Publicité

2 août 2021 - 18:00

Ce n'est pas le temps de lâcher

Toutes les réactions 1

CE N’EST PAS LE TEMPS DE LÂCHER


Vos vacances sont déjà terminées? Il vous reste une autre semaine? Pour éviter la cohue, vous avez décidé de prendre vos vacances plus tard? Peu importe votre option, depuis peu, nous pouvons profiter de l’assouplissement des mesures sanitaires pour effectuer des visites un peu partout et prévoir des rencontres avec les parents et les amis déjà vaccinés.

 Ces bons moments nous ont permis d’oublier quelque peu la pandémie. Cependant, en venir à la conclusion que la pandémie est terminée serait une erreur. Oui, la situation s’est grandement améliorée au Québec, mais lorsque j’observe ce qui se passe ailleurs sur la planète, j’avoue être inquiet. Malheureusement, le virus, lui, ne prend pas de vacances.

AILLEURS SUR LA PLANÈTE

Plusieurs pays où les mesures sanitaires ont été réduites, voire même presqu’éliminées, comme l’Angleterre, Israël, les États-Unis et quelques autres, ont vu le nombre de nouveaux cas quotidiens progresser de façon importante. 

Le variant Delta est à la base de la majorité de ces nouveaux cas. L’inquiétude au sujet de ce variant tient au fait qu’il est de cinq à neuf fois plus contagieux que la source originale de la COVID-19. On le dit aussi contagieux que le virus de la varicelle.

Une importante résurgence de nouveaux cas dans les pays où on a assoupli les mesures sanitaires devrait nous inciter à la prudence. Le Canada et le Québec ne sont pas à l’abri de ce nouveau variant qui a déjà commencé à faire des victimes sur notre territoire. 

Chez nos voisins du sud, la résistance à la vaccination a des connotations politiques : les Démocrates se font vacciner en très grande majorité, alors que les Républicains résistent. Face à une importante augmentation de nouveaux cas, dépassant souvent 50 000 par jour et à la surprise générale, des élus républicains (sénateurs et gouverneurs) sont intervenus pour inciter leurs partisans à se faire vacciner, concluant que le vaccin demeure la seule et unique façon de combattre efficacement la COVID-19. 

Dans les magasins Walmart de nombreux états, on a décidé d’imposer à nouveau le port du masque. Des regroupements de citoyens organisent des manifestations pour faire pression sur les irréductibles qui refusent le vaccin et qui forcent ainsi les autorités à remettre en place des mesures sanitaires que l’on avait abandonnées, brimant ainsi la liberté de la majorité vaccinée.

LA SITUATION S'AMÉLIORE, MAIS...

Au Québec, au cours des dernières semaines, la situation s’est grandement améliorée. On ne comptait plus que 60 à 70 nouveaux cas par jour. Malheureusement, cela n’a pas duré et on recense maintenant de 100 à 150 nouveaux cas quotidiennement. Et le variant Delta commence à être repéré au Québec, même en Chaudière-Appalaches.

Ce qui est encourageant, c’est de constater que partout sur la planète, plus de 90 % des nouveaux cas frappent les personnes non-vaccinées. Ça me donne envie de dire : tant pis pour eux.

LA VACCINATION RENDUE FACILE

Pour inciter les retardataires à se faire vacciner, les autorités de la santé ont multiplié les initiatives pour rendre la vaccination encore plus facile : vaccination sans rendez-vous, vaccibus dans les municipalités, centres de vaccination lors d’événements publics, dans des campings, en somme un peu partout. Ça revient à dire que si vous n’allez pas au vaccin, le vaccin peut venir à vous. Franchement, on ne peut plus utiliser d’excuses.

Comme si toutes ces mesures n’étaient pas suffisantes, nos dirigeants politique ont décidé de sortir le plat à bonbons pour inciter les gens à se faire vacciner. La loto-vaccin offrira des prix d’une valeur totale de 2 M $ en lots divers. Au cours des derniers jours, Bombardier et Air Canada ont ajouté d’autres bonbons dans le plat : balade en jet privé et voyages dans le sud ou au Canada. D’autres «nananes» pourraient s’ajouter prochainement.

Je doute qu’une telle mesure parvienne à convaincre les irréductibles, mais, si jamais cela en incite quelques milliers à faire la démarche, je me dis : pourquoi pas? 

APPEL À LA DÉSOBÉISSANCE

Récemment, en Beauce, deux illustres inconnus, sortis d’on ne sait où, ont fait la promotion d’une initiative visant à convaincre les commerçants à laisser le choix à leurs clients de porter le masque ou non. Leur mouvement utilise le slogan : “Porte ton sourire en Beauce.» Ils incitent même les clients à boycotter les commerces qui imposent le port du masque.

Présentement, le port du masque est toujours obligatoire dans les lieux publics. Personnellement, au lieu de boycotter les commerces qui exigent le port du masque, je me ferai un devoir de boycotter ceux qui n’exigeront pas le port du masque comme le veut la santé publique. 

LA SITUATION EN BEAUCE

Présentement, le nombre de cas actifs et de nouveaux cas en Beauce sont au niveau le plus bas depuis plus d’un an. C’est encourageant.

Mais le combat n’est pas encore gagné. Les quatre MRC de Beauce-Etchemins demeurent celles où les taux de vaccination sont les plus bas en Chaudière-Appalaches, cela tant pour les premières que pour les deuxièmes doses.

Nous connaissons présentement de petites victoires, mais la guerre n’est pas finie. C’est pourquoi ce n’est pas le temps de lâcher.
 

Visionnez tous les textes d'opinion de Pier Dutil

PENSÉE DE LA SEMAINE

Je nous dédie à toutes et tous la pensée de la semaine :

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo M. Dutil. Le port du masque est une si simple chose pour aider à s’en sortir. Je ne comprends pas pourquoi tant de gens s’y opposent. Imaginez, si tout le monde sur la planète portait un masque à partir de demain pour 2 semaines, la pandémie serait finie!

    France B - 2021-08-02 20:51