres règles étaient respectées.

C'est sur cet aspect de la question que le Pasteur Janelle, qui tient à respecter les règles, veut obtenir des explications claires alors qu'il s'apprêtait à recevoir une centaine de fidèles à sa célébration du dimanche 12 juillet mais qu'il ne croit plus pouvoir le faire. 

« Ma prière – sans jeu de mot! – est que vous nous expliquiez clairement les règles de déconfinement des lieux de culte.  Ayez, s’il-vous-plait, la déférence et la décence de coopérer un peu avec ceux qui se sont montrés vos amis depuis le début de la crise.  Montrez un peu de reconnaissance envers ceux qui ont été vos alliés dans le combat contre ce foutu virus », peut-on lire dans sa missive dont nous reproduisons ici l'intégrale.

Docteur Arruda,

Au fil des mois, vous avez dit être sensible aux impacts psychologiques et émotionnels de la crise que nous vivons.  Dans mon milieu, nous parlons de spiritualité.  J’étais derrière vous cher ami!

Vous avez invité les gens à coopérer avec les diverses consignes de santé publique.  Moi aussi, en public et en privé!

Vous avez demandé aux différents leaders religieux qui participent à la Table de Concertation Interdénominationnelle (TCI) d’être patients.  J’ai reçu et suivi la consigne.  J’ai aussi invité mon assemblée à faire de même.

Le directeur de mon association d’Églises a participé aux rencontres très courtoises et constructives entre la TCI et des représentants de votre gouvernement.  J’ai vraiment apprécié ce que j’ai entendu, cher ami.  

Par la suite, on nous a remis un guide de déconfinement approuvé par votre gouvernement.  Nous avons travaillé fort pour nous y soumettre, même si notre région ne contient aucun cas de COVID-19 et en a connu très peu.  Nous voulons suivre les règles, nous soumettre aux autorités, être des agents de paix, comme nous le demande la Parole de Dieu.  C’est important pour nous.

Votre annonce discrète – gênée? – du déconfinement des lieux de culte a été faite à la fin d’un point de presse, en réponse à la question d’un journaliste, après que les membres de la TDI aient commencé à l’annoncer aux médias.  On m’a raconté les jeux de coulisses : il semble que les croyants de toutes sortes n’ont pas reçu le respect de votre part qu’ils vous ont offert.  Je ne pensais pas ça de vous, cher ami!

Le guide approuvé par votre gouvernement nous demande de calculer 4 mètres carrés par personne présente : 102 personnes chez nous.  Le lundi 29 juin dernier, en réponse à un journaliste, vous avez confirmé que le nombre de 50 personnes n’était pas pour les lieux de culte, qu’il fallait bel et bien se baser sur la distance disponible.

Nous avons annoncé à tout notre monde que nous nous préparions à recevoir 100 personnes le dimanche matin 12 juillet prochain, conformément aux règles.  Notre plan a été envoyé à la Sûreté du Québec et aux responsables de notre municipalité avec qui nous entretenons, à mon avis, une coopération exemplaire, tout comme avec les responsables régionaux de la santé publique d’ailleurs.

Or, le mercredi 8 juillet en fin d’après-midi, quatre jours avant l’événement, nous avons pris connaissance d’un article très dur et injuste envers les évêques catholiques qui ont pris leurs décisions sur la base de la même information que nous : des informations venant de votre gouvernement et de votre propre bouche!

Ma prière – sans jeu de mot! – est que vous nous expliquiez clairement les règles de déconfinement des lieux de culte.  Ayez, s’il-vous-plait, la déférence et la décence de coopérer un peu avec ceux qui se sont montrés vos amis depuis le début de la crise.  Montrez un peu de reconnaissance envers ceux qui ont été vos alliés dans le combat contre ce foutu virus.  Prouvez-nous et prouvez à la population que votre souci pour l’invisible de l’humain va au-delà des belles paroles prononcées devant la caméra.  Docteur Arruda, les croyants de toute allégeance ont besoin de se rassembler et de passer du temps à prendre soin les uns des autres.  C’est un besoin pour eux et pour la cohésion sociale de notre province.

Cher ami, vous êtes un homme intelligent et un homme de cœur : je sais que vous comprenez.  Merci de me convaincre rapidement que notre relation n’est pas unidirectionnelle ou, pire, imaginaire.

Sylvio Janelle
Pasteur, Église Baptiste Évangélique
Saint-Georges de Beauce

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

4 réactionsCommentaire(s)
  • Je suis d'accord avec l'intervention du pasteur Janelle! Les croyants méritent le respect de la part du gouvernement, même s'il se dit laïque.

    Michel Michel-Habib - 2020-07-10 15:49
  • Merci à M. Sylvio Janelle. Ce pasteur fait preuve de courage pour demander des relations de respects et de courtoisie de la part du gouvernement, avec les différents regroupements religieux. Voilà une intervention essentielle.

    Yanick Ethier - 2020-07-11 22:59
  • Je suis d’accord avec le Pasteur Janelle et je me permets d’encourager Mr Arruda à réaliser que Dieu a tjrs été, est et sera tjrs Souverain sur toutes choses qu’il le veuille ou non. Nous aurions tellement besoin de modèles en positions d’autorité afin d’inculquer à notre société en dérapage de toutes sortes des valeurs salutaires et accessibles à tous(tes).

    Boucher Françoise - 2020-07-12 08:06
  • Le pasteur Janelle parle au nom de tous et nous sommes tous solidaire de ce qu'il demande étant pour notre bien qu'il le fait.

    michelyne deraps - 2020-07-12 09:14