Publicité
26 octobre 2011 - 11:01

Le registre d’armes à feu d’épaule est inutile et inefficace selon Bernier

Toutes les réactions 9

Le gouvernement conservateur a déposé hier son projet de loi pour abolir le registre de fusils de chasse. Le député-ministre, Maxime Bernier clame que ce registre est inutile pour lutter contre le crime. « En regardant les faits, et ce, après plus de 15 années d’existence de ce registre d’arme d’épaule, on s’aperçoit qu’il est inefficace », mentionne-t-il.

En ce sens, le gouvernement de Stephen Harper s’était engagé depuis 2006 à abolir un registre qui est pourtant consulté par les services policiers du pays. «Les policiers consultent le registre, mais ils seront toujours capables de le consulter en regardant si une personne détient un permis de possession et d’acquisition d’armes à feu. Les gens seront toujours obligés de suivre des cours pour obtenir les permis, de suivre des enquêtes de la GRC sur leurs comportements antécédents criminels et comportementaux. Si un policier reçoit un appel d’urgence, il pourra s’apercevoir s’ils ont un permis de possession d’armes à feu et pourra agir en conséquence .»

« L’inutilité du registre, parce des crimes ont été commis malgré l’obligation d’enregistrer ces armes-là. Des crimes ont été commis avec des armes enregistrées et que les criminels n’enregistrent pas leurs armes avant de commettre des crimes. Donc, ce n’est pas le fait d’enregistrer une arme à feu, qu’on va lutter contre la criminalité. Là on devrait enregistrer les couteaux de cuisine, ironise le député Bernier.»

Le registre n’est pas la solution pour faire diminuer le taux de criminalité, mais plutôt des lois plus sévères d’après Bernier.  Il faut dissuader cette criminalité avec des lois plus sévères sur les crimes odieux qu’il soit des agressions sexuelle et les crimes contre les enfants. C’est ce que nous avons fait avec les projets de loi qu’on a déposés », affirme M. Bernier. 

Le registre sera détruit
Le projet de loi prévoit aussi la destruction des données ce qui ne fait pas l’unanimité au Québec et au pays. Pour le gouvernement conservateur et Maxime Bernier, cela fait du sens. « Ces données sont inutiles pour lutter contre la criminalité. Elles sont inutiles pour nous et pour d’autres, mais si les provinces veulent créer leurs propres registres libres à eux de créer un registre administratif inutile. L’important, c’est qu’on ne traite pas les agriculteurs et les chasseurs comme des criminels potentiels. Il ne faut pas oublier que ce registre est créé à partir du Code criminel. Un chasseur ou un agriculteur devenait un criminel, on ciblait injustement des gens respectueux des lois.

Sans ces données, ces provinces devront repartir de zéro. « Le coût annuel pour maintenir le registre est aux alentours de 22 M$. Si une province veut le maintenir, libre à elle de le faire. Nous, on pense que le registre est inutile pour nous, pour toute autre juridiction et pour lutter contre la criminalité. Il faut voter de vraies lois en ce sens là. C’est ce qu’on fait ici au Parlement d’Ottawa ».

« Ce registre a coûté cher. C’est le premier grand scandale des libéraux. Il devait coûter 2 millions de dollars et il a coûté plus d’un milliard. Certains vont dire jusqu’à 2 milliards $ » , a rappelé M. Bernier.

Dutil souhaite toujours le maintien
Le ministre de la Sécurité publique et député de Beauce, Robert Dutil, a mentionné son souhait de voir maintenir un tel registre. Cependant, le député-ministre conservateur avoue n’avoir eu aucun entretien sur ce sujet avec lui. «Les données qui vont être détruites dans le registre qui touche les informations sur les fusils de chasse et les armes d’épaule », rappelle ce dernier.

Une opposition plus farouche au Québec
Heidi Rathjen, survivante de Polytechnique et porte-parole du Groupe des étudiants et diplômés de Polytechnique pour le contrôle des armes, a fait valoir depuis de nombreuses années l'utilité du registre pour les interventions des policiers. Rappelons qu’en 1989 il y a avait eu le meurtre des 14 étudiantes de l'École polytechnique de Montréal.

