X
Rechercher
Publicité

Un premier conseil municipal pour Esther Fortin à Saint-Georges

durée 10h00
14 novembre 2017
Amélie Carrier
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Amélie Carrier, Journaliste
Twitter Amélie Carrier
2ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante

Voir la galerie de photos

La nouvelle conseillère municipale du district numéro 4 à Saint-Georges, Esther Fortin, a officiellement été assermentée en compagnie du directeur général adjoint et greffier de la Ville de Saint-Georges, Jean McCollough, lors du lundi 13 novembre dernier. Celle-ci était pour l'occasion accompagnée de sa mère Irma Quirion, conseillère sortante de son district, ainsi que de sa fille.

À lire également : 

Alors que les conseillers des districts 1, 5, 6, 7 et 8, soit Serge Thomassin, Manon Bougie, Jean-Pierre Fortier, Solange Thibodeau et Renaud Fortier, avaient été élus sans opposition en octobre dernier, trois candidats étaient quant à eux en campagne électorale durant le dernier mois.

Le conseiller sortant du district 2, Tom Redmond, ainsi que le conseiller sortant du district 3, Jean Perron, avaient tous deux gagné leurs élections dimanche le 5 octobre dernier, jour du scrutin dans la province. Esther Fortin sera donc le seul nouveau visage à faire partie de la mairie georgienne pour les années 2017 à 2021. 

Rappelons que dans le district 4, trois personnes avaient soumis leur candidature. Esther Fortin a recueilli 482 votes comparativement à 399 voix pour Miguel Pruneau et 166 votes pour Martin Dionne.  

C'est dans cette perspective que nous nous sommes entretenus avec Madame Fortin lundi, afin de discuter notamment des projets qu’elle compte mettre en oeuvre au cours des quatre prochaines années dans son quartier, ainsi que de ses réalisations passées et de son goût pour la politique municipale.

Esther Fortin a également mentionné à EnBeauce.com qu'elle enseignait actuellement les sciences au secondaire à la polyvalente de Saint-Georges et qu'elle était auparavant enseignante du côté de la Trinité dans l'Ouest. Celle-ci baigne donc dans le milieu de l'éducation depuis plusieurs années. 

Précisons qu'il s'agissait hier soir de la première séance du conseil municipal à Saint-Georges après les élections 2017.

Il est possible d'écouter l'entrevue audio que nous a accordée cette élue concernant l’exercice de ses nouvelles fonctions en cliquant sur la vidéo ci-dessus. Une entrevue réalisée par Amélie Carrier.

Pour voir ou revoir l'assermentation du seul nouveau visage de la mairie de Saint-Georges, il suffit de consulter notre article « Trois projets « majeurs » animeront Saint-Georges au printemps 2018 ».

 

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • S
    Sylvio
    temps Il y a 4 ans
    Félicitations Esther! Un autre beau défi pour toi que tu relèveras avec brio.
  • S
    Sylvio
    temps Il y a 4 ans
    Félicitations Esther! Un autre beau défi pour toi que tu relèveras avec brio.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 13h00

Projet de loi sur l'aide médicale à mourir: Dubé retire un article controversé

Le ministre de la Santé s’incline devant les critiques et accepte de retirer un article controversé de son projet de loi sur l’élargissement de l’aide médicale à mourir (AMM). Christian Dubé a annoncé jeudi en point de presse à l’Assemblée nationale qu’il renonçait à élargir l’AMM aux personnes souffrant d’un handicap neuromoteur grave, comme la ...

25 mai 2022

Legault veut un «mandat fort» pour pouvoir rapatrier les pouvoirs en immigration

François Legault sollicitera un «mandat fort» lors de la prochaine campagne électorale afin de pouvoir négocier avec Ottawa le rapatriement des pouvoirs en immigration. Le premier ministre a mis de l’avant cette revendication mardi, lors d’un point de presse qu’il a tenu immédiatement après l’adoption du projet de loi 96 visant à protéger la ...

24 mai 2022

Ottawa donne le coup d'envoi à des consultations sur les langues officielles

Le gouvernement fédéral a lancé mardi les consultations publiques qui mèneront à l’élaboration du prochain plan d’action en matière de langues officielles devant s’échelonner de 2023 à 2028. La ministre de Langues officielles, Ginette Petitpas Taylor, a qualifié ce futur plan de «principal véhicule de mise en œuvre» du projet de loi C−13 de ...