Publicité

21 décembre 2021 - 18:00 | Mis à jour : 22 décembre 2021 - 09:24

50 000 $ de cadeaux

« Ensemble pour soutenir » les parents d'enfants hospitalisés

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 1

Quatre mamans d’enfants malades se sont unies et ont monté le projet « Ensemble pour soutenir » qui a permis cette année de remettre plus de 50 000 $ de cadeaux à des parents comme elles.

Mélissa Venne, de Saint-Côme-Linière, fait partie des mères à l’origine de cette initiative. Elle est la maman du jeune Laurent Larivière qui vit avec une tumeur au cerveau qui lui a été diagnostiquée en 2019. 

Avec deux autres mamans, elles ont créé l’organisme à but non lucratif (OBNL) On s’comprend afin de pouvoir échanger avec des personnes vivant les mêmes défis. L’an dernier elles ont mis en place la première version d’Ensemble pour soutenir et elles avaient remis plus de 15 000 $ de sacs cadeaux à des parents d’enfants hospitalisés. 

« J’avais eu cette idée-là parce que quand Laurent est tombé malade on se sentait vraiment tout seul, avant que Leucan n’intervienne un peu plus tard », a raconté Mélissa lors d’un entretien téléphonique avec EnBeauce.com

Cette année, l’OBNL On s’comprend et l’entreprise Vanaëlle bijoux d'émotions, ont décidé de s’allier pour voir plus grand.

Ainsi, pour le temps des fêtes, elles ont amassé plus de 50 000$ en cadeaux pour remettre 375 sacs de cadeaux de Noël aux parents d'enfants qui sont hospitalisés au CHUL à Québec, au CHUS à Sherbrooke et au CHU Ste-Justine à Montréal. 

Chaque sac à une valeur minimum de 120 $ dont le contenu de base est similaire. Il comprend un magazine, des pâtes et des sauces, du savon, un baume à lèvres, etc. À cela s'ajoutent des cadeaux fabriqués par des artisans québécois et propres à chacun, cela peut être un bijou, des lingettes lavables pour bébés ou autres.

« On l’a toutes vécue avec nos propres enfants qui sont malades donc on veut donner un petit baume. Les enfants reçoivent des cadeaux, mais les parents sont souvent oubliés. Alors nous on veut s’assurer que les parents aient un petit quelque chose et qu'ils se sentent épauler. »

Chacune des quatre filles impliquées dans le projet se trouvent proches des hôpitaux concernés. Elles y déposent alors les sacs aux établissements qui se chargent eux-mêmes de la distribution aux familles en raison de la covid-19. Cependant, les organisatrices reçoivent souvent des retours en photos ou par messages de la part des familles. Ceux-ci sont d’ailleurs disponibles sur le site internet d’Ensemble pour soutenir.

« On veut le refaire chaque année et toujours de plus en plus gros. Notre objectif c’est qu’un jour, tous les lits qui ont des enfants puissent avoir un sac. »

À l’occasion de cet entretien téléphonique, EnBeauce.com a pris des nouvelles du jeune Laurent qui a désormais neuf ans et qui est porte-parole de la campagne 2022 du Défi têtes rasées Leucan en Beauce.

« Laurent va très bien. La tumeur qu’il a est compliquée et implique qu’il devra être suivi et prendre une médication toute sa vie. Mais maintenant on peut dire qu’il est stable. On dit en ce moment qu’il surfe sur une belle vague, il a une bonne stabilité depuis le retour des États-Unis. La tumeur a rétréci, il n’a pas eu de problèmes de santé et n’a pas été à nouveau hospitalisé », se réjouit sa maman. 

À lire également

La campagne 2022 du Défi têtes rasées Leucan est lancée en Beauce

Laurent et sa mère partent pour Philadelphie le 31 août

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Félicitations très belle initiative dans ces moments là tout le soutien est le bien venu, j'en sais quelque chose pour être passer par la nous aussi.

    Sp - 2021-12-22 09:45