Publicité
21 mars 2019 - 10:15 | Mis à jour : 11:20

Ville de Saint-Georges, 38e ville certifiée amie des monarques

Par Salle des nouvelles

Ville de Saint-Georges est fière d’annoncer qu’elle est la 38e ville du Québec à recevoir la certification Ville amie des monarques de la Fondation David Suzuki. La remise du certificat, qui a eu lieu hier, vient confirmer l’engagement de la Ville à préserver l’habitat du monarque par une douzaine d’actions concrètes.

À ce jour, plus de 340 maires et leaders municipaux aux États-Unis se sont engagés à participer à la sauvegarde du monarque. Au Québec, l’initiative a fait son apparition en juin 2017. Trente- huitième municipalité dans la province à recevoir cette certification, Ville de Saint-Georges se joint ainsi aux villes de Montréal, de Sainte-Anne-de-Bellevue et à l’arrondissement Ville-Saint- Laurent.

« Ville de Saint-Georges ayant à coeur la préservation de l'environnement pour les générations futures, la certification allait de pair avec nos valeurs de développement durable. C’est pourquoi venir en aide à cet insecte migrateur en déclin nous a interpellés. Nous sommes convaincus que les citoyens adhéreront à ce mouvement, et que nos efforts collectifs feront une différence dans cette lutte pour la survie du papillon », a déclaré le maire Claude Morin, qui s’est dit enthousiaste de l’engagement pris par la municipalité.

Les municipalités jouent un rôle crucial pour le monarque

En plus des engagements pris par la municipalité, les citoyens seront, eux aussi, appelés à participer à différentes actions afin de contribuer à la restauration de l’habitat du monarque. Pour 2019, la Ville invite les citoyens à intégrer l’asclépiade dans leurs aménagements, une initiative simple, mais qui peut avoir des répercussions significatives.

« Les municipalités jouent un rôle crucial dans la conservation du monarque et de son habitat. Elles peuvent poser des gestes simples qui ont un impact positif sur l’espèce et sur d’autres pollinisateurs, en plus de sensibiliser leurs citoyens à l’importance de prendre part à cet effort de conservation. Nous saluons l’engagement de Ville de Saint-Georges à poser des actions concrètes pour protéger les monarques et leur habitat. Nous espérons que ses citoyens inspireront d’autres municipalités à se joindre à ce vaste mouvement de protection de ce papillon emblématique », a expliqué Julie Roy, spécialiste de l’engagement citoyen à la Fondation David Suzuki.

Depuis l’automne 2018, le conseil municipal avait déjà entamé les étapes menant à cette certification en adoptant une résolution qui confirmait l’engagement de Ville de Saint-Georges à devenir Ville amie des monarques et qui précisait les 12 actions qu’elle allait mettre en place au cours de l’année pour y parvenir.

Pour être certifiées, les municipalités doivent s’engager à mettre en œuvre au moins trois des vingt-quatre mesures de protection de l’habitat du monarque proposées par la Fondation David Suzuki. Ayant choisi de réaliser plus de huit mesures, Ville de Saint-Georges obtiendra non seulement la mention BRONZE, mais sera en plus reconnue comme membre du Cercle des leaders de la National Wildlife Federation. Pour 2019, c’est un total de 16 actions qui seront accomplies, amenant Ville de Saint-Georges à se classer à la mention Argent. Il faut mentionner que plusieurs de ces mesures sont réalisées en collaboration de M. Guillaume Cormier, et les amis de la maternelle Let’s go.

L’oasis du monarque

L’un des critères d’obtention de la certification est de réaliser un engagement de la catégorie Jardins de démonstration et autres activités. À cet effet, Claude Morin était heureux d’annoncer l’aménagement d’un espace monarque au parc de l’Arboretum. Les travaux de réalisation de ce jardin pour les papillons, et plus précisément pour le monarque, commenceront ce printemps. Le site évoluera au cours des prochains mois afin d’être officiellement inauguré à la fin de l’été. Deux plates-bandes seront composées de plantes indigènes ainsi que d’asclépiade, qui est essentielle à la subsistance du monarque. Une aire de repos sera aussi aménagée afin d’observer les pollinisateurs à l’œuvre.

Une initiative pour agir : effet papillon

Rappelons que le papillon monarque est une espèce menacée : sa population a chuté de 90 % au cours des deux dernières décennies. Les scientifiques attribuent ce déclin à la dégradation et à la perte d’habitats de reproduction. Les municipalités peuvent toutefois jouer un rôle clé pour protéger l’habitat de ce papillon emblématique et contribuer à la sauvegarde de cette espèce. Afin d’inciter les municipalités à poser des gestes concrets pour protéger le monarque, la Fondation David Suzuki, en partenariat avec l’Espace pour la vie, a lancé l’initiative Ville amie des monarques au Québec qui vise la mise en place de mesures visant la restauration des habitats du monarque et la sensibilisation des citoyens.

Pour obtenir plus d’information, c'est ici

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.