Publicité
30 juillet 2019 - 12:30

Le 30 juillet 1917, la rivière Chaudière a sorti de son lit

Le saviez-vous ? | Il y a 102 ans, un orage a causé une crue estivale dévastatrice

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 10

La Beauce est reconnue pour ses crues printanières dévastatrices, mais saviez-vous qu’il y a 102 ans jour pour jour la région a connu une crue estivale qui a tout ravagé sur son passage ?

Un orage violent

Le 30 juillet 1917, vers 13h un orage d’une rare violence éclate et des pluies torrentielles ne cessent de tomber pendant près de 12 heures. Les rivières du Loup, Gilbert et Famine ont déversé leur torrent dans la rivière Chaudière qui n’a pu supporter autant d’eau en peu de temps. Elle a sorti de son lit au milieu de la nuit.

Des dégâts jusqu’à Lévis

À Saint-Georges, le pont de la rivière Famine a été emporté et a entraîné 42 autres ponts et bâtisses jusqu’au pont de Beauceville.  Les écluses des lacs Portage et Mégantic en plus du barrage de la Brown Corporation ont éclaté. Près de 75 000 cordes de bois ont été libérées dans la Chaudière. De nombreux débris durant plusieurs jours ont dévalé l’ancienne rivière Bruyante qui débutait à Saint-Gédéon jusqu’au pied de la traverse de Lévis.

En plus des bâtiments, les récoltes ont été détruites et de nombreux animaux ont perdu la vie. À l’époque, les dommages sont évalués à 5 millions de dollars. Le niveau de la rivière était à plus de trente pieds au-dessus de son niveau habituel.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

10 réactionsCommentaire(s)
  • curieux, les changements climatiques n'etaient pas debutes, a preuve que l'on ne peut attribuer tous les malheurs meteorologiques aux supposes changements climatiques, les voitures etant tres rares a cette epoque.

    Daniel Thibodeau - 2019-07-30 13:18

  • À lire et relire.

    Eh ! Beaucevillois, ça vous concerne !

    Là vous ne pourrez plus dire que vous ne le saviez pas !



    Septuagénaire de Québec - 2019-07-30 14:12
  • M.Thibodeau vous dites à preuve ..? Quel preuve ? ils ont jamais dit que dans le passé des événements météorologiques sévères soudains ne sont jamais arrivés. Ils disent par contre qu'il devrait en arrivé plus. Vous avez l'air septique à propos des changements climatiques. Avec toute les données et études accumulés ou fils du temps... vous me semblez un peut Thomas.. malgré que thomas vous irais pas bien parce que des preuves et des faits il y en as plus qu'assez à date

    Pierre-Rock Labranche - 2019-07-30 14:57
  • Personne ne parlait des changement climatiques et du réchauffement de la planète à cette époque. Il serait intéressant de connaître leurs opinions. J'espère que quelqu'un va se manifester et nous expliquer comment une débâcle ou une crue a pu inonder une partie la Beauce jusqu'à pratiquement Lévis. J'espère que vous fournirez des explications viables et qu'on entendra pas AH ÇA ARRIVE À L`OCCASION.

    Merci de vos commentaires et surtout de votre honnêteté.

    Claude

    Claude - 2019-07-30 15:33
  • Att. m. septuagénaire de Québec
    Tout les villages de St-Gédéon a Lévis y avait passé,
    ca n'avait pas concerné que Beauceville,
    vous devriez faire vos remontrances pour plus de monde

    Chantale - 2019-07-30 15:44
  • Beauceville regardez ceci , continuez a vous construire dans le lit de la riviere (dans une vallée étroite en plus), continuez dans l absurdité et tot ou tard vous serez emportés et continuerez a demander aux autres de payer les dégats .

    Alain D. - 2019-07-30 18:07

  • * À " Chantale. "

    Devrais-je faire des remontrances à tout le monde de St-Gédéon ( j'ignore où c'est ) jusqu'à Lévis ?

