Publicité
17 juillet 2019 - 18:00

Tolérance, prévention et éducation

Cohabitation entre cycliste et automobiliste : fortes réactions

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 5

La Beauce a la réputation d’être une région idéale pour la pratique du vélo sur route.  Elle a accueilli dans les derniers mois le Tour de Beauce et le Championnat canadien de cyclisme sur route et accueillera prochainement le Championnat québécois. Suite à notre sondage et en marge de ces nombreux évènements cyclistes, vous avez été nombreux à réagir sur les réseaux sociaux au sujet du partage de la route entre automobilistes et cyclistes. Voici quelques  commentaires et réactions partagés. 

Vos réactions

Quelques minutes seulement après la publication du sondage sur le partage de la route entre cycliste et automobiliste, des centaines de commentaires ont fusé. Plusieurs lecteurs ont pointé du doigt les cyclistes ou les automobilistes, tandis que d’autres ont tenté de chercher la raison de ce manque de courtoisie ou se sont questionnés sur la place de tous et chacun sur la route. Des suggestions ont été apportées et la tolérance des deux côtés semblait faire l’unanimité.

- « Malheureusement NON. Les cyclistes ne respectent pas le Code de la route. Comment voulez-vous que les automobilistes qui paient des plaques soient heureux de partager la route avec du monde qui ne respecte pas les lois et qui ne paient pas? »

 

- « Beaucoup trop d'automobilistes ne partagent pas bien la route, ni avec les cyclistes, ni avec les piétons, ni avec les autres automobilistes... C'est pas compliqué, on dirait que tout le monde répond à un appel d'urgence! Faire un arrêt sécuritaire, faire ses angles-morts, respecter un passage piétonnier ou les règles relatives aux autobus scolaires, ce sont des pertes de temps pour certains, sans compter que la courtoisie leur est un concept inconnu. »

 

- « Est-ce que l'immatriculation avec droit de dénonciation serait une solution? J'aimerais savoir d'où vient ce manque flagrant de courtoisie. Personne n'est chez soi sur une route: c'est un bien commun. Pourquoi en Europe le problème n'est pas si extravagant? La largeur des routes? Le nombre de voies cyclables? Avec l'état de nos routes, nos amis cyclistes ont peut-être développé des réflexes qui ne font pas l'affaire de tous? Pourquoi les routes sont belles lorsqu'on quitte la province, le climat reconnaît les frontières? Bien des questionnements! »

 

- «OK, mais prendre en considération qu'en automobile il y a des angles morts. Malheureusement, la majeure partie des routes ne sont pas faites pour cohabiter correctement. Sur la grand-route ou il y a peu ou pas d'accotement c'est dangereux, est-ce vraiment la place pour des cyclistes ?»

 

- « Moi, je suis cycliste et automobiliste. Je vois des horreurs des 2 côtés! Par contre , il faut toujours prendre en considération que le cycliste est beaucoup moins protégé! Donc svp et respecter les corridors! »

 

- « Je crois qu’une solution valable serait de rallonger les accotements de 1-2 pied pour que le cycliste ait l’espace pour manœuvrer son bicycle hors de la voie des automobilistes, car a beaucoup de place, si tu veux te mettre sur le bord du chemin, il faut que tu sautes dans de la roche. »

Industrie florissante et retombées 

Au-delà des grands évènements cyclistes ou compétitions qui sont organisés et structurés en Beauce et qui ont des retombées économiques intéressantes et importantes, au quotidien des centaines de cyclistes chaque jour parcourent notre belle région. Pour le plaisir, pour l’entraînement ou comme simple moyen de transport, jeune et moins jeune sont responsables de leurs comportements à vélo ou en auto.

Bref, une industrie florissante et une activité de plus en plus populaire, qui à la lumière des réactions recueillies, a encore besoin de prévention, d’éducation et de sensibilisation afin de cohabiter sainement  entre cycliste et automobiliste. 

Les 10 commandements

Ce qui ressort de la majorité des commentaires est le manque de courtoisie des usagers. La SAAQ rappelle que la sécurité routière est l’affaire de tous. Voici donc les dix commandements pour un bon partage de la route entre les automobilistes et les cyclistes.

Automobilistes: 

Anticipez la présence d’un cycliste

On peut entendre souvent les gens dirent que les cyclistes roulent au milieu du chemin, mais il ne faut pas oublier que par moment ils n’ont pas le choix de quitter la droite de la chaussée afin d’éviter les débris ou les obstacles sur le chemin.

