Publicité

24 janvier 2021 - 00:00

Vous connaissez le triangle de Karpman?

Vous connaissez le triangle de Karpman?

Être un membre de l’entourage, c'est être préoccupé, soucieux et affecté par les difficultés que peut vivre la personne ayant des problèmes de santé mentale. Il peut s'agir d'une mère, d'un père, d'un frère, d'une sœur, d'une fille ou d'un fils, d'un conjoint ou d’une conjointe, d'un ou d’une amie ou encore d’un ou d’une collègue de travail. En voulant aider, il arrive parfois que les membres de l’entourage perdent de vue leurs besoins voire même leur propre santé.

Vous connaissez le triangle de Karpman ? Ce triangle représentant « la victime – le sauveur - le persécuteur » ? En voici une brève description :

La victime :
Elle se plaint, s’apitoie sur son sort. Souvent, la victime se justifie et trouve des excuses pour éviter de devoir changer tout en continuant de se plaindre et de trouver des responsables à ses problèmes et à ses malheurs. Effet négatif : Elle demeure dans la passivité.

Le sauveur :
Il se sacrifie pour l’autre. Souvent, le sauveur considère l’autre incapable de faire les choses ou de prendre les bonnes décisions, ce qui parfois, le pousse à agir même sans qu’on lui demande son aide. Effet négatif : Il maintient la victime dépendante et peu autonome.

Le persécuteur :
Il insulte, blâme, accuse et critique l’autre. Souvent le persécuteur est en colère, autoritaire, reprend les moindres erreurs de l’autre en employant des propos dévalorisants, voire humiliants. Effet négatif : Il rabaisse la victime et/ou le sauveur et son attitude attire la rancœur.


Ce jeu de rôle est instable et mobile dans le temps :
En voici un exemple :

  • Julie doit quitter rapidement son appartement car elle n’a pas payé les 3 derniers mois. Elle se plaint de sa situation à ses parents puisqu’évidemment ce n’est pas sa faute ce qui lui arrive. Elle joue le rôle de la victime.
  • Caroline, sa mère, d’un ton accusateur, dévalorise Julie en la traitant d’insouciante et en lui renotant que ça fait 3 fois en deux ans que cette situation lui arrive.  Elle joue le rôle de la persécutrice.
  • Éric, son père, fait rapidement des recherches de logements pour Julie et lui propose des propriétaires à appeler et des logements à visiter. Il joue le rôle du sauveur.

Changement de rôles :

  • Julie se fâche contre son père en lui disant qu’il est contrôlant et qu’il la prend pour une enfant. Elle s’est changée en persécutrice.
  • Éric est déçu et insulte Julie en lui disant que si elle avait payé son loyer comme une adulte responsable rien de tout ça ne serait arrivé. Il prend le rôle de persécuteur.
  • Julie pleure en disant à ses parents que personne ne la comprend et que personne ne veut l’aider. Elle revient prendre le rôle de victime.

Il devient donc facile d’imaginer comment les changements de rôles peuvent continuer à se substituer dans cette relation.


Des pistes de solutions…
Le triangle de Karpman est un jeu psychologique. Pour jouer, il faut des participants ; 2, 3, même plus parfois. Cesser de jouer le rôle de sauveur et il n’y aura certainement plus de victime ni de persécuteur et vice versa.  

Le sauveur doit tenter d’être davantage un accompagnateur. Il peut aider en faisant les choses AVEC son proche (la victime) plutôt que de les faire POUR lui. Cela va permettre au proche d’assumer la responsabilité de ses choix. Ayant un accompagnateur plutôt qu’un sauveur, la victime se responsabilise, gagne de la confiance en soi, de l’autonomie et reprend donc le pouvoir sur sa vie. Et pour ce qui est du persécuteur, il faut penser à mettre des limites. Est-ce acceptable de tolérer une telle attitude ?

Vous avez des questions ou vous souhaitez avoir du soutien afin d’améliorer votre relation avec un proche ayant des problèmes de santé mentale ? N’hésitez pas à communiquer avec nous.


Catherine Cliche
Directrice générale

 


 

 

477, 90e Rue, Suite 240, (Place 90),  Saint-Georges, Qc   G5Y 3L1
Tél. : 418-227-6464   |   Fax. : 418-227-6938
Courriel : [email protected]   |   Site Web : www.lesillon.com

REGROUPEMENT DES PARENTS ET AMIS DE LA PERSONNE
ATTEINTE D'UNE MALADIE MENTALE. TERRITOIRE BEAUCE ETCHEMINS.

MEMBRE DU RÉSEAU : 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.