Publicité
6 janvier 2020 - 10:10

Le taux d'occupation aux urgences est élevé

Restriction des visites à l'Hôpital de Saint-Georges toujours en vigueur

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Depuis le 3 janvier, l’Hôpital de Saint-Georges du CISSS de Chaudière-Appalaches a été forcé à restreindre les visites sur l’Unité de médecine du premier étage. Actuellement, on dénombre de nombreux cas de grippe et de gastroentérite. Cette restriction est toujours en vigueur jusqu’à ce que les autorités donnent à nouveau l’autorisation aux visiteurs.

L’objectif est de protéger les visiteurs et la clientèle hospitalisée et de diminuer les risques de transmissions. Plusieurs mesures ont été mises en place afin de limiter la propagation des virus. Les seuls patients qui ont encore le droit aux visites sont ceux en soins palliatifs et en fin de vie sur le même étage.

Des urgences bondées

Un peu partout au Québec, la saison de la grippe et de la gastroentérite est très forte et engorge les différentes urgences. L’Hôpital de Saint-Georges à 9 h 28 se situait au 3e rang des plus achalandées en Chaudière-Appalaches avec un taux d’occupation des civières de 86 %. Sur les 21 civières, 18 sont à l’heure actuelle occupées.

Il est recommandé d’éviter d’aller à l’hôpital à moins que vous souffriez d’un cas urgent. Si vous avez un médecin de famille, prenez rendez-vous à votre clinique. Il est possible de contacter par téléphone la ligne 24 h d’Info-Santé au 811 pour poser des questions aux infirmières qui vous référeront vers les bonnes ressources.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.