Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Beauce-Nord et Beauce-Sud

Plan budgétaire du Québec: les engagements sont maintenus, assurent les députés

durée 12h00
13 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Au lendemain du dépôt du plan budgétaire 2024-2025, par le ministre des Finances Éric Girard, les députés de Beauce-Nord et de Beauce-Sud rappellent que tous les engagements gouvernementaux annoncés dans la dernière année pour la région sont maintenus.

D'entrée de jeu, Samuel Poulin estime que ce budget est «une bonne nouvelle» pour le personnel enseignant et le milieu scolaire du territoire puisque l'éducation fait partie des investissements prioritaires du Québec, avec la santé. « Je pense qu'on est au rendez-vous là-dessus », a-t-il indiqué en entretien téléphonique avec EnBeauce.com.

Pour sa circonscription, tout va de l'avant pour le prolongement de 7,5 km de l'Autoroute 73 à Saint-Georges, alors que les budgets sont provisionnés. Il en va de même avec la phase 1 de l'agrandissement de l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges, dont il espère que les travaux pourront être entrepris d'ici l'été. Il en va de même pour les 11 projets de réfection et de maintien de routes municipales qui seront entrepris en 2024 dans neuf municipalités de Beauce-Sud, grâce à un soutien gouvernemental total de près de 15 M$.

M. Poulin se réjouit aussi que le budget prévoit des sommes pour un plan de déploiement de 100 nouvelles tours pour la couverture cellulaire en région. À cet égard, il travaillera de concert avec la MRC Beauce-Sartigan et la Fédération québécoise des municipalités (FQM) pour identifier les endroits du territoire où seront érigées ces infrastructures.

L'autre annonce qui « touche concrètement la Beauce » est  celui d'un investissement de 50 M$ sur cinq ans, dans le nouveau programme Coeurs villageois, pour le maintien des services de proximité (épicerie, dépanneur, station-service, etc.) dans les villages et petites municipalités. Il confirme avoir déjà reçu des demandes de localités de son comté. Même si la FQM s'interroge comment le gouvernement pourra respecter son engagement d’investir 470 M$ en la matière, il signale qu'il s'agit d'un «premier» financement du programme.

Par ailleurs, l'enveloppe du Programme d'aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS) n'a pas été augmenté et demeure à 300 M$ pour l'ensemble du Québec.  Or, les demandes déposées jusqu'ici ont grimpé à 2 G$, ce qui inclut celle acheminée par la Ville de Saint-Georges en décembre dernier, pour un soutien de 20 M$ au projet de complexe de soccer de 39 M$.  « Je relativise les attentes compte tenu qu'on a reçu 2 milliard de demandes sur 300 millions disponibles. Évidemment, il faut laisser l'analyse de tous les projets se faire avant d'obtenir des résultats. Mais c'est sûr que les demandes dans tous les domaines sont exponentielles et faire un budget, c'est l'heure des choix. Ce n'est pas notre dernier budget mais il faut comprendre aussi dans quel contexte on est et on a décidé de prioriser santé et éducation », a déclaré le député de Beauce-Sud, qui a souligné que Québec avait injecté 36 millions dans le Complexe sportif qui a ouvert ses portes à Saint-Georges en 2023.

Les argents au rendez-vous
Même son de cloche du député de Beauce-Nord, Luc Provençal, quant aux projets soutenus par Québec dans sa circonscription. « Les argents annoncés seront au rendez-vous, vous pouvez en être sûr », a confirmé l'élu au téléphone, au lendemain du dépôt du budget.

La réhabilitation du chemin de fer de Québec Central est bien enclenchée avec la construction actuelle d'un pont de 50 M$ sur la rivière Chaudière à la hauteur de Vallée-Jonction. D'autres contrats, à hauteur de 300 M$, seront bientôt octroyés.

Les provisions pour les projets de revitalisation post-inondation à Sainte-Marie, Beauceville, Vallée-Jonction et Scott vont de l'avant. Le député prévoit bientôt des annonces pour les projets de nouvel hôtel de ville à Beauceville et Sainte-Marie. Cette dernière devrait aussi obtenir un soutien de près de 900 000 $ dans le cadre du programme PRIMEAU.

Par ailleurs, il n'y a pas de budget pour l'agrandissement de l'école primaire de Saint-Bernard mais on prévoit l'achat de modules pour répondre aux besoins de la clientèle grandissante.

« Je suis conscient par contre qu'au niveau des groupes communautaires, il doit y avoir une déception ce matin [...] Au niveau agricole, les gens vont trouver qu'il n'y a pas de bonification pour leur aider à passer à travers les problématiques qu'ils vivent. Mais j'ai confiance qu'on va pouvoir rediscuter avec les ministres concernés [...] pour libérer des sommes d'argent et venir en aide à ces gens. [...] C'est sûr que les ministres vont me réentendre », a fait remarquer Luc Provençal.

À lire également

Budget 2024-2025: Québec priorise la santé et l'éducation

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 avril 2024

Le député Richard Lehoux confirmé comme candidat

L'actuel député de Beauce, Richard Lehoux, vient d'être confirmé comme candidat du Parti conservateur du Canada, en vue du prochain scrutin fédéral. Sa nomination a été officialisée par les instances nationales, lors d'une récente rencontre avec le député Pierre Paul-Hus, qui est le lieutenant du Québec pour le parti. « Je solliciterai un ...

17 avril 2024

Un budget «dépensier», estime le député fédéral Richard Lehoux

Le député fédéral de Beauce, Richard Lehoux, qualifie de «dépensier » le budget déposé hier par la ministre des Finances, Chrystia Freeland. C'est ce qu'il déclaré ce matin en entrevue vidéo avec EnBeauce.com. « J'avais espéré qu'on resserre un peu les dépenses Mais au contraire, on a encore une fois un budget déficitaire. [...] Justin Trudeau ...

17 avril 2024

Voici les points saillants du budget fédéral présenté par Chrystia Freeland

Voici des points saillants du budget fédéral présenté mardi par la ministre des Finances, Chrystia Freeland: - Le déficit pour l’année financière 2023-2024 atteint 40 milliards $, soit exactement la limite que s’était fixée la ministre Freeland dans son énoncé économique de 2023. Pour 2024-2025, Ottawa prévoit un déficit de 39,8 milliards $. - ...