Publicité

16 février 2021 - 12:30

Les municipalités pourront interdire les armes de poing

Justin Trudeau présente de nouvelles mesures sur le contrôle des armes à feu

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 1

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé en point de presse ce matin le dépôt de nouvelles mesures législatives visant à modifier le Code criminel et la Loi sur les armes à feu dans le but de « rendre les communautés plus sûres tout en respectant les propriétaires légitimes d'armes à feu. »

Le projet de loi C-21 propose ainsi de permettre aux municipalités d’interdire les armes de poing, a fait savoir M. Trudeau qui était accompagné virtuellement de la vice-première ministre Chrystia Freeland des ministres Bill Blair (sécurité publique) et David Lametti (justice) ainsi que de Joël Lightbound, secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique.

« Dans un pays comme le Canada, être victime parce qu’on est à la "mauvaise place au mauvais moment", ça ne devrait jamais arriver. Pas au parc, pas à la mosquée, pas à l’école, et pas nulle part ailleurs », a-t-il fait remarquer.

En mai 2020, le gouvernement fédéral avait annoncé l’interdiction immédiate de plus de 1500 armes d’assaut de type militaire au Canada ainsi que la mise sur pied d’un programme pour dédommager les propriétaires de ces armes interdites.

Conjugué à d'autres mesures, le gouvernement Libéral estime que le projet de loi proposé permettra de combattre la violence conjugale, de lutter contre la contrebande et le trafic d'armes à feu en alourdissant les sanctions pénales, de contribuer à améliorer la sécurité des communautés en appuyant les municipalités, d'offrir aux jeunes les opportunités et les ressources dont ils ont besoin afin d'éviter les comportements criminels et de protéger les Canadiens contre la violence par arme à feu en créant de nouvelles infractions pour la modification du chargeur d'une arme à feu.

« Nous allons ainsi compléter l'interdiction des armes à feu de style arme d'assaut pour que ces armes ne puissent pas être légalement utilisées, transportées, vendues, transférées ou léguées par des particuliers au Canada. Nous avons également l'intention d'aller de l'avant avec un programme de rachat au cours des prochains mois pour favoriser le retrait sécuritaire de ces armes à feu de nos communautés » a précisé le premier ministre.

Vaccins
Par ailleurs, Justin Trudeau a commencé sa conférence de presse en réaffirmant que le pays allait recevoir 6 millions de doses du vaccin contre la COVID-19 d'ici la fin du mois de mars, dont deux millions en provenance de la pharmaceutique Moderna.

Il a aussi réaffirmé que tous les résidents du pays allient être vaccinés d'ici la fin du mois de septembre. S'il s'est dit encouragé par la baisse du nombre de cas au pays, le premier ministre a rappelé que « nous devons rester vigilants. »

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bonjour, encore l’honnête citoyen propriétaire d’arme à feu qui vont être pénalisé. Les criminelles dans les rues ne prennent pas la peine de faire toute les démarches pour posséder une arme à autorisation restreinte. Car les démarches pour une personne qui veut posséder des armes à autorisation restreinte prennent environ deux ans avant de pouvoir acquérir une arme à autorisation restreinte.
    Voici une brève idée des démarches à faire.
    Entre chaque étape il y a un délai et vérification
    1 - suivre une formation ccsmaf (cour canadien sur le maniement des armes à feu )
    2 – suivre une formation ccsmafar (cour canadien sur le maniement des armes à feu à autorisation restreinte
    3 - vous devez faire votre loi 9
    4 - être membre d’un club de tir
    5 – faire une demande de permis de possession et d’acquisition d’arme à feu auprès du contrôleur des armes à feu
    1. Là il va y avoir une enquête fait sur les antécédents de l’individu qui fait la demande et ces fréquentations 3 à 6 mois et plus dans certain cas
    2. S’il a des fréquentations douteuse il n’aura pas de permis d’accordé

    6- après avoir eu son permis, il peut faire un achat qui va être enquêté à nouveau et si tout est beau 2 à 6 semaines pour pouvoir aller chercher cette arme.
    Donc comme vous pouvez constater, il y a plusieurs démarches à faire avant de pouvoir posséder une arme.
    Pensez-vous sérieusement qu’un propriétaire d’arme va mettre tous ces permis et formation en jeu?

    Lavoie Stéphane - 2021-02-16 16:11