Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

En souvenir de Jolyane

Une famille de Saint-Alfred amasse plus de 20 000 $ pour la Fondation Dr Clown

durée 12h00
13 décembre 2021
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Une famille de Saint-Alfred s’est lancée dans plusieurs projets au cours des deux dernières années permettant ainsi d’amasser plus de 20 000 $ au profit de la Fondation Dr Clown. 

C’est Stéphanie Poulin qui est au cœur de cette initiative. Tout a commencé lorsque sa fille Jolyane, âgée de quatre ans, est décédée en janvier 2020. Suite à cet événement tragique, la famille a préféré que ses proches fassent des dons à la fondation plutôt que de leur offrir des cadeaux. À ce moment-là, ils avaient pu amasser plus de 11 000 $ pour ces artistes de l’humour.

Lorsque la petite fille était hospitalisée au CHUL de Québec, la Fondation Dr Clown « c’était quelque chose qui lui faisait vraiment du bien, qui changeait son passage à l’hôpital », d'après ce qu'a confié sa maman lors d’une entrevue téléphonique avec EnBeauce.com

L’hiver dernier, Stéphanie et une amie ont décidé de se lancer, sans attente et sans objectif, dans la vente de bûches de Noël. Elles ont alors mis en place une campagne de vente via les réseaux sociaux et ont finalement vendu 431 bûches. Cela leur a permis de donner 3 000 $ à la Fondation.

« Cette année on s’est dit qu’on allait refaire la même chose, mais on a été encore plus actives sur Facebook, on a aussi organisé un bingo virtuel. » 

Ainsi, ensemble et grâce à d’autres citoyens qui ont décidé de s’impliquer, elles ont vendu 834 bûches, ce qui représente un don de plus de 7 000 $.

Les commandes avaient été prises entre le 1er et le 25 novembre dernier afin de laisser le temps à l’entreprise Gâteaux Michaud à Québec, de préparer les desserts. La distribution a ensuite eu lieu hier, dans deux points de distribution, l’un à Saint-Georges et l’autre à Beauceville. « On avait 834 bûches à livrer en une journée et ça s'est fait en 2 h 30 », a raconté Stéphanie, épatée par le soutien des participants. « Le monde embarque, ils sont là, on n’a pas besoin de courir après eux. Tu vois que les gens sont vraiment impliqués. »

« Pour nous l’important c’est de reconnaître que les gens de la Beauce embarquent. En deux ans, on aura remis plus de 20 000 $ à la Fondation Dr Clown. On voit qu’il y a un réel intérêt de leur part et l’objectif c’est que l’argent s’en aille au CHUL, pas à Montréal, pour que les gens de la Beauce qui sont hospitalisés à Québec puissent profiter de ces services », de conclure la mère de famille.

Pour partager son histoire, ses initiatives, ses projets et des souvenirs, la famille a créé la page Facebook « Jojo et ses clowns ». 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


La sécurité en ligne est un élément clé du plan sur l'égalité entre les genres

Les pays autoritaires exploitent les médias sociaux pour freiner les progrès des femmes dans le monde entier, a déclaré une envoyée spéciale canadienne, alors qu'Ottawa actualise sa politique intergouvernementale en matière d'égalité des genres. L'ambassadrice du Canada pour les femmes, la paix et la sécurité, Jacqueline O'Neill, affirme que ces ...

Les collectes de sang à venir dans la région

L'organisme Héma-Québec tiendra prochainement des collectes de sang dans la région. Voici les dates et les lieux des cliniques programmées: Mardi 27 février Thetford Mines: Centre des congrès, de 13 h 30  à 20 h 30. Objectif: 150 donneurs. Jeudi 29 février Saint-Narcisse-de-Beaurivage: Centre communautaire, de 14 h 30  à 20 h. Objectif: ...

durée Hier 18h00

Portrait de thanatopracteur - Partie 1

Thanatopracteur depuis plus de 30 ans, Dominic Fleury a embaumé les corps de plus de 3 000 personnes et a accompagné des centaines de familles endeuillée.  À titre de précision, un thanatopracteur est un professionnel pratiquant des soins de conservation ou de présentation sur le corps des défunts. Dans le langage courant, on les appelle les ...