Avant d’ouvrir votre portière, vérifiez l’arrivée d’un cycliste

Selon le Code de la sécurité routière, les automobilistes sont obligés de vérifier que la voie est libre avant d’ouvrir la porte. En utilisant votre main opposée, vous pourriez éviter de blesser gravement ou tuer un cycliste.

Gardez vos distances

Il est obligatoire de ralentir et de laisser un espace de 1 m dans une zone de 50 km/h et moins, et de 1,5 m dans une zone de plus de 50 km/h et plus lorsque vous dépassez. Par la suite, accordez une distance raisonnable au cycliste.

Vérifiez la présence d’un cycliste aux intersections

Vous devez céder le passage au cycliste qui circule à droite ou dans la voie dans laquelle vous voulez tourner.

N’utilisez pas votre klaxon à l’approche d’un cycliste

Vous risquez de le surprendre et les risques de fausse manœuvre augmentent.

Cyclistes:

Un cycliste doit se rappeler qu’il a les mêmes droits et les mêmes obligations que les automobilistes, mais qu’il est beaucoup plus vulnérable.

Soyez visible en tout temps

Installez des réflecteurs, un feu rouge à l’arrière, un phare ou un feu blanc à l’avant et des bandes réfléchissantes sur votre vélo. Vos vêtements doivent être aux couleurs voyantes.   

Gardez vos sens en alerte

Vous devez rester aux aguets des possibles dangers sur la route et respecter les feux de signalisations. Tout comme la voiture, il est interdit de porter des écouteurs et d’utiliser des appareils électroniques portatifs.

Conduisez avec prudence

Vous devez garder votre droite dans le sens de la circulation, être prévisible et circuler en ligne droite. N’empruntez le trottoir qu’en cas de nécessité ou si la signalisation vous y oblige. Les piétons sont prioritaires.

Faites signe de vos intentions

Un code gestuel existe pour signaler vos intentions.

Tournez à gauche de façon sécuritaire

Vous pouvez vous placer à gauche d’une intersection comme une voiture ou traverser en « L » à la manière d’un piéton

Pour plus d’informations vous êtes invités à lire la page de la SAAQ 

Sondage sur le partage de la route : www.enbeauce.com/sondages/2019/4095/trouvez-vous-que-les-automobilistes-et-les-cyclistes-partagent-bien-la-route-en-beauce

Dossier à venir

Surveillez EnBeauce.com qui vous offrira un dossier complet afin de démystifier le partage de la route entre cycliste et automobiliste.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • Les cyclistes sur la piste cyclable pis ont charge des taxes pour les payer et les entretenir thats its ...thats all ..tasser vous dans le chemin ...

    Julien poulin - 2019-07-17 21:47
  • les bycicles une plaie dans les chemins exemple dimanche dernier un maudit bicycle au petit parc sur la rue de la chaudiere est sortie de la gauche d.un véhicule utilitaire qui a fait son arret obligatoire sans faire son arret a une vitesse de fou et la ettention pas un jeune le gas aux cheveux blanc ce sont ceux la les moin intéligents sur les bicycles ils se crois revenir a 6 ans

    civiste - 2019-07-18 07:29
  • Je voudrais bien savoir si les cyclistes doivent faire un arrêt quand on est à 4 arrêts obligatoires car la semaine passée, sur le pont à Notre-Dame, il y avait 3 cyclistes sur la piste cyclable à droite de nous et quand nous sommes arrivés au 4 chemins, aucun des 3 n'a fait son arrêt obligatoire.
    Et de plus lorsque presque rendus près de la roche d'or, ont quitté leur piste pour s'intaller dans celle des automobilistes et savez-vous quoi, la lumière était rouge mais vu qu'il ne venait pas d'autos, ils ont tous passés sur la rouge pour s'en aller tranquillement au camping????

    Lucille - 2019-07-18 08:11
  • Je respecte les cyclistes car je fais du velo moi aussi,il y a des manques des deux bords soyons prudents et civilises

    Jacquelin Bois - 2019-07-18 18:46
  • En ce qui concerne les cyclistes qui se tasse pour éviter un obstacle, ca leur donne pas le droit de couper un véhicule a dernière minutes. Sur un chantier routier on rentre pas sur la voie de circulation sans laisser priorité au véhicule, pas parce qui a une pancarte sur l'accompagnement qu'on peut se mettre dans voie en coupant les autre en disant qui vont se tasser parce qu'on a une flèche et gyrophare .... Un moment donner c'est la logique, même si la lois oblige les gens a se tasser ...

    Denis - 2019-07-19 12:30