Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le projet de piste cyclable reliant les MRC de la Beauce sur la bonne voie

durée 15h40
17 septembre 2014
Julio Trepanier
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Julio Trepanier, Journaliste multimédia

Le projet de piste cyclable reliant les MRC de Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et de la Nouvelle-Beauce, avance de façon positive. Prévu pour 2016, tout dépendant du financement, le circuit reliant le pont couvert de Notre-Dame-des-Pins à la gare de Vallée-Jonction s’étendra sur une distance de 29,7 km. Dans le meilleur des cas, le parcours pourrait être prêt en 2015.

Présentement, les MRC concernées en sont au stade de négociation de bail avec le Ministère des Transports du Québec (MTQ) en vue de l’utilisation et du maintien des infrastructures. Selon les informations obtenues, ces coûts seraient minimes puisqu’une entente de 60 ans à raison de 50 $ par année pour les municipalités serait envisageable.

Dans l’ensemble, le projet est évalué à 12 M$. À la hauteur de Notre-Dame-des-Pins, une facture salée attend toutefois la MRC Beauce-Sartigan. En effet, le tracé du trajet actuel nécessite le démantèlement d’une portion du chemin de fer. Au total, il en coûterait un peu plus de 670 000 $ advenant une telle opération. Les frais de construction d’un tronçon de la piste cyclable dans ce secteur sont inclus dans le montant.

De Beauceville à Notre-Dame-des-Pins

Quoique le projet s’étende sur plusieurs kilomètres, la section reliant Beauceville à Notre-Dame-des-Pins retient tout de même l’attention. Alors que des travaux visant à raccorder la route 173 à l’autoroute 73 ont cours dans ce secteur, la MRC Beauce-Sartigan aurait sollicité une rencontre auprès du MTQ afin d’évaluer si la voie de contournement temporaire du trafic peut être récupérée.

Lorsque les travaux de raccordement prendront fin, le MTQ disposera de cette voie nouvellement asphaltée afin de faire place au nouveau circuit cyclable. Or, du côté de la MRC, on souhaite savoir s’il peut être envisageable d’annexer cette section d’une distance d’un kilomètre à la piste cyclable, histoire de ne pas se lancer dans des dépenses inutiles. Le Ministère des Transports aura donc à déterminer au cours des prochains mois la faisabilité de la chose.

commentairesCommentaires

4

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • J
    Jacques
    temps Il y a 8 ans
    Et la section de Vallée-Jonction à la Notre-Dame des Pins (MRC Robert-Cliche),qui va payer?
  • C
    caro
    temps Il y a 8 ans
    bravo il nous faut une piste comme ailleurs.....
  • T
    train
    temps Il y a 8 ans
    vous etres tous une gagnes de reveurs vous devez savoir que le terrain ou sont les rails n.ont jamais appartenue au Quebec central c.est du terrain emprunter aux propriétaires terrien et si ont enleves les rails le terrain doit etre remise aux propriétaire ou en changer la vocation autre que le train arretter donc de revés
  • T
    train2
    temps Il y a 8 ans
    Moi je ne suis pas en faveur pour le dementelement des rails le train doit retourner sur c est rail pour moin de camion sur les routes il a un moyen d annexer velo est train cote a cote comme a ste marie
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 février 2023

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'économie sera au menu des parlementaires à Ottawa qui reprennent leurs travaux

Les questions économiques seront au cœur des préoccupations des députés fédéraux, lundi, à leur retour à Ottawa pour entamer une nouvelle session parlementaire. Les parlementaires siégeront à la Chambre des communes pour la première session de 2023 après s'être retirés avec leurs partis respectifs pour définir leurs priorités. La semaine ...

29 janvier 2023

Dubé justifie le recours au privé pour des employés d'organismes publics

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a justifié jeudi le recours par des organismes publics à des services médicaux privés pour leurs employés. Il réagissait aux révélations selon lesquelles Hydro-Québec et Investissement Québec payaient pour des téléconsultations en médecine privée, afin d'éviter que leurs employés perdent leur temps à ...