Publicité

28 avril 2021 - 18:00 | Mis à jour : 18:17

Indice de bonheur Léger des Québécois

Il fait bon vivre à Saint-Georges et le maire Claude Morin s'en réjouit

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

« Le bonheur est à Saint-Georges » selon le maire Claude Morin qui se réjouit que sa ville se situe au 7e rang des villes où les résidents sont les plus heureux au Québec, d'après l’Indice de bonheur Léger des Québécois.

Pour Claude Morin, les investissements réalisés dans les parcs, la piste cyclable et piétonnière au centre-ville, et le fait que toutes ces activités soient accessibles gratuitement jouent un grand rôle pour le bien-être des 33 500 résidents de Saint-Georges.

Récemment, l’aménagement de l’espace Carpe Diem a été complété ce qui a permis aux citoyens de profiter de son sentier glacé pendant l'hiver. En été, l'établissement pourra accueillir des spectacles sur sa scène extérieure.

« J’ai demeuré dans de nombreux endroits sur la planète et je peux vous garantir que le niveau de vie qu’offre Saint-Georges, la proximité des nombreux services sans les inconvénients du trafic, ainsi que la diversité des emplois offerts, contribuent certainement au bonheur de notre monde. C’est sans compter que partout où l’on va, nos citoyens prennent le temps de se saluer, de jaser, de découvrir et d’apprécier. C’est vraiment bon de vivre à Saint-Georges », de souligner le maire Claude Morin.

Rappelons que de nombreuses activités extérieures sont accessibles à tous les résidents de la ville. Il est possible notamment de marcher dans le secteur des passerelles, qui forme une boucle de 2 km via les trois passerelles, aussi sur le bord de la rivière Chaudière où sont exposées annuellement plus d’une soixantaine d’œuvres d’art réalisées dans le cadre de l’événement Beauce Art. L'été il y a également la possibilité de faire du kayak sur le plan d’eau navigable créer par le barrage gonflable sur la rivière Chaudière ou encore de parcourir la piste cyclable qui traverse les parcs et qui se rend au centre-ville. Notons que sur l’île Pozer et le parc Veilleux on peut découvrir la plus grande collection de lilas en Amérique du Nord. Enfin, le parc des Sept-Chutes est aussi accessible a pieds ou en vélo. 

«  C’est sans compter le club de golf, les terrains synthétiques, le centre culturel Marie-Fitzbach, les parcs de quartier, le centre de ski, etc. », d'ajouter M. Morin.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.