Publicité

5 mars 2021 - 13:00

Campagne GoFundMe

Une collecte de fonds pour aider la famille de Lydia à adapter leur maison

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 1

Les parents de Lydia, une jeune Beauceronne de 20 ans, ont ouvert une collecte de fonds sur GoFundMe, afin d'aménager leur maison pour leur fille, désormais en fauteuil roulant. 

EnBeauce.com a échangé avec le père de Lydia, Stéphane St-Pierre, pour connaître les circonstances qui ont bouleversé la vie de leur fille et de l'ensemble de la famille. 

Au mois d'avril 2020, la jeune fille de Saint-Frédéric se fait diagnostiquer une mononucléose virale suite à de nombreux examens à l'hôpital de Thetford-Mines. Elle arrête donc de travailler au dépanneur où elle œuvrait depuis quatre ans. « Elle a dépéri assez rapidement », a expliqué son papa.

Le 7 mai, elle semblait très faible, elle ne mangeait plus et ne buvait plus. Alors le lendemain, ses parents la conduisent aux urgences à Thetford. Le 9 mai au matin, le médecin les informe qu’elle doit être transférée d’urgence à l’Enfant Jésus à Québec. En effet, au cours de la nuit elle avait montré des signes de confusion importants, alors les médecins craignaient que ce soit une masse au cerveau, une thrombose veineuse ou un AVC. 

Il se trouve qu’elle avait finalement une trombone veineuse. « Le médecin nous a dit que de toute l’histoire de l’hôpital il n’avait jamais vu un cerveau avec autant de caillots de sang, il a dit que plus rien ne circulait à l’intérieur de sa tête. Il pensait la guérir en deux semaines. »

Par la suite, le 11 mai à 5h du matin, la Dre Pascale Lavoie, neurochirurgienne, téléphone à Stéphane St-Pierre. « Elle m’a dit que je devais prendre une décision dans les 15 secondes. Elle devait absolument enlever une partie de la boîte crânienne de Lydia, car elle avait 80 livres de pression dans le crâne. Alors malgré le peu de chance de réussite, je lui ai donné mon aval. » L’opération a duré deux heures et demie. « C’était les deux heures et demie les plus longues de ma vie, je n’osais pas décrocher quand elle a rappelé. Mais ouf, ils lui avaient sauvé la vie », s’est-il confié.

Ensuite la jeune femme a eu deux pneumonies, elle a dû être plongée dans un coma artificiel, et a eu beaucoup de problèmes de fièvres. Lorsque le médecin a décidé de la sortir graduellement du coma, il a coupé la dose de morphine en deux. Cependant, cela a entrainé deux accidents vasculaires cérébraux chez Lydia. « Après ça ils nous ont donné le diagnostic que notre fille resterait en état végétal. Puis nous on fait venir sur place pour prendre une décision à savoir si on la laissait partir ou si on continuait de se battre. Nous on n’a rien lâché, ça a pris cinq mois avant qu’on nous dise que sa vie n’était plus en danger. » 

C’est finalement la veille de ses 20 ans, le 18 novembre, que Lydia a pu se faire remettre la partie de son crâne qui lui avait été enlevé en mai. 

Elle est revenue chez sa famille à Saint-Frédéric en janvier. Elle souffre aujourd’hui d’amnésie post-traumatique. L'œil de son côté gauche ne fonctionne pas très bien, sa jambe non plus. Elle a d’ailleurs rendez-vous le 30 mars pour des injections de botox et prend 22 pilules par jour. 

« Elle n’est pas en mesure de marcher. Selon les médecins c’est définitif, mais nous on pense qu’elle va évoluer encore. De notre expérience, on sait qu'il ne faut pas toujours se fier au diagnostic des médecins », nuance le père.

« Vous savez à l’hôpital Lydia ne clignait pas des yeux, elle ne réagissait pas. Ils nous ont fait venir et grâce à nous elle s’est réveillée. On s’est rendu cinq jours par semaine à l’Enfant Jésus, tout le temps. On ne l’a pas lâché et on a beaucoup travaillé avec elle. » 

Il est à savoir que toutes ces complications proviennent du fait que Lydia a hérité d'une déficience de protéine C, non diagnostiqué par les médecins, alors que son frère avait auparavant reçu le diagnostic et un médicament en conséquence. Ce problème héréditaire aurait dû être pris en compte par son médecin lorsqu'il lui a prescrit une pilule contraceptive, ces deux éléments étant incompatibles.

Soeur de cinq autres enfants, son papa l’a décrit comme une fille de famille. « Elle rentrait souper à la maison après son travail, elle nous apportait un café et des gâteries pour ses frères et sœurs. On écoutait la télévision ensemble. Elle a découché de la maison seulement deux fois dans toute sa vie. C’est vraiment une petite fille familiale! »

La difficulté qui se présente désormais à la famille est d'adapter la maison afin que Lydia puisse circuler librement avec son fauteuil. C’est dans ce but que la collecte de fonds a été lancée par Mr St Pierre.

« On a demandé 50 000 $ et on va essayer d’en faire le plus possible avec ça. Mais s’il y a aussi des entreprises qui sont prêtes à nous fournir du matériel, ou d’autres qui se sentiraient généreux et qui voudraient venir faire les travaux … On essaie de trouver toutes les solutions pour que notre fille soit le plus confortable possible à la maison. Car là par exemple, s’il y a un feu et que nous ne sommes pas là, elle ne peut même pas sortir seule de la maison. » 

Lancée il y a seulement quelques jours, la collecte a déjà permis d’amasser 2 300 $. Pour faire un don, cliquez ici. 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Je suis content de comprendre qu’un don quelqu’il soit X ( $$$ ) puisse faire la différence 😃😃

    Clermontcyr - 2021-03-07 10:33