Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Près de 200 personnes rendent hommage aux militaires disparus à St-Georges

durée 15h43
11 novembre 2017
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Voir la galerie de photos

Dans la matinée du samedi 11 novembre, aux alentours de 11h, pas moins de 200 personnes s'étaient réunies sur la place des vétérans, à Saint-Georges, pour participer, en présence des cadets de l'air de l'escadron 890 et de plusieurs dignitaires, à la cérémonie commémorative du Jour du Souvenir. Un siècle après la fin de la Première Guerre mondiale, alors que le monde reste touché par de nombreux conflits, le devoir de mémoire est toujours aussi important. 

À lire également : Neuf pilotes du CAB ont survolé Québec pour se préparer au Jour du Souvenir​

Ayant débuté par une minute de silence rendant hommage aux disparus, la cérémonie du Jour du Souvenir, à Saint-Georges, s'est poursuivie par le dépôt de couronnes de fleurs aux pieds du cénotaphe et la lecture des noms de tous les militaires de la région tombés au champ d'honneur, notamment lors de la Première Guerre mondiale, de la Seconde Guerre mondiale, de la Guerre de Corée ainsi que des différentes missions de paix à travers le monde. 

Un salut aérien de circonstance a été effectué aussi par le club aéronautique de Beauce en adoptant la formation du disparu (le « Missing Man », en anglais), exécuté à la mémoire des militaires tombés au combat. Le major Michel Pomerleau, le lieutenant-colonel Robert Bergeron ainsi que les pilotes Simon Drouin, Bernard Poulin, Tom Redmond et Pierre Vermette étaient aux commandes des appareils. 

« Nous leur devons le mode de vie que nous avons aujourd'hui,  et nous sommes ici pour célébrer le devoir de mémoire », a déclaré le député de Beauce-Sud, Paul Busque. 

Parmi les dignitaires présents à la cérémonie, les députés Paul Busque et Maxime Bernier ainsi que le maire de Saint-Georges, Claude Morin, et le préfet de la MRC Robert-Cliche, Luc Provençal, maire de Beauceville, sont venus déposer des gerbes aux pieds du monument de la place des vétérans. Le député fédéral a souligné à cette occasion l'importance de la mémoire du sacrifice des militaires tombés au combat, « pour que nous puissions vivre dans un pays libre et démocratique ».  

 

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • D
    Democratix
    temps Il y a 4 ans
    ''Le devoir de mémoire''..? Encore faudrait-il avoir de la mémoire.. ''Je me souviens'' de ces jeunes morts en combattant au nom de la liberté. Mais que nous reste-il de cette liberté qu'on nous enlève peu à peu au nom de la sécurité..? Auraient-ils sacrifiés leurs vies pour que nous puissions vivre dans un pays démocratique..? L'actualité nous démontre pourtant le contraire. Une monde de magouilles, de paradis fiscaux de police qui enquête sur la police. Un monde ce crosseurs.. Nous sommes sous surveillance et vivons dans une dictature économique. Voilà la vérité. Quand je penses à ces jeunes embrigadés dans cette aventure et tués au nom de la liberté et de la démocratie.. j'ai honte ! Je me souviens !

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Neuf ans plus tard, la tragédie de Lac-Mégantic est toujours aussi douloureuse

Déjà neuf années sont passées depuis la tragédie de Lac-Mégantic, pourtant ce douloureux souvenir touche encore les habitants jour après jour. « Ça fait partie de notre histoire, de notre ADN. Notre centre-ville n’est pas encore reconstruit complètement. Il y a des gens qui vivent des deuils, qui ont perdu des enfants, des parents. Chaque ...

Parents d'Anges Beauce-Etchemins de plus en plus actif dans la communauté

L’organisme de soutien au deuil périnatal, Parents d’Anges Beauce-Etchemins a tenu la semaine dernière son assemblée générale annuelle et a fait un retour sur ses nombreuses activités et actions.  Ce fut une autre année marquée par la COVID-19 obligeant le personnel à faire des changements et adapter les services aux demandes reçues.  Quatre ...

Le Canada se prépare à jeter 13,6 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca

Le Canada est sur le point de jeter plus de la moitié de ses doses du vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, car il n'a trouvé aucun preneur ni au Canada ni à l'étranger. Une déclaration de Santé Canada indique que 13,6 millions de doses du vaccin ont expiré au printemps et seront jetées. Il y a un an, le Canada avait annoncé qu'il ...