Publicité

20 octobre 2021 - 09:00

Résilience communautaire

Au Bercail remercie la population du soutien reçu

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

L’organisme de Saint-Georges, Au Bercail, a reçu un grand soutien de la part des citoyens dans les derniers mois. Que ce soit par des dons de temps, d’argent ou autres.

Au Bercail s’attend que dans les prochaines années le besoin d’aide augmente de manière significative. Avec la pandémie, les besoins des personnes et les inégalités sociales se sont aggravés.

« Chaque jour, nous voyons les contrecoups des mesures sanitaires, de l’isolement et des liens sociaux qui se sont étiolés pour plusieurs d’entre nous. La détresse psychologique est de plus en plus palpable, et ce, malgré la reprise d’une vie plus “normale” selon certains. »

Grâce à la résilience communautaire, c’est-à-dire la capacité d’une communauté à s’adapter, à faire en sorte de passer au travers des crises en soutenant les plus vulnérables et en transformant sa manière de fonctionner, des projets sont mis en place dans le but d’aider les plus vulnérables. D’ailleurs, deux projets ont retenu l’attention de l’équipe.

Les brunchs du samedi
Cet été, l’équipe de St-Georges Ford est venue prêter main-forte au service de l’Assiettée beauceronne. De leur propre initiative, ils ont décidé de faire une collecte parmi les employé(e)s pour financer les « brunchs du samedi », qui ont lieu chaque dernier samedi du mois. Les premiers bénévoles présents sur place ont tellement été touchés par leur expérience qu’ils ont décidé de s’engager pour plusieurs mois, autant du point de vue financier qu’en temps de bénévolat.

Ce brunch permet d’aider concrètement entre 60 et 80 personnes pour qui les fins de mois sont plus difficiles.

Frigo-Don
Au printemps dernier, un gestionnaire de la pharmacie Brunet plus de Saint-Georges a eu l’idée de démarrer un projet de frigos communautaires dans sa ville. Sa volonté était de rallier des acteurs communautaires pertinents en sécurité alimentaire et de financer l’installation de quelques frigos. Dans la même période, la directrice du Manoir du Quartier cherchait aussi un moyen de redistribuer ses surplus alimentaires et elle avait alors suggéré cette idée de frigo communautaire.

Un comité composé de Moisson Beauce, du Bercail, du Carrefour Jeunesse Emploi de Beauce-Sud et de Brunet Plus s’est alors formé pour concrétiser ce projet. Ainsi, depuis septembre dernier, ce sont deux frigos qui ont été installés, un dans l’est de St-Georges prêt du Bercail et un dans l’ouest près de la pharmacie Brunet plus.

À lire également : 
Un premier frigo communautaire inauguré à Saint-Georges

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.