En réponse à cette opposition M. Bernier a dit : « Nous partageons le même but et le même objectif soit de lutter contre la criminalité. Nous allons continuer à le faire. Ce registre n’a pas empêché un événement comme la Polytechnique et d’autres événements ».

De l’opposition, il y en a…
Il y a aussi l'ombudsman fédérale des victimes d'actes criminels, Sue O'Sullivan ainsi que la Coalition pour le contrôle des armes s'étant dressé contre ce projet de loi. La dernière association est composée notamment d'associations de policiers et d'experts en santé publique.

En ce sens, les policiers consultés trouvent important ce registre d’arme à feu. Ils reconnaissent que les criminels n’enregistrent peut-être pas leurs armes, mais ce registre demeure très consulté et apprécié lors d’interventions policières en tout genre (voies de fait,  violence, détresse psychologique, etc.,).

Advenant la destruction du registre, les policiers ne seraient plus en mesure de savoir si un individu en loi, a en sa possession des armes et si oui de quel type de carabines ou de fusils. L’abolition de ce registre demeure donc un non-sens aux yeux de ses policiers.

L’un d’eux faisait remarquer que tout conducteur d’un véhicule doit avoir un permis et des enregistrements permettant d’identifier ledit véhicule, mais pas pour une arme à feu... (Sic)

Peu importe ce que pense la majorité des intervenants dans le dossier, soulignons que les conservateurs possèdent leur majorité aux Communes, donc le projet de loi C-19 devrait être adopté sans tracas.

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

9 réactionsCommentaire(s)
  • L’engloutissement et la perte incroyable des milliards qu'a coûtés cette patente à gosses du PLC, ne sont rien de moins qu'un scandale cent fois pire que celui des Commandites, dans les annales des aqueducs de la gouvernance souterraine des libéraux, à Ottawa. Ce registre de l’opportunisme et de l'inutilité, de la forfanterie et de la hâblerie du PLC, n'a empêché aucun bandit d'agir à sa guise, comme toujours ce fut le cas et comme toujours encore ce sera le cas, malheureusement, quoi qu’en disent certains gendarmes-épouvantails et commanditaires du purisme excessif et exaspérant d’une telle mesure, née du tréfonds des passions qu’ont soulevées la tuerie qui a dévasté l’École polytechnique et celle qui a éclaboussé le Collège Dawson qui en sont les plus complètes et tristes illustrations, alors qu’un certains groupes d’effarouchés, tous aussi simplistes que jovialistes, ont misé sur les dérapes de ces drames, pour mousser un jansénisme éculé et un puritanisme qui tient presque de l’intégrisme que prônent certains farfadets. La naïveté niaise des libéraux du Canada n'aura réussi qu'à enrichir les sangsues et téteux tous azimuts dudit parti, ce panier de tous les crabes de la corruption qui y ont trouvé leur visibilité, leurs intérêts et de bien gros pécules ficelés à leurs lobbies et à leurs spéculations-conseils. Le gouvernement Harper a dit qu'il allait abolir ce registre et il l'a aboli. La promesse était connue, avant le 2 mai dernier et Stephen Harper est passé à l’action. Le Ministre d’État Maxime Bernier que Lady Anne-Marie Dussault a si brusquement et si cavalièrement tenté de mettre en boîte, du très haut perchoir de la tribune de toutes ses jactances, le 25 octobre 2011, a été on ne peut plus clair et éloquent.

    Gerry Pagé - 2011-10-26 13:10
  • Bravo chers Cons-servateurs, je risque 2 ans de prison si j'empêche mon voisin d'ériger un bout de tissu (le drapeau canadien), je ne suis plus obligée de remplir le formulaire long pour les statistiques (lequel, entre autres choses, protégeait ma langue d'est en ouest du pays), je n'ai plus à enregistrer mon arme de chasse mais je suis encore obligée d'enregistrer mon chien! Le Canada expulse une mère de famille qui risque de se faire tuer par son ex mais permet à Villanueva de rester ici malgré maints crimes commis au Québec. Encore BRAVO!

