Publicité
19 octobre 2019 - 09:00 | Mis à jour : 09:32

30e édition de la Nuit des sans-abri

Nuit des sans-abri à Saint-Georges : une nuit pour la solidarité

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

C’est ce vendredi 18 octobre que se déployait dans plus d'une trentaine de villes du Québec la 30e édition de la Nuit des sans-abri. À Saint-Georges, l’équipe du Bercail conviait la population à participer à cet événement qui se déroulait dans le stationnement arrière de la maison d’hébergement.

Pendant toute la soirée, Au Bercail a accueilli les gens de 18 h à 23 h pour ce moment particulier qui a pour but à chaque édition de sensibiliser à la situation de pauvreté, d’exclusion sociale et d’itinérance. L'édition 2019 se déroulait cette année sous le thème Différents visages, différentes histoires.

« J'aime beaucoup ce thème-là parce qu'effectivement, c'est plein de gens différents. On ne peut pas nécessairement reconnaître qui, parmi les personnes qui sont ici, sont des personnes qui vivent en situation d'itinérance. Quand on se mélange comme ça aujourd'hui, toutes nos histoires n'ont plus d'importance. On est juste tous ensemble », a mentionné Émilie Vachon, coorganisatrice de l'événement et agente de liaison à l'organisme Au Bercail.

L'itinérance plus cachée en Beauce

Dans les grandes villes, l'itinérance est notamment plus visible, comme l'indiquait Émilie Vachon.

« Visuellement, on se promène dans les rues, les gens vont être assis par terre et on va le savoir tout de suite en les regardant », a-t-elle évoqué.

L'itinérance est cependant vécue différemment en Beauce. Les gens n'ayant pas le droit de dormir dans la rue, ceux-ci seront plus portés à se cacher.

« Ils vont se promener d'un divan à l'autre. Souvent, ils vont faire quelques jours chez un ami, ils vont changer de place. Je l'ai constatée, la différence, entre ici et Québec », a renchéri Mélanie Veilleux, également coorganisatrice de l'événement et stagiaire au Bercail.

Des activités pour conscientiser

Les gens avaient entre autres la possibilité de se réchauffer autour d’un feu et de profiter de la musique du groupe Luc et MarieJo, présents pour une deuxième année consécutive.

« Ils viennent gratuitement, ils passent la soirée ici. Ils aiment beaucoup la cause, si on peut dire. Ils sont vraiment très respectueux », a souligné Mme Vachon.

Les participants à cette soirée pouvaient également prendre part à une activité de sensibilisation nommée Fais ton sac à dos!, qui démontrait clairement la réalité de l'itinérance : les gens devaient remplir un sac à dos en choisissant dix articles essentiels dont ils auraient besoin si une telle situation arrivait, parmi les cellulaires, vêtements chauds, bouteilles d'eau, bottes ou souvenirs. Une activité qui portait vraiment à réfléchir.

Au cours de la soirée, une œuvre collective de solidarité devait aussi être créée, mais l'activité a dû malencontreusement être reportée en raison d'un contretemps. Mais le projet sera tout de même réalisé, puisque l'œuvre sera produite au cours des prochaines semaines à l'Accueil inconditionnel.

« On veut créer une œuvre collective à partir d'un registre. Cette année, ce qu'on veut faire, c'est que chaque personne qui va être présente va signer son nom sur un petit bout de jeans. Ensuite, on va le coller dans le signe de solidarité pour démontrer que Saint-Georges et les alentours, on se réunit pour lutter contre la situation de pauvreté », a expliqué Mélanie Veilleux.

Du café, des biscuits, du bouillon et de la soupe étaient offerts durant toute la soirée, grâce aux commanditaires qui étaient associés à cette édition 2019. Les commanditaires de cette année sont Metro, l'Assiettée beauceronne, l'Artisan du café, Moisson Beauce, Impression GP et les entreprises Rabaud, qui est une entreprise d'insertion sociale. 

Mentionnons l'implication de la Maison des jeunes, plus précisément le groupe des Incroyables ados, qui ont apporté des muffins et des biscuits, de même que celle des élèves de l'école Jésus-Marie. Ceux-ci ont entre autres découpé les bandelettes en jeans pour la création de l'œuvre collective. 

L’événement, qui en était à sa 11e édition à Saint-Georges, a été une fois de plus une belle démonstration de solidarité. Environ 150 personnes se sont présentées pour cette nuit de sensibilisation.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.