Publicité
13 septembre 2019 - 18:00

L’adjuc Tommy Leblanc a reçu un certificat de mérite dans le cadre du gala du camp des cadets de Valcartier, qui récompense ceux qui se démarquent parmi leurs pairs

Distinction pour un adjudant-chef du corps de cadets 2765 de Lac-Etchemin

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Tommy Leblanc, adjudant-chef du corps de cadets 2765 de Lac-Etchemin, s’est récemment distingué parmi ses pairs lorsqu’il a reçu un certificat de mérite, lors du gala du camp de cadets de Valcartier qui a eu lieu en août dernier.

À lire également :
Corps de cadets 2765 de Lac-Etchemin : l’adjudant-chef Laurence Breton se distingue​

Les critères mis de l’avant étaient notamment l’organisation, le leadership, la communication et la capacité à bien utiliser ses connaissances.

Dans le cadre du camp de cadets qui a eu lieu cet été, l’adjudant-chef Leblanc a eu l’occasion de démontrer ce type de qualités, alors qu’il occupait le poste d’adjudant-maître sur la compagnie Everest, du cours Instructeur en expédition qui durait six semaines. 

« J’étais le seul à occuper ce poste-là sur ma compagnie, donc c’est moi qui dirigeait les cadets-cadres. J’étais vraiment le point rassembleur entre les cadets-cadres et les officiers responsables », a-t-il indiqué.

Le camp de cadets de Valcartier est divisé notamment en six compagnies qui se spécialisent dans différents secteurs, comme la musique, le sport, le tir ou encore l’expédition.

« Je ne pourrais pas vraiment dire pourquoi ils m’ont choisi pour ce prix, mais je sais que j’étais bon dans ce que je faisais. J’ai beaucoup d’expérience aussi en expédition, donc je savais transmettre mes compétences », a poursuivi l’adjuc Leblanc.

Le gala de Valcartier a lieu à chaque année et est organisé pour bien clore le camp et célébrer les bons accomplissements des cadets.  

Du temps, du travail et de la persévérance

C'est en août 2012 que Tommy Leblanc a fait son entrée chez les cadets, où il a tranquillement grimper les échelons. L’adjuc a investi énormément de temps dans ce programme.

« Je suis passé par pas mal tous les postes. C’est beaucoup de temps, de persévérance et de travail. [Durant] mes trois dernières années de cadet, j’ai commencé à donner des cours. C’est vraiment là que j’ai découvert que j’aimais enseigner qu’est-ce que je suis capable de faire et comment bien le faire aussi. Il faut aimer ça », a-t-il affirmé. 

C’est grâce à un ami que Tommy Leblanc est entré chez les cadets, mais ce sont plus particulièrement les camps d’été qui l’ont incité à s’y inscrire.

« J’ai réalisé qu’il y avait beaucoup plus que les camps d’été : il y avait du tir, il y avait du sport, il y avait de l’exercice militaire… J’ai tranquillement appris ça. C’est vraiment là aussi que j’ai réalisé que j’aimais ça me promener en forêt et faire des expéditions », a-t-il conclu.

Plusieurs récompenses

La façon dont Tommy Leblanc s'est impliqué chez les cadets lui a valu plusieurs récompenses durant son parcours. L'adjudant en chef a ainsi reçu :

- La Médaille de Lord Strathcona, la plus haute récompense que peut se mériter un cadet par un rendement exceptionnel et une implication personnelle dans sa communauté;
- La Médaille d'excellence de la Légion royale canadienne, décernée afin de reconnaître les efforts individuels des cadets qui rencontrent ou surpassent les buts du programme en matière de citoyenneté;
- La bourse Samuel-Bruneau, une bourse de 250 $, donnée à un cadet s'étant dévoué à l'organisation des jeux des cadets (un évènement sportif annuel en janvier);
- La Médaille de service, une médaille donnée à un cadet ayant fait 4 ans dans le programme. Une épingle est ajoutée à la médaille à chaque année supplémentaire.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.