Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Résidente de Saint-Georges

Guerre en Ukraine: inquiétude et impuissance pour Olga Ulanova

durée 08h00
5 mars 2022
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Inquiétude et impuissance sont certainement les termes qui expriment le mieux les émotions ressenties par Olga Ulanova, résidente de Saint-Georges, depuis le début de la guerre en Ukraine. 

Native d’une petite ville près de Moscou, Olga a déménagé en Ukraine avec ses parents à l’âge de 4 ans. Elle y a vécu toute sa jeunesse avant de venir s’installer en Beauce, au Québec, en 2009.

« Ce qui m’a amené en Beauce au Québec, c’est la liberté et la possibilité de vivre sans pression, la réussite de ma petite famille et l’avenir heureux », a indiqué l’adjointe de direction de la MRC Robert-Cliche âgée de 37 ans.

Justement, la liberté, si cher à ses yeux, a pris une claque dans son pays de cœur où sa famille et ses amis vivent présentement. Depuis les attaques menées par la Russie au cours des derniers jours, Olga s’inquiète du sort réservé à ses proches qui ne peuvent pas quitter le pays pour le moment. Grâce à Internet, elle reçoit de leurs nouvelles tous les jours. 

« Le conflit est partout en Ukraine, pas seulement à Kiev, la capitale. Ma famille et mes amis qui vivent aussi bien à Kiev et dans le reste de l’Ukraine vivent chaque jour dans une peur qu’on ne peut pas imaginer ici au Québec. En ce moment, les Ukrainiens se battent pour la fierté de leur réussite, la démocratie et la liberté. »

Mère de trois enfants, elle ne veut pas se mettre en danger en se rendant en Ukraine, même si elle aimerait beaucoup. « En temps de guerre, je préfère préserver mes enfants. Nos enfants n'auraient jamais dû connaître cette horreur, car c’est un crime horrible, un crime sur la liberté et la vie. »

Olga ne peut pas non plus faire venir ses proches en raison de la guerre. Elle tente tout de même de rester positive en se disant que la guerre en Ukraine va s'arrêter. « Car ce conflit c’est un assassinat avec préméditation, mais le dictateur russe veut tuer la liberté et la démocratie. »

Difficile de ne pas se laisser emporter par les émotions lorsqu’on vous annonce que votre famille est sous les bombes et sous les balles de fusil d'assaut. 

« Mon sentiment est la peur, la peur de perdre mes proches. Chaque jour, je reçois des tas de messages de soutien, mais ce n’est pas moi qui subis cette guerre. Désolée, ma peine, personne ne pourra la prendre. Je souhaite seulement qu’on arrête cette guerre inutile. »

Elle décrit le président russe, Vladimir Poutine, comme un dictateur, « un fou qui manipule le monde au bon vouloir. » 

« Je demande à tout le monde de soutenir le peuple ukrainien, le peuple courageux qui se bat depuis une semaine. C’est un génocide des droits, des libertés, de la liberté d’expression et c’est un crime contre l’humanité. Gloire à l’UKRAINE !!! », a-t-elle lancée.

À lire également

Guerre en Ukraine: Sylvain Longchamps est encore dans son village

Un Beauceron en Ukraine: vivre la situation au jour le jour

commentairesCommentaires

2

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • CL
    Claude Labbé
    temps Il y a 1 an et 11 mois
    Je suis de tout cœur avec vous et votre famille. J'espère que le tout se terminera le plus rapidement possible et que votre peuple pourra à nouveau vivre en paix.
  • CD
    Claude Dutil
    temps Il y a 1 an et 11 mois
    Madame Ulavova Ayant eu l'opportunité de vous connaître et également d'échanger avec vous lors du dernier Symposium de sculpture... tenu en 2021, et d'un autre ayant eu lieu avant la venue de la pandémie, je désire tout comme monsieur Labbé, vous faire savoir que je suis également de tout coeur avec vous et les membres de votre famille. Incroyable qu'un fou comme Poutine puisse seul et sans raison valable, faire la guerre à un pays comme l'Ukraine, détruisant tout sur son passage et tuant des civils. Comme d'autres malades sont à la tête de pays totalitaire, ce n'est pas très rassurant pour la suite du monde!

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Passerelle de la rivière Famine: un projet d'envergure pour Saint-Georges

La construction de la nouvelle passerelle de la rivière Famine à Saint-Georges avait été confiée à l'entreprise Structure SBL de Saint-Benoît-Labre en ce début d'année. Désormais, la structure est prête et l'installation pourrait s'effectuer dès le 4 mars prochain.  Glenn Giguère, directeur construction et chargé de projets senior chez Structure ...

durée Hier 17h00

Urgence de l'hôpital de Saint-Georges: taux d'occupation à 138%

Selon les données recueillies sur le site du gouvernement du Québec, le taux d’occupation des civières à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges se situait à 138%, à 14 h aujourd'hui. Comparativement, il était à 170% pour l'Hôpital de Thetford, 165% à l'Hôtel-Dieu de Lévis et 130 pour cent au Centre hospitalier de Montmagny.  À Saint-Georges, ...

21 février 2024

Journée «Portes ouvertes» au manège militaire de Beauceville  

Dans le cadre des Rendez-Vous d’Hiver Beauce Auto Ford Lincoln, le manège militaire de Beauceville du Régiment de la Chaudière tiendra une Journée Portes ouvertes  ce dimanche le 25 février, de 13 h à 15 h. L'événement est conjointement organisé avec le Corps de cadet 619. C’est une rare opportunité pour les citoyens d’en apprendre plus ...