Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Témoignage

Josée et Louis: trouver l'amour grâce au langage acadien

durée 08h00
14 février 2022
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Gabrielle Denoncourt
email
Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Chaque couple a son histoire et chaque couple est différent. Pour célébrer la Saint-Valentin, l’équipe d’EnBeauce.com est partie à la recherche des témoignages qui sortent de l’ordinaire et qui montrent que rien ne peut empêcher deux êtres de s’aimer. Voici le premier récit, celui de Josée et Louis.

Loin d’être une simple rencontre, le couple, habitant aujourd’hui La Guadeloupe, a débuté leur relation de manière virtuelle, mais non sur un site de rencontres, mais bien sur un forum acadien. C’est grâce à leur intérêt commun sur les langues que leurs chemins se sont croisés en 2005.

C’est grâce à un client et Zachary Richard que Louis, libraire spécialisé en langues, vivant à Paris, s’est retrouvé sur ledit forum pour tenter d’avoir plus d’informations sur le chanteur acadien de Louisiane pour son client. Tandis que, Josée cherchait, dans le cadre d'un travail universitaire, la signification de certains mots acadiens du livre Pélagie-la-Charette d’Antonine Maillet.

« En me promenant sur le site, il y a une section correspondance, c’est là que je vois qu’il y a un libraire à Paris, 34 ans, qui est spécialisé en langues. Moi, je suis en train de lire en même temps la série Outlander de Diana Gabaldon. Je suis un peu intéressée par le gaélique d’Écosse, et si quelqu’un peut connaître ça, ça doit être un libraire en langues, alors je pose la question et puis on est resté en contact, on est devenu amis, puis on a continué à s’échanger des courriels », explique Josée.

Ces échanges se sont étendus sur quatre mois durant lesquels Josée se confie sur sa séparation avec le père de ses deux premiers enfants. Louis ajoute qu’elle ne possédait plus rien et que lui avait beaucoup de choses pour l’aider. C’est pourquoi il a pris la décision de passer ses vacances restantes pour visiter son amie à Montréal. C’est ainsi, qu’il est arrivé à l’aéroport avec deux sacs : « il y en avait un que j’avais rempli qu’avec des trucs pour elle, tous les trucs qui encombraient chez moi ».

«On a toujours communiqué»
Cette histoire d’amitié s’est transformée peu à peu en histoire d’amour, ou qui « a mal tourné », dit Louis en rigolant. Et pourtant, Josée a tenté de se raisonner se disant que c’était de la folie d’être avec un homme qui habitait à 6 000 km et qu’elle avait deux enfants. Finalement, sept mois plus tard, en avril 2006, elle était à Paris pour le visiter et c’est à ce moment qu’il a débuté les démarches pour immigrer au Québec.

En moins d’un an, Louis a eu l’autorisation d’aller rejoindre sa douce. Même si l’on peut penser que c’est sur un coup de tête qu’il a pris la décision de quitter le vieux-continent, l’ancien libraire explique que les forfaits Internet et téléphone en Europe sont beaucoup moins dispendieux. Qu’en fait même s’ils ne s’étaient vus que deux fois, pendant tout ce temps leur relation se renforçait au bout du fil : « Moi, je pouvais téléphoner deux heures par jour au Canada sans rien payer. Je vous avouerai, j’ai largement utilisé mes deux heures. On ne se voyait pas beaucoup, mais on parlait énormément. Comme en fait la base d’un couple qui fonctionne, c’est que les gens communiquent, on a toujours communiqué », dit Louis.

« Dix-sept ans plus tard, nous sommes toujours amoureux comme au premier jour, et même plus! Des rires, des joies, des peines, des embûches, tout ceci a contribué à nous souder encore davantage et à nous épanouir non seulement en tant que couple, mais aussi comme famille. Il est mon confident, mon meilleur ami, un papa et un mari attentionné! », termine Josée.

Ils ont eu un garçon qui aura bientôt 13 ans. En 2019, le couple a pris la décision de quitter la région montréalaise pour aller s’installer en Beauce afin de continuer à écrire leur histoire qui a débuté grâce à l’échange de quelques mots sur Internet et de longues conversations au téléphone.

À lire également:
Victor et Céline : main dans la main depuis 65 ans

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • PG
    Pascale Goudreau
    temps Il y a 2 ans
    Des couples qui sortent de l'ordinaire. Est-ce des rencontres extraordinaires ou c'est le temps passé ensemble en passant a travers les joies grandes et petites, les peines, les deuils, les pertes de travail, de santé, peut-ëtre d'enfants , les disputes, les réconciliations, les pardons le plaisir, et cela pendant 20, 30, 40, ou 50, 60 ans. Dans 30 ans combien de couples auront fait ces passages. Chacun a le défi devant lui ou elle.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un don de 21 400 $ aux Amputés de guerre

La Journée festive, qui s'est tenue le samedi 15 juin, dans le parc industriel du secteur Ouest à Saint-Georges, aura permis de récolter une somme de 21 400 $, au profit des Amputés de guerre. C'est du moins le montant du chèque remis aujourd'hui par les organisatrices de la journée, Johanie Breton et Katherine Fecteau, auprès du responsable ...

Les Québécois sont les seuls Canadiens qui adhèrent au bilinguisme

Le bilinguisme canadien est «un mythe» à l'extérieur du Québec, qui est la seule province à y adhérer. Un sondage Léger réalisé pour La Presse Canadienne illustre de manière éclatante la fracture entre ce que l'on a souvent appelé les deux solitudes lorsqu’on compare les résultats obtenus au Québec à ceux du reste du Canada, et ce, à chacune des ...

Café du Mille-Lieux: la campagne de financement rapporte près de 72 000$

Le CJE Beauce-Sud vient d’annoncer par voie de communiqué de presse, que la campagne de financement participatif du Café du Mille-Lieux, son projet d'économie sociale d'envergure dont les retombées profiteront à l'ensemble  de la communauté beauceronne, a été atteint et même dépassé. C'est une somme de 71 878 $, sur une durée de 90 jours, soit du ...