Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 décembre 2018 - 15:41 | Mis à jour : 15:58

l’Opération nationale concertée contre la conduite avec les facultés affaiblies

Des barrages routiers pour prévenir

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Deux barrages pour repérer l’alcool et la drogue au volant avaient lieu hier sur le pont David Roy à Saint-Georges. Ils faisaient partie de l’Opération nationale concertée pour prévenir la conduite avec les facultés affaiblies, prenant place sur l’ensemble du Québec. Les policiers de la Sûreté du Québec veulent laisser savoir qu’ils sont présents sur les routes de la province durant les Fêtes, une période plus propice aux excès.

À 8h30 hier soir, les policiers étaient déjà bien en place sur le pont David Roy. Quand on lui demande s’il n’est pas un peu tôt pour faire un barrage, l’agente d’information de la Sûreté du Québec, Christine Coulombe, répond que le but de cette opération ne se veut pas répressif, mais bien préventif : « Nous ne voulons pas nécessairement arrêter des gens, mais nous voulons les faire réfléchir avant d’utiliser leur véhicule avec les facultés affaiblies. »

Les conducteurs interrogés sur place se montraient d’ailleurs rassurés de la présence des forces de l’ordre sur les routes. L’une d’entre eux a d’ailleurs mentionné : « Je vais en parler à mon entourage, ça me fait réfléchir. Il ne faut pas prendre de chance. »

Selon Mme Coulombe, il n’y a plus rien qui puisse justifier la conduite en état d’ivresse ou sous l’influence de drogue qu’elle qualifie «d’extrêmement dangereuse». Le conducteur voit sa vigilance et sa concentration réduites, son temps de réaction est beaucoup plus lent, il peut avoir de la somnolence ou des hallucinations ; des conditions qui sont loin d’être idéales derrière un volant.

Pourtant, ce n’est pas les solutions de rechange qui manquent. « La personne qui décide de prendre son véhicule avec les facultés affaiblies, qu’elle soit en ville ou en campagne, avait un autre choix. », dit Mme Coulombe. Elle suggère d’appeler un service de raccompagnement, de prendre un taxi, de compter sur un chauffeur désigné, de dormir chez un ami et dans les endroits où c’est possible, d’utiliser le service de transport en commun. Malgré cela, de 2012 à 2016, les collisions liées à l’alcool ont causé en moyenne 110 décès, 260 blessés graves et 1800 blessés légers. C’est la principale cause de collisions avec blessures.

Lorsque les policiers soupçonnent un conducteur d’avoir consommé de l’alcool ou des drogues, ce dernier doit souffler dans un appareil de détection approuvé. Au moment de quitter les lieux du barrage hier soir, personne n’avait été arrêté.

Les policiers profitaient de l’occasion pour remettre une carte de Noël aux automobilistes, leur souhaitant de joyeuses Fêtes ainsi que d’être prudent sur les routes.

Les numéros de téléphone d’Opération Nez rouge dans la région sont les suivants :

Secteur Chaudière : 418-227-0808

Secteur Beauce-Nord : 418-387-6444

Secteur Etchemins : 418-625-3000

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.