Publicité

23 avril 2020 - 12:45 | Mis à jour : 12:48

PANDÉMIE COVID-19

Accès à Internet haute vitesse: un service essentiel en temps de crise, dit Richard Lehoux

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Depuis la mi-mars, la pandémie de la COVID-19 a obligé une grande partie de la population à travailler à partir de la maison. En 2018, le CRTC avait déclaré que d’avoir un service Internet de 50 mégabits secondes était un service essentiel, et nous en avons la preuve aujourd’hui.

Le député de Beauce, Richard Lehoux déplore qu’en 2020 certains secteurs dans la région n’ont toujours pas une déserte adéquate. 

Dans le budget 2019 présenté par le gouvernement libéral, le plan de branchement pour tous est prévu pour 2030. Accusant le retard qui s’est accumulé avec les années, M. Lehoux indique que ce n’est pas dans dix ans que les collectivités auront besoin de cet outil, mais maintenant. Il ajoute que personne ne pouvait prévoir la situation actuelle, mais que cela n’excuse pas le repoussement du dossier.  

Des inégalités en temps de crise 

Une inégalité existe depuis que les gens ont été forcés de se mettre au télétravail ou encore certains élèves qui n’ont pas eu accès au cours à distance, faute d’une connexion adaptée.

Le député peut en témoigner personnellement comme résident de Saint-Elzéar. Il a beaucoup de mal à avoir au service pour être en mesure de travailler à distance. 

« Si je vous donne l’exemple personnel à ma résidence, je ne suis pas capable de faire des vidéoconférences avec mes autres collègues parce que je n’ai pas assez de bande passante. Je suis via micro-ondes. Vous voyez qu’il y a encore beaucoup de travail. On est à 40 minutes de la Ville de Québec et l’on n’est pas capable d’avoir un service adéquat partout sur le territoire. » 

Un travail avec les différentes instances gouvernementales

Richard Lehoux considère qu’il est temps de cesser de discuter de la problématique et de repousser le dossier à chaque élection. 

« Il y a un travail qui devra être fait de façon très rapide. Je comprends qu’actuellement à court terme il n’y a pas de solution, mais il faut travailler pour le futur. »

Selon ses observations, le plus difficile est « d’arrimer l’ensemble des intervenants pour régler cette problématique ». Pour lui, le CRTC a un rôle crucial à jouer même si les gouvernements provinciaux font beaucoup d’effort le fédéral « doit aussi mettre l’épaule à la roue et de façon concertée avec les provinces ».  

« Parce que pour parler avec d’autres collègues dans d’autres provinces canadiennes c’est la même situation qu’ils vivent. Il devrait y avoir une meilleure concertation entre les instances provinciales et fédérales pour se donner un plan de distribution adéquat du réseau internet haute vitesse. Il faut vraiment qu’il y ait une meilleure coordination au niveau national pour permettre un réel branchement pour tous. » 

L’Internet haute vitesse, la clé du développement en région

On demande de plus en plus aux entreprises de se munir de nouvelles technologies, comme la robotisation ou de faire du télétravail, mais M. Lehoux rappelle que cela n’est pas possible si elles n’ont pas accès à l’outil de base qu’est l’Internet haute vitesse. 

Un dossier prioritaire 

Il explique que même au parlement c’est un enjeu que tous les 338 députés puissent siéger de manière virtuelle, mais que pour le moment il n’est toujours pas possible de concrétiser ce plan. La semaine prochaine, seule une cinquantaine de députés pourront participer aux travaux de la Chambre des communes à distance. 

« Il y a beaucoup d’adaptation à faire, mais on réalise parce que l’on a des députés partout au Canada qui ne seront pas capables de se brancher parce qu’ils n’ont pas un réseau fiable. Alors c’est là qu’on voit l’importance de tout ce dossier-là. J’espère qu’on va le mettre le premier sur la pile quand on va redémarrer les réflexions pour déployer un réseau fiable partout au Canada que l’on n’attendra pas en 2030. On est en 2020, dans dix ans c’est illogique, c’est irresponsable de penser qu’il faut attendre dix ans pour avoir une déserte adéquate partout au Canada. »

Le télétravail, un défi dans votre municipalité ? 

De plus en plus de secteurs de la région ont accès à Internet, mais la connexion reste encore limitée pour certains. Depuis le début de la pandémie, avez-vous réussi à faire du télétravail sans difficulté à la maison ? 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.