Publicité

7 juin 2021 - 09:00 | Mis à jour : 16:05

Pour les personnes immigrantes et la communauté beauceronne

Le Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Sud propose des services d'accueil et d'intégration en immigration

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Parmi les nombreuses compétences du Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Sud (CJE), on retrouve un service de soutien pour l’accueil et l’intégration des personnes immigrantes qui permet d’aider à la fois les nouveaux arrivants, mais également la communauté beauceronne.

L’organisme couvre l'entièreté du territoire de la MRC de Beauce-Sartigan. Ses services sont gratuits grâce au soutien financier du gouvernement du Québec. Le CJE travaille aussi en étroite collaboration avec l’agent d’aide à l’intégration du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration dans le cadre des services d’Accompagnement Québec.

La clé du succès, c’est l’information
Le CJE dispose d’un volet de sensibilisation qui permet de faciliter l’intégration des personnes immigrantes auprès des Québécois, étant donné que les cultures sont différentes en fonction de chaque pays ou région du monde. 

L’organisation propose des formations aux partenaires de la région concernant le choc culturel et pour démystifier qui sont les nouveaux arrivants dans la région. Par exemple, de nouvelles formations à venir portent sur les religions du monde et la position des femmes dans le monde afin de parfaire les connaissances des citoyens et des partenaires du milieu. Avec le même objectif, des conférences sont également présentées dans les résidences pour aînés et les écoles.

Depuis maintenant trois ans, le Carrefour jeunesse-emploi de Beauce-Sud est présent chaque semaine dans une chronique à la radio sur Cool FM. « Les sujets ne sont jamais revenus parfaitement identiques et l’angle n’est jamais le même en fonction des personnes qui parlent. Par exemple, une personne du Sénégal est venue parler de son pays. On a parlé aussi de l'enseignement qui est différent entre le Québec et la France », de spécifier Mélanie Grenier qui travaille dans l’organisation depuis près d’une dizaine d’années.

Plusieurs activités interculturelles permettent également de rassembler les Québécois et les personnes immigrantes pour qu’ils puissent échanger, tout simplement. En raison de la pandémie, certaines activités ont dû être annulées au cours de la dernière année, mais cela n’est que partie remise. Il est possible de suivre la programmation des événements sur la page Facebook J’immigre en Beauce et sur le site Internet de l’organisme. Grâce à la collaboration de bénévoles du milieu, du jumelage interculturel est également offert aux personnes immigrantes.

Sur cette même page Facebook, les employés de l’organisme tiennent des directs le vendredi après-midi pour renseigner la clientèle en français, en anglais et en espagnol sur les nouvelles mesures sanitaires et faire le point par rapport à la situation dans la région. Il était important pour l’organisme de s’assurer de la bonne compréhension des mesures en place puisque plus de 50% de ceux-ci sont en apprentissage du français.

Services aux personnes immigrantes
Les services aux personnes immigrantes sont variés et personnalisés. Cela débute avant le départ du pays d’origine et se termine que lorsque la personne ne sent plus le besoin d’être accompagné dans ses démarches d’intégration. Il n’y a pas de limite de temps à cet accompagnement.

« Je me souviens d’une personne que j’ai accueillie à l'aéroport. On l’a accompagné tout au long de son arrivée ici, son accueil puis sa résidence permanente. Et là elle vient d’avoir sa citoyenneté. On a été là tout le long », a raconté Mélanie Grenier. 

D’abord, ceux qui quittent leur pays d’origine peuvent recevoir de l’aide du CJE pour trouver un logement, planifier leur arrivée et connaître les différentes démarches administratives qu’ils devront faire à ce moment-là (ex : numéro d’assurance sociale, compte bancaire, etc.). 

Une fois sur le territoire canadien, ils sont guidés par les employés de l’organisme afin de s’assurer qu’ils aient toute l’information et l’accompagnement nécessaire pour ces démarches.

Par la suite, ils ont accès à de nombreux ateliers pour faciliter leur intégration et faciliter une bonne intégration. Il y a notamment des ateliers d’information pour s’adapter au choc culturel ou savoir comment fonctionnent les impôts (eh oui, même les résidents temporaires paient des impôts comme la population locale).

L'un des objectifs du CJE est aussi de les aider à rencontrer des gens et à se faire des amis. Habituellement, hors pandémie, plusieurs activités interculturelles sont organisées tout au long de l’année : pique-nique interculturel en août, repas-partage de la nouvelle année en janvier, soirée-rencontre pour les célibataires (précédé par un atelier préparatoire sur comment flirter à la québécoise), etc. Ces activités sont souvent présentées avec la collaboration de bénévoles et de partenaires comme le Cégep Beauce-Appalaches, le Centre de services scolaires de la Beauce-Etchemin (CSSBE), la MRC de Beauce-Sartigan ou les municipalités du territoire.

Le CJE n’offre pas de cours de francisation. C'est le mandat du CSSBE. Le CJE propose plutôt des groupes de conversation “Placotons… en Québécois!” afin que les gens aient une occasion de plus de pratiquer leur français. On y parle de tout et de rien, en français. 

Le CJE est également mandaté par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration pour tenir les sessions de formation Objectif Intégration. Une session compte 24 heures de formation séparées en huit blocs de trois heures. L’objectif est de parler des valeurs du Québec (le français, la
démocratie, l’égalité entre les femmes et les hommes, les droits et devoirs des Québécois en lien avec la Charte des droits et libertés de la personne, la laïcité), de l’histoire de la province et du milieu de l’emploi (codes culturels, lois, normes, outils, etc.). Une allocation de participation de 188 $ peut être accordée pour la totalité de la session aux gens qui y sont admissibles. Pour information : www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/region/sessions-information/objectif-integration/index.html.

« Jusqu'à maintenant, c’est un succès! Chaque fois qu’on fixe un maximum de participants, on l'atteint toujours et on a une liste d’attente de gens pour ce service », a précisé Mélanie Grenier.

Toutes les personnes immigrantes en Beauce-Sartigan ont accès aux services de l’organisme. Il suffit de téléphoner au 418-228-9610 pour prendre rendez-vous ou de contacter l’équipe via la page Facebook J’immigre en Beauce.

La clientèle de l’organisme : toujours en croissance
Il y a 10 ans, le CJE servait une centaine de personnes par année. Aujourd’hui, ce sont plus de 600 personnes immigrantes qui utilisent ses services.

En effet, du 1er avril 2020 au 31 mars 2021, l’organisme recense 638 adultes de 47 nationalités différentes ayant reçu des services par l’équipe spécialisée en accueil et intégration (sans compter les membres de la famille). De ce nombre, 173 personnes sont arrivées dans la dernière année. Cela représente 28 % de gens qui en sont à leur première année de vie en Beauce-Sartigan. Parmi l’ensemble de la clientèle, 65 % sont des travailleurs étrangers temporaires et 12 % sont des étudiants internationaux. Les résidents temporaires représentent donc 77 % de la clientèle. L’objectif d’une majorité d’entre eux est d’obtenir leur résidence permanente et bâtir une nouvelle vie ici. 

Il y a 3 pays de provenance qui se démarquent : la Colombie (26%), la France (21%) et le Nicaragua (11 %).

Globalement, la clientèle immigrante du CJE se divise ainsi :
- 54 % viennent d’Amérique latine (incluant le Mexique)
- 22 % viennent d’Europe, dont la majorité est originaire de la France
- 20 % viennent d’Afrique avec 11% de Maghrébins et 9 % de pays de l’Afrique
subsaharienne
- 4 % seulement viennent d’Asie ou de l’Océanie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.