Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une aide de 25 000 $ pour la formation de nouveaux travailleurs

durée 12h06
29 septembre 2017
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Alex Drouin, Journaliste

Voir la galerie de photos

Plus tôt ce matin, le gouvernement du Québec a annoncé une aide financière de 25 000 $ au Conseil économique de Beauce pour la réalisation d’un projet de formation de main-d’œuvre pour la région de Chaudière-Appalaches.

Au total, le projet pilote Place aux manoeuvres en Beauce est évalué à 130 000 $ et tentera d’attirer 40 travailleurs pour les municipalités de Saint-Éphrem et de Saint-Martin sur le territoire de la MRC de Beauce-Sartigan.

Ledit projet a commencé à voir le jour en décembre dernier alors qu’un comité composé des municipalités, des élus et des entreprises a été formé afin de trouver de nouveaux travailleurs dans la région.

Avec une formule clé en main, les candidats auront une formation gratuite de huit semaines, le transport gratuit vers le centre de formation, un hébergement gratuit pendant la formation, un système de parrainage et un emploi garanti au sein d’une des huit entreprises qui ont collaboré à ce projet.

« Ça permettra de répondre de façon adéquate aux besoins en matière de main-d’œuvre des entreprises de la région de la Chaudière-Appalaches, était heureux de dire le député de Beauce-Sud, Paul Busque. Plus on parle de nous et plus on pourra faire connaître nos entreprises. »

Le député souhaite que ce projet aide à attirer des personnes dans la région, mais que ceux-ci décident d’y rester. « Le volet rétention est très important », a-t-il précisé.

C’est le Conseil économique de Beauce (CEB), qui a reçu l’appui financier du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation pour le projet. Produits Matra, Mobilier Rustique, Design Franc Art, Industries PF, René Matériaux Composites, Portes Baillargeon, Clermond Hamel et Filature Lemieux sont les compagnies mentionnées plus haut qui font partie de ce projet.

« Certains postes sont plus spécialisés que d’autres et on ne fait pas de cachette à ceux qui appliquent. On joue carte sur table », a mentionné la commissaire industrielle au CEB et gérante du projet, Sindy Breton.

Au moment d’écrire ces lignes, deux personnes sont inscrites et d’autres sont dans le processus de sélection.  « C’est un processus qui peut être long et il nous arrive de leur parler neuf ou dix fois », a noté Mme Breton. La prochaine cohorte sera le 18 octobre 2018.

Pour être admissible, la personne doit, entre autres, avoir un permis de travail, être résident du Québec et sans emploi.

Les 25 000 $ du gouvernement du Québec proviennent du Programme d’appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d’excellence (PADS).

 

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • S
    Serge
    temps Il y a 5 ans
    Allo. Tu dérange les administrateurs et employes du CEB et les médias pour 25 000$?
    Je pensais c’etait Une blague

    Serge.
  • C
    CAQ
    temps Il y a 5 ans
    Profite-en! ça achève!

RECOMMANDÉS POUR VOUS


28 septembre 2022

Les Canadiens blâment Trump pour les événements du 6 janvier 2021, révèle un sondage

Un nouveau sondage révèle qu'un Canadien sur trois suit attentivement les audiences de la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021, aux États-Unis, et que près des trois quarts des Canadiens blâment le président Donald Trump pour ce qui s'est passé. Ce nouveau sondage Léger, mené en ligne en août ...

28 septembre 2022

Protection du français: le Bloc fera passer un «test» aux partis fédéraux

Les partis fédéraux passeront mercredi un «test de cohérence» lorsqu'ils voteront sur un projet de loi visant à mieux protéger la langue française, estime le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet. Les autres partis politiques sont «toujours prêts» à faire des énoncés de principes, a-t-il noté en entrevue avec La Presse Canadienne. Or, ...

27 septembre 2022

Fonctionnaires fédéraux: Ottawa a déposé de nouvelles offres

Le gouvernement fédéral vient de revoir à la hausse les augmentations de salaire qu'il offre aux fonctionnaires fédéraux, dans le cadre des négociations pour le renouvellement de leurs conventions collectives. L'Alliance de la fonction publique du Canada, dont 120 000 membres sont concernés, a fait savoir que le gouvernement avait déposé de ...