Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Palais de justice d’Ottawa

Poursuite en diffamation: les avocats de Bernier plaident ce matin

durée 10h00
26 juillet 2021
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

C'est ce matin, au Palais de justice d’Ottawa, que les plaidoiries des avocats du chef du Parti populaire du Canada et ex-député fédéral de Beauce, Maxime Bernier, seront entendues dans la poursuite en diffamation qu'il mène contre le commentateur et stratège politique, Warren Kinsella.

Il s'agit d'une requête sur la prévention des instances limitant la liberté d’expression sur des affaires d’intérêt public (SLAPP).

M. Bernier, qui a entrepris la démarche judiciaire en février 2020, allègue que M. Kinsella l’a constamment identifié comme une personne raciste dans des articles de blogue et sur ses réseaux sociaux, pendant et après la campagne électorale fédérale de 2019.

Les poursuites-bâillons visent à limiter la liberté d’expression des personnes ou des organisations qui prennent position sur un certain enjeu. M. Bernier réclame des aveux ainsi que 325 000 $ en dommages et intérêts. Il soutient notamment que le Parti conservateur a embauché M. Kinsella et son cabinet-conseil, Daisy Group, pour mener une campagne de relations publiques contre lui dans les mois précédant le vote. Il avance également que cela explique en partie sa piètre performance dans sa circonscription de Beauce et celle de son parti en général.

En juin dernier, l'avocat de M. Kinsella, David Shiller, a plaidé devant la Cour supérieure de l’Ontario, que le style de son client est corrosif et direct, mais que cela ne devrait pas signifier que sa liberté d’expression devrait être moins protégée.

Par ailleurs, rappelons que le 11 juin dernier, Maxime Bernier a été arrêté au Manitoba dans le cadre d'une tournée anti-confinement de la COVID-19. Des accusations de participation à un rassemblement illégal dans un lieu public et refus de se mettre en quarantaine conformément au décret en vigueur à ce moment-là dans cette province de l'Ouest canadien, avaient été déposées.

À lire également
Maxime Bernier arrêté au Manitoba

commentairesCommentaires

2

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • G
    Gilbert
    temps Il y a 2 ans
    Cela n'aurait rien changer, dans la Beauce il s'est cuit par lui-même
  • F
    François
    temps Il y a 2 ans
    il est déjà perdu en Beauce, qu'il retourne à Montreal

RECOMMANDÉS POUR VOUS


27 février 2024

Québec investit 830 000 $ pour une nouvelle formation à l'École d'Entrepreneurship de Beauce

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie du Québec, Pierre Fitzgibbon ainsi que le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, étaient à l'École d'Entrepreneurship de Beauce (EEB), ce mardi 27 février, pour annoncer une nouvelle formation pour les repreneurs d'entreprise et les cédants.  Cette aide financière, versée directement à ...

23 février 2024

Journée nationale de l’érable: le projet de loi franchit une première étape

Le projet de loi, visant à désigner annuellement chaque 3e dimanche du mois d’octobre comme Journée nationale de l’érable au Québec, a franchi une première étape, mercredi, sur le parquet du Salon Bleu de l’Assemblée nationale. Le document a obtenu une adoption du principe, poussé par l'instigateur de la démarche, le député de Beauce-Sud, Samuel ...

19 février 2024

Élections Québec va enquêter sur des dons faits à la CAQ

Élections Québec va enquêter sur deux dons de 100 $ effectués par un couple endeuillé qui voulait rencontrer la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, lors d’un cocktail de financement.    «Des informations publiques nous laissent croire que les deux contributions auraient été faites en échange d’une contrepartie, rendant ainsi ces ...