Publicité
1 mars 2019 - 06:00 | Mis à jour : 5 mars 2019 - 15:52

L’économie sociale aux quatre coins de la région

Robert-Cliche : la mobilisée

Située en Beauce, la MRC Robert-Cliche se distingue par son fort penchant pour le développement de la culture et du tourisme. L’économie sociale est un modèle d’affaires qui se marie bien à la façon de faire les choses de ce milieu. Plusieurs entreprises d’économie sociale sont de beaux succès dans cette partie de la région.

Une économie saine

La coopérative de santé Robert-Cliche emploie 12 médecins et compte 5 000 membres. Nancie Allaire, directrice de la coopérative, explique que « certains services sont mieux desservis par des entreprises d’économie sociale », c’est pourquoi il faut trouver un équilibre entre le communautaire, l’économie sociale et le privé.

Pour Laurence Nadeau Larochelle, responsable des communications au Musée Marius-Barbeau : « Il faudrait encore plus valoriser ce modèle d’affaires, il faut faire en sorte que les gens prennent conscience que ça existe ». Ce genre d’entreprise aux missions variées, attire les touristes, offre des services qui animent la communauté et crée des emplois de qualité dans la région.

Du côté de Tandem International, une entreprise d’économie sociale qui forme et prépare les citoyens à intégrer le marché du travail : « L’économie sociale, c’est offrir des services à son milieu. Le but premier ce n’est pas de faire des profits, mais de redonner à la communauté » avance Dany Plante, conseillère pédagogique.

Tandem International offre différents services pour répondre aux besoins de ses usagers qui souhaitent intégrer le marché de l’emploi. – Crédit photo : Tandem International

 

Un modèle d’affaires synonyme de personnalité

La MRC Robert-Cliche est teintée par les valeurs de l’économie sociale. Par contre, le directeur du centre local de développement (CLD) Robert-Cliche, Daniel Chaîné, met en garde : « Souvent la population attend de faire face à un mur avant d’agir. C’est le problème quand une communauté tombe dans une situation socialement confortable. Il faut donc que les entreprises gardent le milieu actif pour que les gens restent mobilisés ».

Pour sa collègue, Stéphanie Turgeon, conseillère au développement des communautés, l’économie sociale est essentielle, car « sans elle, toute la région perd sa couleur et son identité culturelle ». Ces entreprises gardent le milieu mobilisé, permettent d’assurer des services de proximité et mettent en valeur la région.

Pour le CLD Robert-Cliche, l’économie sociale est essentielle pour la région. – Crédit photo : AB

 

Pour ces entrepreneurs, la proximité avec l’humain et la communauté est très enrichissante. « J’apprends tous les jours dans des situations constamment différentes avec des humains tout aussi différents, ce sont des échanges très riches », explique Laurence Nadeau Larochelle.

Nancie Allaire voit la coopérative de santé comme un tout avec les membres et les employés, chacun partage son savoir-faire pour assurer la pérennité de l’entreprise.

Les valeurs de l’économie sociale se reflètent dans celles d’Anaïs Vachon, conseillère en emploi chez Tandem International : « C’est un milieu qui change tout le temps, toujours de nouveaux défis selon les gens qui viennent profiter de nos services, c’est l’avantage de travailler avec l’humain, c’est très stimulant. »

Ces entreprises sont importantes dans la MRC Robert-Cliche, elles font partie de ses fondements et de sa personnalité.

Cette chronique a été réalisée par la Table régionale d’économie sociale de Chaudière-Appalaches (TRÉSCA). La TRÉSCA a pour mission de promouvoir l’économie sociale, de soutenir le développement des entreprises collectives et en favoriser l'émergence en Chaudière-Appalaches. Pour lire toutes les chroniques, rendez-vous au www.tresca.ca.

Lire également La Nouvelle-Beauce : l'inclusive

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.