Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Desserte policière : le président de l’APPQ déplore la campagne de peur de Denis Côté

durée 08h48
24 juillet 2013
2ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante

Le président de l'Association des policières et policiers provinciaux du Québec (APPQ), Pierre Veilleux, a réagi aux propos de son homologue à la Fédération des policiers et des policières municipaux du Québec, Denis Côté. Il déplore que celui-ci se soit lancé dans une campagne de peur concernant les services policiers à Sainte-Marie.

« Il est intervenu de la même façon à Rivière-du-Loup, à Sainte-Adèle et à Saint-Georges. Il recommence son manège, il est en campagne de peur auprès de la population de Sainte-Marie » critique M. Veilleux, natif de Beauceville.

Il est d’avis que M. Côté devrait plutôt respecter la volonté des 12 policiers du Service de police de Sainte-Marie qui ne s’opposent pas à une intégration à la SQ. « C’est malheureux si M. Côté embarque dans une campagne comme il l’a fait à Saint-Georges… Si j’étais lui, j’opterais pour le respect de mes propres membres et non aller vers la population pour plaider des intérêts corporatifs », déplore M. Veilleux.

Une iniquité : pas tout à fait d’accord
Denis Côté militait en faveur d’une iniquité entre les citoyens desservis par un corps policier municipal et ceux par la SQ. Rappelons que le gouvernement paie une partie de la facture lorsqu’une municipalité est desservie par la SQ. Selon M. Côté, le gouvernement se doit de corriger le tir et de rétablir un financement équitable afin que toutes les municipalités paient les mêmes coûts pour leurs dessertes policières. 

Toutefois, M. Veilleux ne voit pas ce dossier de la même façon. « C’est son cheval de bataille de plaider l’iniquité, mais plaider l’iniquité pour une ville de 100 000 personnes, c’est une chose. Pour une autre ville de moins de 50 000 personnes qui a le choix d’adhérer à la SQ, ce n’est pas une question d’iniquité, mais cela demeure un choix », insiste le président de l’APPQ représentant 5400 membres.

Précisons que la Loi sur l’organisation des services policiers oblige toute les municipalités de plus 50 000 personnes à détenir un corps policier municipal.

Une situation complexe
Alors que le président de la FPPQ soutient que l’iniquité à travers la province s’élèverait à quelque 300 M$, il semblerait que ce soit plus complexe selon son vis-à-vis selon Pierre Veilleux.

D’ailleurs, plusieurs facteurs sont en cause dont notamment la richesse foncière uniformisée et le niveau de subventions gouvernementales de chacune des municipalités. Donc, il souligne que, pour savoir s’il y a iniquité concernant la tarification des services policiers, il faudrait que cela fasse partie d’une réforme du plan fiscal des municipalités. Ce dossier ne relèverait pas uniquement du ministère de la Sécurité publique, mais surtout du ministère des Affaires municipales, de l’Occupation du territoire et des régions d’après M. Veilleux.

 « Cela devra faire partie d’une grande réforme du pacte fiscal et ne soyez pas inquiet, les fédérations des municipalités (l’UMQ et la FQM) vont s’en mêler avant qu’on bouge un tarif de la SQ à travers la province. Je crois qu’il va couler beaucoup d’eau sous les ponts avant », pense M. Veilleux. Ainsi, il souhaite faire taire le climat d’incertitude que M. Côté souhaite instaurer à Sainte-Marie.

commentairesCommentaires

2

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • C
    citoyen
    temps Il y a 10 ans
    parfaitement d'accord... son salaire est payé avec les cotisations des membres...il pense à son job. Du pareil au même. A Ste-Marie le dossier sera moins politisé qu'à Saint-Georges ce qui n'aidera pas M. Côté
  • R
    Roger
    temps Il y a 10 ans
    Attendez-donc de voir la NOUVELLE facture de Saint-Georges...Eh puis si les policiers veulent (pas tous, j'en suis convaincu) transférer du côté de la SQ, Eh bien il y a des processus d'engagement!!! Désolé, même la province n'a plus les moyens de se payer des fonctionnaires ayant un fond de pension à prestation déterminé...

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un montant de 150 000 $ pour électrifier le transport scolaire dans Beauce-Nord

Le député de Beauce-Nord, Luc Provençal, a annoncé, au nom de la vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, ainsi que du ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, Benoit Charette, un investissement de 150 000 $ dans sa circonscription ...

durée Hier 17h00

Les infirmières praticiennes spécialisées pourront prendre en charge des patients

Certaines infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne pourront commencer dès la semaine prochaine à prendre en charge les personnes qui s'inscrivent au guichet d'accès à un médecin de famille. C'est ce qu'a annoncé jeudi le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui a présenté ce changement comme une façon d'offrir aux ...

10 avril 2024

Les groupes de défense collective des droits interpellent la ministre Rouleau

Des représentants des groupes de défense collective des droits des régions de Québec et Chaudière-Appalaches se sont rassemblés, ce matin, devant les bureaux de la ministre responsable de la Solidarité sociale et de l'Action communautaire, Chantal Rouleau, pour dénoncer le sous-financement chronique de leurs organisations.  Qui plus ...