Publicité
29 octobre 2019 - 14:00

Subvention de 5000 $

La Caisse Desjardins du Sud de la Beauce supporte l'ARLA

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

C’est sur une note positive que s’est terminée la saison estivale de l’Association des riverains du lac des Abénaquis (ARLA). L’organisme a appris tout récemment qu’il recevait une aide financière de 5 000 $ de la direction de la Caisse Desjardins du Sud de la Beauce.

Par ce geste généreux, l’institution financière vient souligner les efforts des nombreux membres bénévoles qui continuent le travail, au sein de leur association, afin de contrôler le myriophylle en épis dans le lac des Abénaquis.

« Nous tenons à remercier les dirigeants de la Caisse qui ont su montrer une oreille attentive à notre réalité et à nos besoins. Cette aide financière vient à point dans le cadre de notre plan d’action pour contrôler le myriophylle en épis, car cette plante exotique envahissante a un impact réel sur la biodiversité de notre lac. Pour la contrôler, des ressources sont investies par l’ARLA conjointement avec la municipalité. Cet apport financier, de la Caisse Desjardins du Sud de la Beauce, permet notamment l’embauche d’un étudiant à la maîtrise de la région pour améliorer nos plans d’action en plus de coordonner efficacement nos efforts, et ce, de concert avec l’équipe du Dr Claude Lavoie de l’Université Laval », tenait à souligner Claire Maranda, présidente de l’ARLA.

« La Caisse Desjardins du Sud de la Beauce est fière d’encourager les actions concrètes de l’ARLA qui a  su nous démontrer qu’une aide financière demeure vitale tant pour le lac et sa biodiversité que pour la communauté. Nous saluons leur travail et les invitons à poursuivre leurs efforts afin de contrôler le myriophylle en épis dans le lac des Abénaquis », a rappelé Karine Taschereau, directrice générale de la Caisse Desjardins du Sud de la Beauce.                                

Rappelons que l’ARLA est un OSBL constitué depuis le 12 octobre 1976. Groupe dynamique, issu d’une communauté fière de son lac et de sa biodiversité, l’ARLA a contribué notamment à la mise en place de systèmes de connexion des quelques 200 chalets et résidences des riverains aux réseaux municipaux. Elle a participé activement à l’élaboration du plan directeur de l’eau de la municipalité et voit à sensibiliser tous les riverains à l’importance de se donner un plan d’intervention pour la sauvegarde du lac.  Ainsi, elle agit comme précurseur tant dans le bassin de la rivière Chaudière qu’au Québec dans la recherche de solutions pour lutter efficacement contre le myriophylle en épis. L’ARLA compte près de 140 membres qui s’impliquent, avec leur famille, pour l’atteinte de ces objectifs.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.