    Françoise Bernard - 2011-10-26 13:20
  • Bravo aux conservateurs et bravo au projet de loi C-19 !! Les chasseurs ne sont pas des criminels. Il faut comprendre que le registre d'arme restreinte et prohibée est toujours en place. Encore une fois BRAVO !!

    Marc Mark - 2011-10-26 14:50
  • Bravo au conservateur de vrais politiciens eux autre je suis vendeur d armes de chasse on se sert de ce régistre au québec pour faire de la politique l enregistrement ne sert a rien on devrais mettre plus d energie sur le permis de possesion et d acquisition que chaque personne demande ou renouvelle pas l ARME QUI EST DANGEUREUSE mais la personne qui s en sert je vois souvent des personnes qui devrais meme pas possedé ce tel permis si nos politiciens au quebec arretais de pensé au vote gagné avec ca et trouvais la vrai réponse au probleme on aurais plus de probleme avec ca pis le danger de la societé n aurais pas acces a de tel permis et croyé moi c est plein allé politiciens quebecois trouvé nous la soulutions pour pas que ca nous coute encore quelques milliards facile a dépensé l argent de autre .............

    marc sills - 2011-10-26 21:33
  • falicitation aux conservateurs ils vont mettre la hache dans une chose inutile qui na pas d.ordre et j.espere qui vont detruires les dossiers et jean charest est un maudit suiveux ont na pas besoin de sa robert dutil est le petit chat suiveux a jean charest aux quebec ont a daja assez de taxes et esseyez de faire l.entretiens des scruptures vous en avez plein vos culottes petite politique pour faire se bien voir par les criards de la poli technique que meme si son arme aurais ete enpegistre la meme chose serais arrivé

    gilbert - 2011-10-27 07:25
  • J,espere que le parti lIbErAl du Quebec iron pas deffaire de se que le Gouvernement Harper a reussi a dementeler . Vivre la droite

    B G - 2011-10-27 07:58
  • OK. WO LES NERFS. Ça parait qu'aucun d'entre vous n'aura jamais à aller intervenir au domicile en risque de crise ou toute autre intervention auxquelles doivent faire face les policiers tous les jours. Je ne dis pas que les chasseurs sont des criminels, mais je dis que tout le monde est suceptible d'être en situation de crise un jour. Alors bien que l'arme soit enregistrée et serve à la chasse, quand le policier ira intervenir chez ladite personne en crise, s'il a accès à l'information à dire s'il y a armes à feu à cette adresse ou non, on s'entend tu que ça peut faire la différence entre intervenir 'les mains dans les poches ou se caller du back-up' ? On parle ici de la sécurité des policiers qui interviennent pour la sécurité des citoyens au péril de leur vie à chaque jour. Peut-être que dans vos petits camps de chasse, vous êtes ben contents que ça soit aboli, sauf qu'on s'entend tu que c'est pas vous autres qui allé vous levez pour intervenir chez les personnes en crise. Fake du haut de vos chaises pliantes, finissez votre bière, abaissez vos egos et ayant un peu de respect pour les professionnels qui assurent votre sécurité.

    Jessica Champagne - 2011-10-28 14:29
  • Pauvre Jessica, , qui dit que chez vous il en a pas qu,il sont pas enregistrer , c,est partout au Quebec et au Canada , alors vivont avec la desicion du gouvernement , au moin sa ne coute pas deux milliards pour le defaire . Bye

    B G - 2011-10-28 19:56
  • Désolé mon cher....? Je suis très au courrant que toutes les armes ne sont pas enregistrées, mais si ça peut servir à sauver ne serait-ce qu'une vie je trouve que ça vaut la peine. Peut-être me direz-vous que c'est cher payé pour une seule vie. Moi, je vous dit qui etes-vous pour mettre un prix sur les vies des intervenants d'urgence ?. Oh, et, moi au moins j'ai le guts de signer mon nom quand j'expose mon opinion.

    Jessica Champagne - 2011-10-30 15:39