Publicité
3 août 2019 - 09:22

Texte commandité

Comment savoir où votre chien a mal ?

Par Texte Commandité

Un chien ne se plaint pas forcément de la douleur, il est donc toujours difficile de savoir s’il a mal et où. Or, il est important de pouvoir identifier des signes d’alerte afin de pouvoir agir plus vite. Un traitement précoce aura un pourcentage de réussite bien supérieur. Nos conseils.

Les changements de comportement

Un chien a toujours le même comportement en temps normal, même lorsqu’il est âgé. Le moindre écart doit donc toujours alerter. Toutefois, force est de constater que non seulement les chiens sont tolérants à la souffrance, mais en plus ils sont capables de n’en montrer aucun signe, surtout dans les cas de douleurs chroniques, ce qui ne nous facilite pas la tâche.

Le signal le plus connu reste néanmoins le gémissement, surtout lorsqu’on touche la zone malade. Mais il peut aussi manifester de l’agressivité, grogner subitement lorsqu’on l’approche ou vouloir mordre. Ce comportement révèle le plus souvent une douleur intense et il y a lieu de consulter un vétérinaire près de Châteauguay de toute urgence.

Si le chien a tendance à se lécher beaucoup les pattes par exemple, c’est encore le signe d’une douleur ou d’une blessure qu’il faut observer pour déterminer son importance.

La perte de mobilité de l’animal, voire des boitillements ou une façon inhabituelle de se déplacer doivent alerter. De la même façon, un animal qui halète en dehors des périodes d’effort ou de chaleur souffre peut-être d’un stress important dû à une souffrance ou à une pathologie, cardiaque .ou respiratoire.

L’isolement du chien, ou au contraire une trop grande agitation, une queue et une tête basse, la position de la prière (pattes avant couchées et arrière-train relevé) ne sont pas des comportements normaux non plus.

Les signes symptomatiques

Certains symptômes plus évidents que d’autres permettent d’identifier des pathologies. C’est le cas des vomissements, de la diarrhée, d’une apathie, de problèmes cutanés ou de la perte importante de poils, du surpoids ou à l’inverse d’une perte de poids trop rapide… Si l’un de ces symptômes est répété ou persiste dans le temps, il faut impérativement consulter un vétérinaire.

En attendant votre rendez-vous, installez votre compagnon dans endroit calme, frais, sans courant d’air et ne le dérangez pas. Il est déconseillé de lui donner des médicaments sous peine de fausser le diagnostic, d’autant que la médication pour les chiens est très différente de celle des humains.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.