Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 octobre 2018 - 08:51 | Mis à jour : 09:32

La maladie du cerf fou pourrait refaire son apparition

Jérôme Blanchet-Gravel

Par Jérôme Blanchet-Gravel, Journaliste

La maladie du cerf fou pourrait refaire son apparition au Québec. Dans une ferme d’élevage des Laurentides, un deuxième cerf rouge a contracté la maladie débilitante chronique du cervidé, ce que confirme un test positif. La maladie du cerf fou est l’équivalent chez les chevreuils de la maladie de la vache folle.

La Fédération québécoise des chasseurs et des pêcheurs du Québec (FQCPQ) a indiqué sur son compte Facebook que l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) avait découvert une deuxième bête malade sur la même ferme, à Grenville-sur-la-Rouge. En août dernier, une première bête infectée avait été découverte. Le deuxième animal est une femelle adulte.

La maladie du cerf fou se transmet aux autres bêtes par l’urine et le sang. La transmission peut aussi se faire par l’eau. L'infection peut se faire très rapidement.

435 cervidés ont dû être abattus sur la ferme des Laurentides, depuis septembre, pour prévenir l’expansion de la maladie. Une information que confirme  l’ACIA. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec dit toutefois ignorer si les parents du veau, le premier cas de la maladie du cerf fou, ont été éliminés.

Un phénomène contrôlé ?

« En milieu naturel, en date du 18 octobre, 176 échantillons ont été analysés dans la zone d’intervention contrôlée et 110 dans la zone de surveillance rehaussée. Tous les tests réalisés sur les cervidés sauvages se sont avérés négatifs », a indiqué le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

Jusqu’à présent, la maladie ne semble pas s’être propagée au-delà de l’élevage, dans les boisés environnants où vivent d'autres nombreux cerfs sauvages. Toutefois, la découverte d’un deuxième cas d’infection alimente les craintes de plusieurs. La Fédération québécoise des chasseurs et des pêcheurs se dit notamment préoccupée par le phénomène.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.