Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Avec Montréal et la Capitale-Nationale

Chaudière-Appalaches passe au niveau d'alerte orange de la COVID-19

durée 18h15
20 septembre 2020
François Provost
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par François Provost, Journaliste

Le territoire de Chaudière-Appalaches fait partie des trois régions administratives du Québec qui  passent au palier orange du système d'alertes régionales de la COVID-19. 

L'annonce a été faite par le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, le directeur national de la santé publique, Horracio Arruda, ainsi que le docteur Éric Litvak de la Direction régionale de santé publique de Montréal, lors d'une conférence de presse dimanche soir.

La région de Montréal, de Chaudière-Appalaches ainsi qu'une partie de la région de la Capitale-Nationale passeront au niveau jaune  de « préalerte » au niveau orange « d'alerte modérée ».

Les secteurs de la Capitale-Nationale touchés sont l'agglomération de Québec, Saint-Augustin-de-Desmaures, L'Ancienne-Lorette, Wendake, la MRC de la Côte-de-Beaupré, la MRC Jacques-Cartier et la MRC de l'Île-d'Orléans. 

Des territoires de Lanaudière et des Laurentides passent également du palier vert au palier jaune: les Basses-Laurentides (les MRC de la Rivière-du-Nord, de Deux-Montagnes, de Mirabel et de Thérèse-De Blainville) et le sud de Lanaudière, les MRC des Moulins et de L'Assomption. 

Le gouvernement a également annoncé qu'il ajustait une nouvelle mesure de façon permanente pour l'ensemble du Québec, peu importe le niveau d'alerte. En effet, dorénavant, les rassemblements festifs (mariages, BBQ, etc.), les rassemblements dans les salles louées ainsi les rassemblements dans les lieux de culte passeront d'une limite de 250 personnes à 50 personnes, et ce pour l'ensemble de la province.

À partir du niveau orange, la limite sera de 25 individus dans ces types de rassemblements.

Zone orange
Le ministre lance un appel à la population située dans les zones orange. En effet, il demande de réduire les contacts au minimum, d'éviter les visites non nécessaires ainsi que les déplacements d'une zone jaune à une zone orange. 

En ce qui est des mesures imposées, voici celles qui s'instaurent, à partir de minuit ce soir dans les zones de palier orange.

Résidences privées
Les rassemblements dans les résidences privées passeront d'une limite de 10 personnes à six personnes, ou un plus que six personnes si elles ne proviennent que de deux cellules familiales. 

Une tolérance sera pratiquée pour les gardiens et les gardiennes qui viennent aider les familles.

Bars et restaurants
Tout comme dans les résidences privées, il y aura un maximum de six personnes par table. 

Les bars devront également fermer à partir de minuit, et, tout comme les restaurants, devront cesser de servir de l'alcool à partir de 23h. 

Salles de spectacles
Les salles de spectacles pourront conserver un maximum de 250 personnes rassemblées si la distanciation sociale de 2 mètres est respectée. 

Le port du masque ne sera pas exigé pour les spectateurs une fois assis.

Centres d'hébergement et résidences pour personnes âgées
Pour les centres d'hébergement, seulement les visites essentielles, humanitaires ou de proches aidants seront acceptés.

Dans les résidences pour personnes âgées, une limite de six personnes devra être respectée, et ce, incluant le résident. 

Activités sportives
Pour les écoles, le gouvernement a également annoncé l'instauration de deux autres groupes stables supplémentaires pour assurer la continuité des activités de sport-études ou art-études.

Les mesures en lien avec les compétitions, les activités sportives et les salles d'entraînement restent, pour l'instant, inchangées. 

Rappelons que cinq autres régions administratives restent au niveau jaune: l'Estrie, les Outaouais, la Montérégie, Laval et le Bas-Saint-Laurent. 

Dépistage
Le ministre Dubé a également rappelé les priorités du gouvernement au niveau du dépistage. Les personnes ayant été en contact direct avec des cas positifs à la COVID-19, les personnes présentant des symptômes, ainsi que les personnes sollicitées par la santé publique pour la prise de test sont priorisées pour le dépistage.

Le dernier bilan provincial
Le bilan du gouvernement du Québec de dimanche faisait état de 462 nouveaux cas, pour un nombre total de personnes infectées de 67 542 dans la province depuis l'arrivée de la COVID-19 en sol québécois.

Dans les dernières 24 heures, un nouveau décès est survenu, auxquels s'ajoutent 4 décès survenus entre le 13 et le 18 septembre, pour un total de 5 802 décès.

Le nombre d'hospitalisations a augmenté de sept par rapport à la veille, avec un cumul de 138. Parmi celles-ci, le nombre de personnes se trouvant aux soins intensifs est resté stable, à 31. Les prélèvements réalisés le 18 septembre s'élèvent à 28 725, pour un total de 2 067 057.

À lire également:

Chaudière-Appalaches passerait au niveau d'alerte orange

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les Canadiens blâment Trump pour les événements du 6 janvier 2021, révèle un sondage

Un nouveau sondage révèle qu'un Canadien sur trois suit attentivement les audiences de la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021, aux États-Unis, et que près des trois quarts des Canadiens blâment le président Donald Trump pour ce qui s'est passé. Ce nouveau sondage Léger, mené en ligne en août ...

Protection du français: le Bloc fera passer un «test» aux partis fédéraux

Les partis fédéraux passeront mercredi un «test de cohérence» lorsqu'ils voteront sur un projet de loi visant à mieux protéger la langue française, estime le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet. Les autres partis politiques sont «toujours prêts» à faire des énoncés de principes, a-t-il noté en entrevue avec La Presse Canadienne. Or, ...

durée Hier 15h00

Fonctionnaires fédéraux: Ottawa a déposé de nouvelles offres

Le gouvernement fédéral vient de revoir à la hausse les augmentations de salaire qu'il offre aux fonctionnaires fédéraux, dans le cadre des négociations pour le renouvellement de leurs conventions collectives. L'Alliance de la fonction publique du Canada, dont 120 000 membres sont concernés, a fait savoir que le gouvernement avait déposé de ...