Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Palais de justice d’Ottawa

Poursuite en diffamation: les avocats de Bernier plaident ce matin

durée 10h00
26 juillet 2021
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

C'est ce matin, au Palais de justice d’Ottawa, que les plaidoiries des avocats du chef du Parti populaire du Canada et ex-député fédéral de Beauce, Maxime Bernier, seront entendues dans la poursuite en diffamation qu'il mène contre le commentateur et stratège politique, Warren Kinsella.

Il s'agit d'une requête sur la prévention des instances limitant la liberté d’expression sur des affaires d’intérêt public (SLAPP).

M. Bernier, qui a entrepris la démarche judiciaire en février 2020, allègue que M. Kinsella l’a constamment identifié comme une personne raciste dans des articles de blogue et sur ses réseaux sociaux, pendant et après la campagne électorale fédérale de 2019.

Les poursuites-bâillons visent à limiter la liberté d’expression des personnes ou des organisations qui prennent position sur un certain enjeu. M. Bernier réclame des aveux ainsi que 325 000 $ en dommages et intérêts. Il soutient notamment que le Parti conservateur a embauché M. Kinsella et son cabinet-conseil, Daisy Group, pour mener une campagne de relations publiques contre lui dans les mois précédant le vote. Il avance également que cela explique en partie sa piètre performance dans sa circonscription de Beauce et celle de son parti en général.

En juin dernier, l'avocat de M. Kinsella, David Shiller, a plaidé devant la Cour supérieure de l’Ontario, que le style de son client est corrosif et direct, mais que cela ne devrait pas signifier que sa liberté d’expression devrait être moins protégée.

Par ailleurs, rappelons que le 11 juin dernier, Maxime Bernier a été arrêté au Manitoba dans le cadre d'une tournée anti-confinement de la COVID-19. Des accusations de participation à un rassemblement illégal dans un lieu public et refus de se mettre en quarantaine conformément au décret en vigueur à ce moment-là dans cette province de l'Ouest canadien, avaient été déposées.

À lire également
Maxime Bernier arrêté au Manitoba

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • G
    Gilbert
    temps Il y a 1 an et 7 mois
    Cela n'aurait rien changer, dans la Beauce il s'est cuit par lui-même
  • F
    François
    temps Il y a 1 an et 6 mois
    il est déjà perdu en Beauce, qu'il retourne à Montreal

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 février 2023

Le mirage du recrutement d'infirmières qualifiées à l'étranger

Après avoir échoué à recruter des centaines de préposés aux bénéficiaires à l’international, le gouvernement de François Legault fait maintenant miroiter la même solution pour répondre à la pénurie d’infirmières. Si le passé est garant de l’avenir, les chances sont minces de voir affluer des milliers de professionnelles pour venir à la rescousse ...

30 janvier 2023

L'économie sera au menu des parlementaires à Ottawa qui reprennent leurs travaux

Les questions économiques seront au cœur des préoccupations des députés fédéraux, lundi, à leur retour à Ottawa pour entamer une nouvelle session parlementaire. Les parlementaires siégeront à la Chambre des communes pour la première session de 2023 après s'être retirés avec leurs partis respectifs pour définir leurs priorités. La semaine ...

29 janvier 2023

Dubé justifie le recours au privé pour des employés d'organismes publics

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a justifié jeudi le recours par des organismes publics à des services médicaux privés pour leurs employés. Il réagissait aux révélations selon lesquelles Hydro-Québec et Investissement Québec payaient pour des téléconsultations en médecine privée, afin d'éviter que leurs employés perdent leur temps à ...