Publicité

29 mai 2021 - 06:00

Lettre ouverte

Réseau express de la capitale: enfin!

Par Salle des nouvelles

Toutes les réactions 8

Un collectif d'auteurs du milieu des affaires de Chaudière-Appalaches, dont plusieurs organisations et entreprises beauceronnes, ont signé une lettre ouverte afin supporter le projet du Réseau express de la Capitale (REC) et du troisième lien. Voici l'intégrale de cette communication. 

Avec son Réseau express de la Capitale (REC), le gouvernement du Québec a réussi une tâche colossale : façonner un projet ambitieux conciliant les intérêts de tous et chacun et répondant aux aspirations et aux défis d’une grande région. 

Le plus grand mérite du REC, c’est qu’il met un terme à cette hérésie d’opposer le troisième lien et le tramway. Comme s’il fallait choisir un camp ou un autre. Le gouvernement du Québec a fait son nid : ce sera l’un ET l’autre. En présentant une vision intégrée où quatre projets s’imbriquent, chacune des composantes rend l’autre encore plus pertinente. 

Il devenait de plus en plus évident que les problèmes de congestion sur les ponts, comme sur le réseau autoroutier de la région, constitueraient un frein à la croissance économique de notre grande région. Alors que la population croît rapidement et que le taux de chômage demeure l’un des plus bas au Canada, le REC assurera la mobilité des travailleurs, l’attractivité et la rétention des talents, la compétitivité de nos entreprises et le transport efficient des marchandises par l’industrie du camionnage qui dispose actuellement de trop peu d’options. Le tunnel Québec-Lévis aura un effet positif sur les temps de déplacement en diminuant la pression sur les ponts Pierre-Laporte et de Québec, qui ont atteint leur capacité maximale en heure de pointe depuis 2011. Avec la réalisation du tunnel, la fluidité sur le pont Pierre-Laporte sera grandement améliorée.

La mobilité de la main-d’œuvre est essentielle pour les employeurs et pour l’environnement économique des régions de la Capitale-Nationale, de la Chaudière-Appalaches, voire même de l’est du Québec. 

La large place faite au transport collectif, de façon intégrée sur les deux rives, nous réjouit tout particulièrement. En plus de connecter les deux centres-villes, le REC favorisera des déplacements fluides des résidents des banlieues vers leur lieu de travail, que ce soit par l’entremise du tunnel Québec-Lévis, du tramway ou du réseau de voies réservées. L’aspect de l’interconnexion entre les réseaux de transport des deux rives est un autre élément attendu depuis de nombreuses années.

Plus important encore, il confère une alternative de sécurité en bouclant un réseau qui ne l’était pas encore, en assurant l’accès entre les 2 rives et en permettant des déplacements de centre-ville à centre-ville avec toutes les économies de GES qu’un parcours raccourci procure. Un projet qui s’inscrit dans un mouvement de mobilité durable qui a longtemps été réclamé pour les citoyens de nos régions. 

À n’en pas douter, ce projet transformera, pour le mieux, le visage de la grande région et nous donnera de nouveaux leviers pour prospérer et rehausser la qualité de vie de nos concitoyens. 

Nous souhaitons que ce projet suscite le maximum de retombées pour les entreprises d’ici. À cet égard, nous invitons le gouvernement du Québec à s’appuyer sur l’expertise et l’innovation des entreprises et des organisations de la région pour concrétiser sa vision. Non seulement le projet réalisera ainsi sa promesse d’accélérer le développement économique de nos régions, mais le recours aux entreprises d’ici contribuera à développer et à conserver une expertise régionale et à en contrôler les coûts.

Certaines questions devront être répondues, notamment sur un contrôle optimal des coûts, ainsi que la réduction de l’échéancier. Mais aujourd’hui, il est enthousiasmant que le gouvernement du Québec s’engage à faire entrer les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches dans la modernité, dans la mobilité. Enfin!

Cette lettre a l'appui de 167 signataires, dont l'Alliance des chambres de commerce de la Chaudière-Appalaches, la Chambre de commerce et d'industrie Nouvelle-Beauce, le Conseil Économique de Beauce et Développement Économique Nouvelle-Beauce. 

À lire également:

Troisième lien: un projet porteur pour Chaudière-Appalaches

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

8 réactionsCommentaire(s)
  • Si le tunnel fait mourrir le traversier, cela donnera rien. En plus, s'il y a trop de facilités d'aller à Québec, la main d'oeuvre se déplacera vers Québec parce que les conditions de travail sont meilleurs. C'est déjà le cas vers Montréal pour plusieurs. Cela n'aidera en rien la Beauce.

    Sylvio Trépanier - 2021-05-29 08:01
  • ne pense pas que soit aux intérêts de tous et de toutes mais plutôt aux riches et un petit nombre de commerçants de Cie je suis contre ce troisième lien à cette endroit. N'enlèvera aucun trafic à proximité des ponts où est les développements résidentiel et l'axe de Montréal

    mario busque - 2021-05-29 09:38
  • Je demeure à Lévis et il est vrai que ce projet est bienvenu. Les ponts seront surtout plus fluide aux heures de pointe. Aussi, les régions immédiates auront un accès plus rapide, la sécurité sera également améliorée. Cependant je trouve le projet dispendieux il est certain qu'en se forçant un peu les coûts pourraient être moindre. Pourquoi deux étages par exemple? J'espère que d'ici le début de travaux les plans de construction auront révisés.

    Claude - 2021-05-29 11:58
  • Bien sûr que oui
    Je seconde et avec beaucoup d’intérêt
    Ont en a besoin toute manière si c’est pas des véhicules à essence ce sera des voitures électriques

    Jean Breton - 2021-05-30 16:31
  • Entièrement d’accord pour un troisième lien. Lorsque que j’avais ma compagnie de service j’aurais sauvé temps et argent. Pour les entreprises c’est nécessaire

    Mario Breton - 2021-05-31 08:12
  • A ceux qui sont contre.... Vous aimez mieux payer 5 milliard (au minimum) pour retaper le vieux pont rouiller en fin de vie ..... c'est quasiment dire qu'un seul lien ferait l'affaire et me semble que refaire du neuf avec du vieux c'est pas winner !!! Il s'agit juste d'avoir un petit accrochage sur le pont le matin (et Dieu sait combien ca arrive souvent) pour voir tout le bordel que ca cause !

    Pat - 2021-05-31 11:13
  • M.Bonnardel, faudrait garder quelques millions pour un nouveau pont également à St-Joseph de Beauce, ce serait très apprécié car les détours n'en finissent plus et très coûteux, le patchage du vieux pont va coûter encore une petite fortune à cause de la nonchalance des décideurs de plus d'une décennie. Salutations

    Francois Vachon - 2021-05-31 13:23
  • @ Claude, deux étages permet de faire rentrer toutes les voies dans un seul tunnel circulaire au lieu de deux plus petits. Ça sauve en temps et en argents. C'est la même chose avec le tunnel ville-marie au centre-ville de Montréal.

    Bref c'est "moins cher".

    Jeff - 2021-05-31 14:48