Publicité

17 décembre 2020 - 08:00

Pandémie de la COVID-19

Hôpitaux: la disponibilité de la main d'oeuvre demeure un enjeu majeur

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Autant la capacité d'accueil des établissements hospitaliers pour recevoir les personnes atteintes de la COVID-19 est importante, autant la disponibilité de la main d’œuvre pour les traiter demeure un enjeu majeur pour les administrateurs du CISSS de la Chaudière-Appalaches.

« La pénurie de personnel accentuée par le retrait d’employés atteints de la COVID-19, ajouté au nombre d’éclosions, augmentent la pression au sein du réseau de la santé. Notre souhait est d'avoir davantage de ressources pour épauler les équipes. », a laissé savoir le service des communications de l'organisme régional de santé.

Par ailleurs, la diminution d’activités dans les blocs opératoires (priorité aux chirurgies urgentes, semi-urgentes et oncologiques), une directive ministérielle annoncée la semaine dernière, a été mise en place dans les quatre hôpitaux de Chaudière-Appalaches dont l’Hôpital de Saint-Georges.

À ce dernier endroit, Il y a, à l'heure actuelle, encore des lits disponibles  car l'hôpital n'a pas atteint sa capacité maximale « mais ça demeure fragile, raison pour laquelle une gestion efficace et vigilante doit être appliquée. », indique-ton au CISSS.

Par contre, l'Hôtel-Dieu de Lévis est effectivement à la limite de sa capacité d'hospitalisations. Le délestage de chirurgies permettra de recouvrir un niveau plus acceptable dans cet établissement.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.