Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue vidéo EnBeauce.com

Autorisations judiciaires de soins: un entretien avec François Winter de L'A-DROIT de Chaudière-Appalaches

durée 08h00
11 octobre 2020
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Voir la galerie de photos

Le groupe régional de promotion et de défense de droits en santé mentale, L’A-DROIT de Chaudière-Appalaches, a rendu public cette semaine une étude sur l’application des autorisations judiciaires de soins en Chaudière-Appalaches.

L’autorisation judiciaire de soins (AJS) est un mécanisme d’exception par lequel le  tribunal contraint une personne à recevoir des soins auquel elle ne consent pas durant  une période déterminée. Ces soins prennent la forme de traitements, notamment des  médicaments et d’hébergement, a expliqué François Winter, directeur général de l'organisme, au cours d'un entretien vidéo avec EnBeauce.com.

Cette étude a été réalisée en recensant les données de l’ensemble des décisions de la Cour  supérieure pour la région entre 2013 et 2017. Il s’agit de la  troisième étude du genre au Québec concernant l’application de cette mesure. 

« Cette mesure d’exception est appliquée dans des proportions inégales sur le  territoire. Relativement à son poids démographique, le territoire de Beauce Etchemins est surreprésenté », de signaler le porte-parole.

Ainsi, plus du trois quart (76,39%) des décisions ordonnent un traitement d’ordre  général, ce qui peut priver la personne de toute décision sur sa santé. Lors des audiences en cour, la personne concernée est absente dans 43% des cas et  représentée par avocat dans 50% des audiences. Enfin, 97% des demandes d’AJS sont autorisées. 

L’organisme émet une série de recommandations à l’endroit les différents acteurs  concernés. Celles-ci sont orientées vers un respect strict des procédures, à une plus  grande surveillance de son application, la transparence, et un meilleur équilibre entre les  parties devant la justice.

« En cette semaine de sensibilisation aux maladies mentales, il nous apparaît important de mettre au centre des préoccupations les personnes vivant avec un problème de santé mentale qui font l’objet d’une AJS, afin que leur vécu soit  considéré par les autorités gouvernementales et le réseau de la santé », a fait part François Winter dont vous pouvez écoutez l'intégrale de l'entrevue vidéo avec EnBeauce.com.

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • T
    Thereserodrigue
    temps Il y a 1 an et 11 mois
    J,ai regarde votre video

RECOMMANDÉS POUR VOUS


La nouvelle piste cyclable urbaine de Saint-Georges est prête!

La MRC Beauce-Sartigan a procédé aujourd'hui à l'inauguration de la nouvelle section de piste cyclable urbaine de Saint-Georges qui s'étend sur 5,4 km. Cette portion, située entre la 74e Rue, près du Manoir du Quartier, et la 90e Rue, est la première d'un projet qui vise à relier Saint-Georges à la route verte de Notre-Dame-des-Pins, par le ...

Bonheur en couleurs: le nouveau calendrier du Groupe Espérance et Cancer

C'est sur le thème « Bonheurs en couleurs » que le Calendrier de l’Espoir 2023 a été lancé ce matin par le Groupe Espérance et Cancer. Pour une 7e édition, ce projet présente des personnes atteintes de cancer et leurs proches aidants. Elles demeurent rayonnantes et représentent l’espoir après un épisode de cancer.  « C'est plus qu'un ...

Plus de 125 personnes au 3e rendez-vous de bienveillance

Plus de 125 personnes de tous les âges ont participé au 3e rendez-vous de bienveillance vendredi dernier sur le terrain de l’OTJ de Saint-Odilon.  À travers les différentes activités sportives et récréatives, les participants ont pu non seulement se rencontrer et échanger entre eux, mais aussi découvrir différentes danses ainsi que goûter à un ...