Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Message au gouvernement du Québec

Les organismes communautaires débrayent face à leur sous-financement

durée 10h00
24 février 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Aujourd’hui, les organismes communautaires de Chaudière-Appalaches ont été appelés à interrompre leurs services afin de participer au relais de fermeture des organismes communautaires.

Parmi ceux-ci, la Corporation de développement communautaire Beauce-Etchemins qui participe à cette journée nationale, « Engagez-vous pour le communautaire », en publiant des cartons rouges sur les médias sociaux. 

Ces cartons démontrent une partie de la situation et de la réalité des organismes et se veulent un coup de sifflet pour la CAQ. Ils révèlent que:

— En moyenne, un.e travailleur.e communautaire avec expérience gagne 25.11 $ de l'heure, comparativement à 34.97$ pour le même type d'emploi dans le réseau.

— Seulement 14% des organismes communautaires peuvent offrir un régime de retraite à leur employé et 54% des assurances collectives.  

—Les travailleur.e.s communautaires sont des professionnel.e.s ! 55% détiennent un diplôme collégial, 35% détiennent un diplôme universitaire. 

— 54% des organismes communautaires de la région ont des postes non comblés, et ce, depuis en moyenne huit mois. 

— Pour offrir l'ensemble de leurs services, les organismes communautaires de la région ont besoin d'un financement supplémentaire moyen de 164 192$. 

« Je m’inquiète pour les organismes et pour les travailleur.es communautaires. Je les vois épuisé.es, à bout de souffle et à bout de ressources. La pandémie a mis de l’avant plusieurs problématiques sociales auxquelles les organismes répondent tous les jours. Il faut également dire que tous les autres problèmes demeurent, comme le logement, la sécurité alimentaire, la santé mentale, etc. Plus que jamais le milieu communautaire a besoin de soutien de la part du gouvernement. C’est un engagement clair du gouvernement que nous souhaitons », a déclaré Sarah Rodrigue, directrice générale de la CDC Beauce-Etchemins.

Selon elle, en choisissant d’ignorer les revendications des groupes communautaires, le gouvernement continue d’accroître les inégalités sociales.

« Dans notre région, les organismes communautaires soutiennent le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches dans le maintien et l’amélioration de la santé et le bien-être de la population. Leurs services ont été considérés comme essentiels en temps de pandémie et seront primordiaux pour assurer la résilience communautaire d’après pandémie. Il y a un manque à gagner important dans le milieu communautaire et il est essentiel de s’en préoccuper plus que jamais! », a conclu Mme Rodrigue.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


8 décembre 2022

Mise à jour économique: le crédit d'impôt destiné aux aînés passe de 411 $ à 2000 $

Aide aux aînés, inflation tenace et possible récession sont les mots à retenir de la mise à jour économique et financière du Québec présentée jeudi par le ministre des Finances, Eric Girard, sur fond d'incertitude pour l'année qui vient. Les personnes âgées devraient être mieux outillées pour contrer l'inflation, grâce au coup de pouce financier ...

7 décembre 2022

Québec veut moderniser l'accès aux données de santé des patients

Le gouvernement du Québec a dévoilé mercredi le contenu de son projet de loi visant à moderniser l'accès aux données de santé des patients. Une démarche qui vise une plus grande transparence ainsi qu'un meilleur partage de l'information entre les professionnels. La Loi sur les renseignements de santé et de services sociaux et modifiant diverses ...

3 décembre 2022

Gaspillage d'énergie: Fitzgibbon veut que les Québécois modèrent leur consommation

Les Québécois ont pris l'habitude de consommer l'électricité sans compter. Mais cette belle insouciance envers le gaspillage de l'énergie sera bientôt révolue, si on se fie au gouvernement Legault, déterminé à inverser la tendance. Le ministre de l'Énergie, Pierre Fitzgibbon, annonce l'ère de la «sobriété» en matière de consommation ...