Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue vidéo EnBeauce.com

Autorisations judiciaires de soins: un entretien avec François Winter de L'A-DROIT de Chaudière-Appalaches

durée 08h00
11 octobre 2020
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Voir la galerie de photos

Le groupe régional de promotion et de défense de droits en santé mentale, L’A-DROIT de Chaudière-Appalaches, a rendu public cette semaine une étude sur l’application des autorisations judiciaires de soins en Chaudière-Appalaches.

L’autorisation judiciaire de soins (AJS) est un mécanisme d’exception par lequel le  tribunal contraint une personne à recevoir des soins auquel elle ne consent pas durant  une période déterminée. Ces soins prennent la forme de traitements, notamment des  médicaments et d’hébergement, a expliqué François Winter, directeur général de l'organisme, au cours d'un entretien vidéo avec EnBeauce.com.

Cette étude a été réalisée en recensant les données de l’ensemble des décisions de la Cour  supérieure pour la région entre 2013 et 2017. Il s’agit de la  troisième étude du genre au Québec concernant l’application de cette mesure. 

« Cette mesure d’exception est appliquée dans des proportions inégales sur le  territoire. Relativement à son poids démographique, le territoire de Beauce Etchemins est surreprésenté », de signaler le porte-parole.

Ainsi, plus du trois quart (76,39%) des décisions ordonnent un traitement d’ordre  général, ce qui peut priver la personne de toute décision sur sa santé. Lors des audiences en cour, la personne concernée est absente dans 43% des cas et  représentée par avocat dans 50% des audiences. Enfin, 97% des demandes d’AJS sont autorisées. 

L’organisme émet une série de recommandations à l’endroit les différents acteurs  concernés. Celles-ci sont orientées vers un respect strict des procédures, à une plus  grande surveillance de son application, la transparence, et un meilleur équilibre entre les  parties devant la justice.

« En cette semaine de sensibilisation aux maladies mentales, il nous apparaît important de mettre au centre des préoccupations les personnes vivant avec un problème de santé mentale qui font l’objet d’une AJS, afin que leur vécu soit  considéré par les autorités gouvernementales et le réseau de la santé », a fait part François Winter dont vous pouvez écoutez l'intégrale de l'entrevue vidéo avec EnBeauce.com.

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • T
    Thereserodrigue
    temps Il y a 1 an et 8 mois
    J,ai regarde votre video

RECOMMANDÉS POUR VOUS


La vigilance est de mise avec les feux de joie et les feux d’artifice

En ce jour de la Fête nationale du Québec, plusieurs Québécois voudront célébrer autour d’un feu de joie et avec des feux d’artifice. Toutefois, la SOPFEU rappelle qu’il y a des règles de sécurité. Elle rappelle que 30 % des incendies de forêt sont causés lors d’activités récréatives. Environ 60 feux de forêt trouvent leur origine dans un feu de ...

durée Hier 18h00

Projet bonheur: remercier ceux qui rendent nos journées meilleures

Nancy Paquet et Andréanne Poulin, copropriétaires du Complexe 10e avenue à Saint-Georges, se sont associées à quelques entreprises pour offrir de petits cadeaux à des personnes qui mettent du soleil dans la vie de leurs clients. Hier matin, elles ont apporté un bouquet de fleurs ainsi que des certificats à 10 personnes qui ont été remarquées pour ...

21 juin 2022

Rappel de lait maternisé vendu par erreur en ligne

Santé Canada procède à nouveau au rappel de certaines préparations en poudre pour nourrissons de marque Abbott, car elles ont été contaminées par les bactéries Cronobacter sakazakii et Salmonella. Rappelons qu’en février, presque tous les laits maternisés faits par la compagnie américaine Abbott avaient été rappelés et avaient forcé la fermeture ...