Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
31 janvier 2018 - 04:00

Le CISSS continue de contrer la détresse psychologique en agriculture

Par Alex Drouin, Journaliste

Dans le cadre de la 28e Semaine nationale de prévention du suicide, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches et la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches ont présenté deux capsules vidéo pour contrer la détresse psychologique en agriculture.

C’est l’artiste pluridisciplinaire qui est aussi conteur et conférencier, Martin Savoie, que l’on voit dans lesdites vidéos.

Dans les vidéos, diffusées sur la page Facebook du CISSS de Chaudière-Appalaches et de la Fédération de l’UPA, M. Savoie sensibilise les gens à l’importance à demander de l’aide ainsi que du réseau de sentinelles.

Les sentinelles en question sont formées par des intervenants du CISSS pour repérer, guider et diriger rapidement la personne en détresse ou à risque suicidaire vers les personnes appropriées.

« On peut comparer les sentinelles à des personnes qui exercent un rôle de vigie auprès de leurs collègues et qui sont en mesure de donner les premiers soins pour ensuite référer vers les ressources appropriées si nécessaire. Ce sont définitivement des personnes essentielles qui peuvent jouer un rôle de premier plan et faire une différence », a expliqué le directeur adjoint, Santé mentale et dépendance au CISSS de Chaudière-Appalaches, Mario Sirois.

Depuis avril 2016, plus de 70 intervenants du milieu agricole de la région ont été formés comme sentinelles.

 

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.