Publicité

10 novembre 2020 - 16:15 | Mis à jour : 11 novembre 2020 - 09:36

COVID-19

Pas d'allègement des mesures sanitaires d'ici le 23 novembre, dit François Legault

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Malgré l’atteinte d’un certain plateau dans les dernières semaines, la hausse des cas de COVID-19 observée depuis quelques jours, pousse le gouvernement du Québec à annoncer le maintien des mesures sanitaires actuellement en place.

Rappelons que le 26 octobre, le premier ministre du Québec, M. François Legault, annonçait que les mesures sanitaires en zones rouges étaient reconduites jusqu’au 23 novembre, mais s’était toutefois engagé à réévaluer la situation dans un délai de deux semaines. 

« Malheureusement, les indicateurs nous montrent qu’il faut être encore plus prudent », a laissé savoir le premier ministre, lors de son point de presse, ce mardi. 

S’il ne compte pas, alléger les mesures, M. Legault, n’a pas l’intention de les resserrer non plus. Il demande toutefois aux régions, et spécialement à celles où les cas d’infection connaissent une hausse importante depuis quelques jours, de redoubler de prudence. 

À l’heure actuelle, cinq régions sont particulièrement touchées et sont dans une situation dite « inquiétante ». Parmi ces secteurs, mentionnons le Saguenay-Lac-Saint-Jean, Lanaudière, la Mauricie, le Centre-du-Québec et la Gaspésie.

Le vaccin, cette lueur d’espoir

Questionné concernant le possible vaccin de la firme pharmaceutique Pfizer, François Legault y voit une bonne nouvelle, mais rappelle qu’il faudra attendre plusieurs mois avant d’avoir vacciné une bonne partie de la population. « Malheureusement, il faut tenir le coup encore pendant des mois », a-t-il indiqué.

Sans préciser combien de doses aura droit le Québec, sur les quelque 20 millions commandées par Ottawa, le ministre de la Santé, M. Christian Dubé a tenu à rassurer la population que la province obtiendrait sa part proportionnellement à sa population. 

De son côté, le directeur national de la Santé publique Horacio Arruda a précisé que des analyses supplémentaires devront être établies pour déterminer la séquence de distribution du vaccin. Il a tout de même laissé entendre que les travailleurs du domaine de la santé et les personnes âgées seront priorisés.  

Aurait-il assez de doses pour créer une certaine immunité communautaire ? « Ce sera suffisant pour les personnes qui seront vaccinées. Pour avoir un véritable arrêt de la transmission communautaire, il nous faut une couverture vaccinale d’entre 60% et 80% », a précisé le Dr Arruda. 

Le dernier bilan présenté par les instances gouvernementales ce mardi fait état de 1162 nouveaux cas et 39 décès dans l’ensemble de la province, dont neuf dans les 24 dernières heures.

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.