    Les souvenirs de mon enfance se limitent à la région de Beauceville.

    Conséquemment je serais mal placé pour " parler à travers mon
    chapeau "

    Çela dit, rien ne vous empêche de compléter si tant est que vous jugez que votre niveau de connaissance vous permet de soutenir vos remontrances à venir.i

    Septuagénaire de Québec - 2019-07-30 21:07
  • Mr Septuagénaire.
    Du haut de votre tour d'ivoire de la grande ville,si vous connaissiez l'histoire de votre Quebec vous comprendriez que la Beauce a ete bâti a partir de plusieurs terre agricole qui ont bien servi a nourrir une grande parti du quebec,dont bien des nobles comme vous, qui croyez que la viande,le lait ,les fruits et legumes viennent de l'epicerie.Malheureusement non! Tous ses denrées viennent de terre comme les nôtres qui avec le temps afin de mieux vous nourrir ont été drainé pour vous offrir une meilleur production! Même chose pour nos lots a bois.Et non, les 2 par 4 ne viennent pas de la quincaillerie ! Alors toutes cette eau lors de la fonte des neige ou d'averse importanteou croyez vous qu'elle ce dirige a vive allure?! Et oui la Rivière Chaudière! Alors S.V.P laisser nous tranquille avec vos leçon et oui le Quebec doit nous aider $$$ il nous le doivent bien puisque l'ont est l'une des région les plus suffisante du Quebec, l'une des rares région qui paie le plus d'assurance chômage et qui en reçoit le moins.La region qui en recoit le moins pour le tourisme et qui contribue fortement financièrement au développement des autres regions.Allez vous aujourd'hui tourner le dos a la mains qui contribue a vous nourrir? Je trouve que pour un septuagénaire vous avez perdu beaucoup de temps et aqueri peut de sagesse!

    Beauceron de souche - 2019-07-31 01:02

  • À " Beauceron de souche " ( sic )

    Le temps et la politesse la plus élémentaire me retiennent de défaire point par point votre commentaire .

    Sans limiter ce qui précède, si çela a pu contribuer à votre bonheur, tant mieux pour vous, mais ce n'est pas de cette façon que vous allez faire avancer la réflexion des citoyens de Beauceville pour qu'ils se regroupent afin de se sortir, une fois pour toute, de ce bourbier.

    À cet égard, j'ose espérer que vous êtes solidaire et sur la première ligne de front avec, je le souhaite, tous les Beaucevillois qui souhaitent une renaissance de Beauceville pour le 21e siècle.

    Mais au Canada, on est un pays démocratique, chacun a droit à ses idées, .....moi y compris.

    Pour être encore " plusse " clair, je ne suis pas contre cette ville et ceux qui y vivent, au contraire.

    Pour terminer, j'espère me tromper en ayant l'impression que vous ne semblez pas voir l'opportunité qui s'offre d'enfin forcer les autorités supérieures à non seulement vous sortir du pétrin mais à faire naître un nouvel environnement qui va faire parler de lui pour les bonnes raisons.

    P.S. C'est vrai, je ne suis pas un Beaucevillois de souche, je n'ai pas pu empêcher ma défunte mère d'accoucher ailleurs, au Québec ! Et que vous et tous les lecteurs qui partagent votre point de vue me flagellent à un endroit que je suggère, le parvis de l'Église de Beauceville, où mon défunt et regretté grand-père maternel était marguiller.

    Septuagénaire de Québec - 2019-08-03 11:48
  • Non, en 1917, il n'y avait pas d'effet des changements climatiques, mais deux écluses et un barrage ont cédé et cela a causé beaucoup de dégâts. Comme dans le cas des changements climatiques aujourd'hui, c'était en bonne partie la faute de l'être humain. Parallèlement, se construire dans le lit d'une rivière et être inondé fréquemment est également en bonne partie la faute de l'être humain, changements climatiques ou pas...

    Frédéric Poulin - 2019-08-06 08:16