Publicité

23 avril 2020 - 11:52 | Mis à jour : 13:07

PANDÉMIE COVID-19

Ottawa développe un vaste plan de recherche médicale d'1,1G $

Par Inès Lombardo, Journaliste

Un montant d'1,127 milliard de dollars va être alloué par Ottawa à un gigantesque plan de recherche médical pour développer un vaccin contre la COVID-19. Cette stratégie vise aussi les essais cliniques et les dépistages massifs.

Ce programme d'1,1 milliards de dollars inclue trois volets. En premier lieu, 115M$ sont investis dans la recherche des traitements et du vaccin, au sein des universités et des hôpitaux canadiens. 

Le gouvernement cible 50 000 à 60 000 tests par jour

Ensuite, 662 millions de dollars sont débloqués pour les essais cliniques et 350 millions serviront au dépistage massif. Le gouvernement a mis sur pied un groupe de travail de médecins canadiens reconnus, appuyé par la Dre Tam. Sa mission est de comprendre comment l'immunité fonctionne, à savoir: déterminer qui a eu le virus, quelle est leur immunité après leur rétablissement et combien de temps celle-ci dure. 

« L'objectif est aussi d'utiliser les laboratoires existants pour développer les recherches. Mieux on comprend le virus, plus on pourra le combattre », a affirmé le premier ministre.

Pour l'heure, 20 000 tests sont effectués chaque jour, soit le double par rapport à ceux pratiqués il y a encore quelques jours. « Nous savons pourtant que nous devons en faire plus », a appuyé Justin Trudeau.  

Pour cela, Ottawa compte sur la création d'une capacité de production de masse. La Dre Tam cible de 50 000 à 60 000 tests par jour.  

Crise dans les CHSLD : « Nous devrons nous demander comment nous en sommes arrivés là »

Justin Trudeau a reconnu, pour la première fois avec des mots aussi durs, un échec au sein des centres de soins de longue durée. « Si vous avez peur, que vous êtes frustrés ou fâchés... Vous avez raison. On laisse tomber nos parents, grands parents. On doit s'occuper d'eux comme ils le méritent. Dans les semaines, les mois à venir, nous allons devoir nous poser des questions difficiles sur la façon dont on en est arrivés là.»

Un discours tranché sur la situation, auquel s'ajoute la réponse positive à la demande de Québec et de l'Ontario pour dépêcher l’armée en renfort dans les CHSLD. Sur ce point, si François Legault a préciser hier avoir demander l'aide de 1000 soldats, le premier ministre du Canada a assuré que 350 membres des Rangers canadiens étaient déjà présents partout dans la province. « On va en envoyer d'autres. Des bénévoles de la Croix-Rouge vont aussi aider », a-t-il complété, sans préciser de chiffre.

« Nous voulons que les provinces puissent contrôler la situation dans ces centre d'hébergement mais ce n'est pas une solution à long terme. Au Canada, ce n'est pas nos militaires qui doivent prendre soin de nos aînés.»

Bilan au Canada

Le Canada compte, ce jeudi 23 avril, 40 824 cas confirmés positifs à la COVID-19 et 14 458 personnes rétablies. Le gouvernement déplore 2074 morts depuis le début de la pandémie.

 

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.