Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Chaudière-Appalaches : 1076 professionnelles en soins se battent pour leurs conditions de travail

durée 04h00
3 avril 2018
Amélie Carrier
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Amélie Carrier, Journaliste

Une assemblée de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) – Syndicat des professionnelles en soins de Chaudière-Appalaches a eu lieu lors du mardi 27 mars dernier, au Centre de congrès et d'expositions de Lévis. Pour l'occasion, un total de 1076 professionnelles en soins se sont réunies la semaine dernière afin de prendre connaissance des offres de l’employeur et du ministre Barrette pour leur convention locale.

À lire également :

Alors qu’une crise majeure secoue les établissements de santé partout en province, les négociations entre la FIQ – Syndicat des professionnelles en soins de Chaudière-Appalaches et le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches sont pourtant dans une impasse.

Lors d’une assemblée extraordinaire tenue le 27 mars dernier, le Syndicat a fait état des plus récentes offres patronales aux membres rassemblées à Lévis, des offres immédiatement qualifiées d’insultantes de la part de ces dernières. La réaction fut vive et un plan d’action a unanimement été adopté.

« Près de 1 100 professionnelles en soins ont pris part à l’assemblée de mardi dernier. C’est du jamais vu ! La colère de nos membres a clairement atteint des sommets », a commenté le président de la FIQ – Syndicat des professionnelles en soins de Chaudière-Appalaches, Laurier Ouellet.

« La mobilisation est à son plus haut niveau et les professionnelles en soins sont prêtes à se battre pour leurs conditions de travail », a ajouté M. Ouellet.

Alors que le ministre ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, affirmait récemment avoir envoyé un message clair aux directions des établissements au regard des conditions de travail des professionnelles en soins, il semble que la Direction de Chaudière-Appalaches ait choisi de faire la sourde oreille.

« Ce que l’employeur propose est tout simplement inadmissible. Il n’en démord pas de la flexibilité et de la mobilité du personnel. Il souhaite que nos membres travaillent un peu partout sur le territoire, sans égard au centre d’activités où elles exercent normalement ni à la distance qu’elles auront à parcourir », a mentionné la vice-présidente, axe nord, du Syndicat, Carole Mercier.

Précisons que le territoire de Chaudière-Appalaches s’étend de L’Islet à Thetford-
Mines, en passant par Les Etchemins, Lévis et la Beauce.

Des mesures concrètes

Au nombre des mesures prévues au plan d’action voté par les professionnelles en soins de Chaudière-Appalaches, mentionnons le port d’autocollants, de vêtements noirs et de cordons lumineux.

« Nos membres garderont aussi avec elles une brosse à dents, un symbole fort de l’impact des heures supplémentaires obligatoires sur leur vie. Lorsqu’elles arrivent au travail, elles ne savent jamais quand elles pourront rentrer à la maison ! », a conclu Madame Mercier.

La FIQ – Syndicat des professionnelles en soins de Chaudière-Appalaches a d'ailleurs tenu une conférence presse hier matin, lundi le 2 avril, à Québec, afin de faire le point sur l’impasse dans laquelle se trouvent leurs négociations locales et de faire connaître les détails du plan d’action adopté lors d’une assemblée extraordinaire tenue le 27 mars dernier.

Rappelons que la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) et la FIQ – Secteur privé, représentent 75 000 professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires, soit la grande majorité des infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques œuvrant dans les établissements de santé et de services sociaux québécois.

Dans la région de la Chaudière-Appalaches, l’organisation compte environ 3 400 membres.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


3 février 2023

Plusieurs collectes de sang en février

L'organisme Héma-Québec organise plusieurs collectes de sang en Beauce au cours du mois de février. Voici les dates et les lieux des cliniques programmées: Mardi 14 février - Sainte-Marie : Centre Caztel, Salle Alphonse-Desjardins , 905 route Saint-Martin, de 13 h 45 à 20 h, avec un objectif de 150 donneurs. Jeudi 16 février - ...

2 février 2023

La vaccination COVID-19 cible maintenant qu'une partie de la population

Dorénavant la vaccination contre la COVID-19 est recommandée seulement à certaines personnes en particulier celles qui n’ont jamais contracté le virus selon ce qu’a annoncé en point de presse le directeur national de la Santé publique, le Dr Luc Boileau.  En effet, après l’analyse de plusieurs données et recherches, il a été remarqué que les ...

2 février 2023

Maison Moisson Beauce : 250 000$ ou une nouvelle demeure

La Fondation Moisson Beauce a présenté la 14e Maison Moisson Beauce qui est une collaboration entre Desjardins, Construction Robert Bernard et Signé SP.  Comme par le passé, le ou les gagnants pourront choisir entre le montant d’argent ou de prendre la demeure, située au 1054, 147e Rue à Saint-Georges. Toutefois, en nouveauté, le montant est une ...