Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 avril 2018 - 10:10 | Mis à jour : 15:51

Des étudiants du cégep jumelés à des élèves de maternelle pour une BD

Par Alexandre Poulin, Journaliste

Dans le but de faire vivre une expérience de création unique et stimulante aux étudiants du programme d’Arts, lettres et communication, Mme Caroline Desjardins, enseignante en littérature au Cégep Beauce-Appalaches (CBA), a développé un projet de bande-dessinée en jumelant les étudiants du CBA  à des élèves de maternelle et de première année. Mme Louise Lachance, enseignante en maternelle à l'école Aquarelle, l’a aidée dans ce projet l’an dernier. Il s'agit de la deuxième édition.

À lire également : 

Inspiration du projet

D’abord, l’inspiration est née d’une rencontre entre les étudiants et un ancien étudiant du programme Arts et lettres, Étienne Gourde, enseignant en français dans une réserve innue de la Côte Nord, Unamen Shipu, et bédéiste.

Lors d’une rencontre, il leur a parlé de la conception de sa bande-dessinée, Tikistan et le soleil, qu’il a écrite pour son fils Tristan et qui a été publiée aux éditions du Soleil de Minuit. Il leur a également montré les rudiments du logiciel de création de bande-dessinée qu’il a utilisé. C’est ce projet qui a servi de point de départ pour les étudiants et que l’idée de jumeler les étudiants à un véritable enfant est née.

Tout comme Étienne Gourde, chacun des étudiants aurait son propre petit enfant à qui écrire et à qui dédier son histoire.

Jumeler des enfants de la maternelle à des étudiants du cégep

À l’école Aquarelle, les enfants de maternelle de Louise Lachance et les enfants de première année de Laurence Faucher ont lu un album jeunesse intitulé Oui, allô? de Valérie Fontaine. Dans cet album, une fillette téléphone à différents personnages de la culture populaire à l’aide du téléphone magique de sa grand-mère, découvert dans un grenier. Elle pose une question à chacun de ces personnages. Les enfants ont à leur tour, par le moyen d’une photo ou d’une vidéo, posé une question à l’un des personnages de leur choix.  

Les étudiants des deux groupes du cours «Du policier au fantastique» du programme Arts, lettres et communication ont alors reçu ces questions. Chacun des enfants a été jumelé à un étudiant, chargé de lui répondre au moyen d’une histoire sous la forme d’une bande-dessinée. Les étudiants ont rendu visite aux enfants de l’école, leur ont lu et leur ont offert leur bande-dessinée personnalisée pour le plus grand bonheur de tous.

« Ce projet est axé sur l’apprentissage de la lecture pour les enfants prélecteurs et lecteurs débutants. Puisque l’histoire répond à leurs intérêts et qu’elle a été développée spécialement pour eux, ils y trouvent un plus grand intérêt pour la lecture. Les étudiants du cégep ont appris la façon de lire à un petit lecteur, en soulignant du doigt le passage de la gauche vers la droite, par exemple, afin de les aider à construire leur habileté de lecture lors de cette activité. Ils ont aussi appris comment aider à développer chez l’enfant ses habiletés de prédiction des scénarios et son empathie en lui posant des questions au cours de la lecture de l’histoire. Enfin, en offrant en cadeau la bande-dessinée, l’étudiant favorise le goût du livre et l’estime de soi chez l’enfant. Nous souhaitons que cette rencontre avec des jeunes adultes du cégep inspire les enfants en valorisant l’importance de la lecture et des études. » - Caroline Desjardins, enseignante en littérature au Cégep Beauce-Appalaches

Développer la créativité des étudiants du cégep

Pour ce qui est des étudiants du cégep, cette activité leur permet de développer leur créativité en leur demandant d’imaginer une histoire qui répond à la question d’un enfant et d’apprendre le fonctionnement d’un logiciel de création. Ils doivent également réaliser une recherche au sujet du personnage de la culture populaire (Père Noël, Lapin de Pâques, Poisson d’Avril, Fée des dents, Bonhomme Sept-Heures, etc.) qui a été choisi par l’enfant de façon à ce que leur réponse s’insère bien dans les connaissances culturelles de l’enfant, dans son horizon d’attente.

Surtout, ce projet leur permet de vivre une expérience esthétique du point de vue du créateur, et non seulement de l’analyste. Dans le cadre de leur cours, les étudiants étudient les théories de la réception des œuvres, et ce projet leur permet d’expérimenter la réception de l’œuvre qu’ils ont créée. Ils sont en mesure de témoigner de l’importance de la culture et de la créativité lors de cet échange en voyant l’impact que ce cadeau produit chez les petits.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.