Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

« Le syndrome Gilles de la Tourette ne m'a pas empêché de réussir » — Jean-Pierre Lessard

durée 11h00
11 février 2016
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabriel Gignac
email
Par Gabriel Gignac, Journaliste

Le conférencier Jean-Pierre Lessard donne des allocutions positives dans les écoles et dans divers milieux de la société avec pour objectif d'encourager les gens à poursuivre leurs rêves malgré les difficultés qu'ils peuvent rencontrer.

La vie n'a pas fait de cadeaux au Mariverain. Il a notamment eu une enfance difficile, subissant le rejet et les moqueries des gens, car celui-ci souffre du syndrome Gilles de la Tourette. « Ma famille était présente heureusement et elle m'a aidé moralement tout au long de ma jeunesse. La différence nous éloigne malheureusement des autres et tu es moins accepté. Dans mon cas, ce n'était pas les mots qui sortaient sans avertissement, mais plus des mouvements ou des petits bruits. J'ai été hospitalisé trois fois pour ce syndrome, rien pour aider à se faire plus accepter par les autres jeunes. Quand j'étais au primaire, je subissais des moqueries et au secondaire, j'ai subi de la violence physique. Je ne me défendais pas à l'époque », raconte-t-il.

C'est vers la fin de l'adolescence que l'homme a touché le fond du baril et a décidé que sa vie allait changer. Pour reprendre ses dires, il s'est fâché et a décidé de s'autoguérir en lâchant ses médicaments et en ignorant ses tiques. Le Beauceron était également rendu obèse et a décidé de s'entraîner sérieusement afin de se remettre en forme et de prendre confiance en lui. Il fera même quelques années plus tard une épreuve de culturisme dans la catégorie sénior poids lourds où celui-ci terminera deuxième dans une compétition qui comprenait les régions de la Beauce, Bellechasse et Frontenac et obtiendra le troisième rang à la coupe Progym à Montréal.

« J'ai pris le négatif du passé et je l'ai tourné en positif pour m'en servir comme motivation en me disant que plus jamais je ne me ferais écoeurer. Je me levais le matin, je me regardais dans le miroir et je me voyais dans le futur comme un bel homme, un bon emploi et une femme. Je voulais avoir une vie normale », déclare M. Lessard.

Ce changement d'attitude lui a permis de décrocher son diplôme d'études secondaires. Il a fait son cours d'instructeur en plongée sous-marine et est devenu professeur dans des écoles en Thaïlande. Il a également fait de la plongée sous-marine en apnée, une chose qui selon lui l'a aidé à être plus calme. Quelques années plus tard, il a suivi un cours de scaphandrier, un métier qu'il pratique depuis 2007. En 2009, M Lessard a une belle vie avec une maison et sa copine, la vie lui sourit et celui-ci s'inscrit à l'émission Le Banquier à TVA. Il recevra le montant de 268 000 $, soit le plus gros montant obtenu par un concurrent. Il mentionne que ce montant ne l'a pas changé pour autant et qu'il continue de vivre normalement.

Métier : Conférencier

Jean-Pierre Lessard est conférencier avec les Caisses Desjardins depuis déjà plus de six ans et a déjà donné plus de 200 conférences. Il prend d'ailleurs le temps de remercier au passage Marie-Noëlle Sylvain, conseillère en communication et vie associative qui a toujours cru en lui. « C'est un besoin pour moi de raconter mes expériences de vie et de me libérer. Mon message n'est pas seulement pour éviter l'intimidation, mais un message d'espoir. Si ça peut aider des gens à comprendre que tu peux réussir dans la vie, peu importe qui tu es et peu importe ce que tu as comme défaut, mon travail est réussi. Moi, le syndrome Gilles de la Tourette ne m'a pas empêché de réussir. J'aurai toujours ce syndrome, mais je suis capable de réaliser des choses quand même, il ne faut pas se donner cette excuse. Tout le monde peut réussir dans la vie, car on a tous les outils, suffit simplement de les prendre », affirme le messager de 34 ans.

L'homme souligne qu'il est important que les jeunes découvrent leurs passions et qu'ils investissent dans celles-ci, car c'est ce qui leur permettra de s'épanouir dans la vie. « Tout le monde est des “Supermen et des Superwomens”. Ne sous-estimez jamais vos voisins, ce sont parfois ceux qui semblent rien n'avoir pour eux qui vont le mieux réussir », conclut le sympathique motivateur.

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • SB
    Sylvain Bourque
    temps Il y a 3 ans
    Bravo

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 12h00

De nouveaux «arbres-mémoires» au Boisé des Anges

Une trentaine d'arbres ont été plantés, samedi, dans le Boisé des Anges, au Parc Rodrigue de Saint-Georges. Cette activité, à sa 3e année d'existence, était encore une fois sous la gouverne de l'organisme Parents d’Anges Beauce-Etchemins. La cérémonie vise à honorer la mémoire de bébés partis trop tôt. Le deuil périnatal se définit par la ...

durée Hier 10h00

Le COBARIC lance des initiatives éducatives et écologiques sur le thème de l'eau

Le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC) a dévoilé, ce mardi 18 juin, plusieurs initiatives pour sensibiliser et éduquer la population sur la place de l’eau dans nos vies; et sur les gestes faciles à poser pour préserver cette ressource.  Ces initiatives interviennent dans le cadre de la campagne provinciale « Juin, Mois de l'eau ...

18 juin 2024

La DPJ souligne qu'il ne faut pas oublier les enfants exposés à la violence conjugale

À l’occasion du 21e bilan annuel, les directrices et directeurs de la protection de la jeunesse ont choisi d’unir leur voix pour parler d’un aspect important et souvent méconnu de leur travail: les enfants exposés à la violence conjugale.  La violence conjugale a des effets dévastateurs sur les enfants et les jeunes, touchant leur bien-être ...