Publicité
1 octobre 2019 - 15:00 | Mis à jour : 2 octobre 2019 - 15:43

Il qualifie cette année « d'extraordinaire »

Samuel Poulin satisfait du bilan de sa première année

Par Nady Larchet, Journaliste

Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Il y a un an, jour pour jour, les Québécois étaient aux urnes au terme d’une campagne électorale qui a permis à la Coalition Avenir Québec de devenir le parti au pouvoir de la province. Dans la circonscription de Beauce-Sud, le candidat caquiste, Samuel Poulin, remportait haut la main la faveur des électeurs avec 62 % des voies. EnBeauce.com s’est entretenu avec le député afin de faire le point sur le bilan de sa première année en poste.

À lire également : Une année enrichissante pour Luc Provençal​

D’emblée, M. Poulin n’a pas hésité à qualifier cette première année d’extraordinaire. Ayant commencé à faire de la politique dès l’âge de 12 ans, le Beauceron d’origine mentionne que, pour lui, c’est quelque chose de facile, et qu’après seulement un an, il est satisfait des réalisations qu’il a menées à terme et des investissements qu’il qualifie de « record » en ce qui a trait à la santé et à l’éducation.

Les principales réalisations

Samuel Poulin met tout d’abord de l’avant le projet du Complexe Multisport, ainsi que de l’unité de traitement de cancer de l’hôpital de Saint-Georges, dont la superficie sera doublée, lorsqu’il parle des grandes réalisations effectuées jusqu’à présent.

« Pour moi, ce sont des choses assez exceptionnelles. Ce sont des projets qu’on a bâtis et pour lesquels on est allés chercher des sommes financières, alors j’en suis bien content. »

La mise en place d’un drapeau de la Beauce, la confirmation de l’étude du prolongement de l'autoroute 73, ainsi que les nombreux investissements dans les infrastructures font également partie des grands projets que le député tient à souligner.

Plusieurs millions de dollars ont également été investis dans un bon nombre domaines, dont en éducation au Cégep Beauce-Appalaches, dans l’amélioration des ressources spécialisées, en santé pour le réaménagement de plusieurs unités de l’hôpital, dans le dossier de la rareté de la main-d’œuvre et dans l’aide financière de certains organismes d’aide à la population.

« J’ai toujours dit que je n’allais pas attendre la dernière année avant de commencer à travailler. On a eu un budget du gouvernement de la CAQ en mars, et ensuite, on a pu déjà commencé à faire des annonces », nous raconte Samuel, confirmant également que plusieurs autres annonces d’envergure suivront prochainement, entre autres au niveau de la santé et de l’éducation, et mentionnant également les projets du prolongement de l’autoroute 73 et d’une nouvelle salle de spectacles.

Les réalités du terrain

Malgré le fait que M. Poulin connaissait déjà très bien ce qui l’attendait en tant que député, il avoue toutefois qu’il fait quand même face à plusieurs défis au quotidien, et que le principal défi dans cette aventure est de devoir tous les surmonter.

« Ce n’est pas parce que ce n’est pas toujours facile que l’on doit s’arrêter. J’ai dû puiser très profond dans ma dose de détermination pour faire atterrir des projets, mais tout cela a porté ses fruits. Le plus grand défi est de se rappeler constamment pourquoi on est là, pourquoi on fait de la politique, et de faire preuve de détermination. »

Lorsqu’on lui a demandé si, par la position qu’il occupe actuellement, il a découvert des facettes de la Beauce qui l’ont surpris, il mentionne qu’il a été largement impressionné par le dévouement et l’implication des différents organismes qui œuvrent dans la région. Sur une note plus négative, il dit qu’il a été déçu de voir plusieurs dossiers mis sur la glace depuis plusieurs années, notamment en ce qui concerne l’état des routes et le milieu de la santé.

Pour terminer, Samuel Poulin dit être fier de représenter les citoyens de la Beauce. Il souhaite remercier la population des appuis et reconnaissances qu’il reçoit au quotidien.

 

 

 

 

 

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Il n'a pas le choix car son Boss se pète les bretelles.

    Moi - 2019-10-01 20:15