Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une contribution de 430 000 $ pour venir en aide aux producteurs ovins

durée 13h36
22 novembre 2017
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Stéphane Quintin, Journaliste

Le jeudi 16 novembre dernier, le secrétaire parlementaire du ministre des Finances et député de Louis-Hébert Joël Lightbound était présent à la bergerie Innovin de Saint-Joseph-de-Beauce pour annoncer, au nom du ministre de l'Agriculture Lawrence MacAulay, une contribution pouvant atteindre 437 562 $ à l'Université Laval, destinée à venir en aide aux producteurs ovins. 

Alors que le Canada comptait 9 390 fermes ovines à travers le pays en 2016, dont 26% des recettes (46,5M$) provenait du Québec, la viande d'agneau et de mouton, selon le gouvernement du Canada, prendrait de plus en plus de place dans l'alimentation des Canadiens, créant de meilleures occasions d'affaires dans ce secteur agricole.

Afin d'augmenter la compétitivité dans cette branche, le Gouvernement du Canada a donné un appui financier jusqu'à 437 562 $ pour soutenir la science et l'innovation. Cette somme servira à produire une nouvelle version du logiciel Simulovins, simulant le fonctionnement d'un troupeau ovin selon différents paramètres de production et facilitant le processus de prise de décisions des éleveurs. 

« Notre gouvernement fait de la gestion des risques de l'entreprise une de ses priorités afin de permettre au secteur agricole de se développer, rester compétitif et créer de l'emploi », a déclaré Joël Lightbound. 

Le secrétaire parlementaire du ministre des Finances et député de Louis-Hébert a ajouté que cette mise à jour du logiciel pourra permettre de guider les producteurs ovins de l'ensemble du pays vers plus de viabilité et de rentabilité. À noter que le projet est financé dans le cadre des initiatives Agri-risques, appuyant la recherche et le développement ainsi que la mise en place de nouveaux outils de gestion des risques utilisés en agriculture. 

« Simulovins est une simulation unique d'une entreprise ovine en opération. Elle peut servir à la formation des producteurs et des professionnels, tant au Canada qu'ailleurs sur la planète », a expliqué Jean-Claude Dufour, de l'Université Laval. 

Selon ce doyen de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, le logiciel est aussi adapté à la formation à distance et représente « un excellent exemple de connaissances répondant aux attentes des utilisateurs ». 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 17h00

La crise du logement: un enjeu de taille pour les jeunes adultes

La crise du logement est un enjeu majeur pour les jeunes adultes qui doivent faire face à de nombreux défis pour leur bien-être social et mental.  Alors qu’elle se fait ressentir partout au Québec, cette crise entraîne de nombreuses sources de stress pour les jeunes adultes ayant déjà une santé mentale plus fragile. Selon France, travailleuse de ...

durée Hier 9h30

COVID-19: la réponse du Canada parmi les meilleures au monde, selon une étude

Le Canada a mieux géré les deux premières années de la pandémie de COVID-19 et a mieux résisté aux bouleversements qui ont suivi que plusieurs autres pays dotés d'une infrastructure de soins de santé et économique comparable, selon une nouvelle étude. La recherche, publiée lundi dans le Journal de l'Association médicale canadienne, attribue la ...

durée Hier 6h00

Plusieurs collectes de sang à venir en Beauce

L'organisme Héma-Québec tiendra de nouvelles collectes de sang dans la région au cours des prochaines semaines. Voici les dates et les lieux des cliniques programmées: Mardi 28 juin Salle Alphonse-Desjardins du Centre Caztel de Sainte-Marie de-Beauce de 14 h à  20 h. Objectif: 100 donneurs. Mardi 5 juillet Complexe multifonctionnel ...