Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

École du Trait-d'Union

Des élèves découvrent les coulisses du service incendie de St-Prosper

durée 16h15
26 novembre 2022
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Vingt élèves de cinquième année de l'école du Trait-d'Union à Saint-Prosper ont découvert les coulisses de leur service de sécurité incendie vendredi 25 novembre, grâce à une activité organisée par Stéphane Dupuis, pompier et père de l'un des enfants. 

« C'était une journée d'éducation et de prévention. J'ai été en classe avec eux en avant-midi. Je leur ai présenté des vidéos et je leur ai expliqué les procédures à suivre si un détecteur de fumée se met à sonner la nuit, identifier les sorties de secours, comment trouver le point de ralliement, etc. », a raconté Stéphane Dupuis, en entretien téléphonique avec EnBeauce.com.

L'après-midi, à la caserne, les enfants ont pris part à plusieurs activités. « On a un parcours pour le sauvetage de victimes qu'on avait adapté aux jeunes, par sécurité. Donc ils ont fait le parcours dans le noir avec juste un éclairage tamisé et deux pompiers pour les accompagner. Ils ont pris ça au sérieux, ils ont joué le rôle comme s'ils étaient des pompiers. Ils devaient trouver leur ami qui était caché dans une pièce et ils ont vraiment bien fait ça! » Les élèves ont aussi eu la chance de voir tous les camions, de monter à l'intérieur et d'en apprendre plus sur les outils d'interventions. 

Une policière de la Sûreté du Québec, l'agente Frenette de la MRC des Etchemins, a également participé à l'événement en expliquant plus en détail son métier. L'objectif étant de sensibiliser les enfants quant au rôle des policiers, pour qu'ils ne les voient pas que dans un rôle punitif. Elle les a aussi fait monter dans l'auto de patrouille et leur a précisé son fonctionnement. « Les jeunes étaient très à l'aise et très intéressés. »

Un des premiers répondants de Saint-Prosper a aussi pu expliquer ses tâches à lui.

Pour finir, les enfants ont arrosé avec l'autopompe dehors, avec l'aide d'un pompier.

L'organisateur est très heureux de l'intérêt des jeunes durant cette journée. « On s'est fait bombarder de questions, toutes pertinentes. Les jeunes étaient super intéressés. » Questionné sur de possibles futures recrues auprès de ses jeunes âgés entre 10 et 11 ans, Stéphane Dupuis a répondu à la positive. « Honnêtement je pense que oui! Il y en a qui était tellement intéressés, ça serait surprenant que la graine ne germe pas. » Un détail qui a son importance en ces temps puisque le recrutement de jeunes pompiers est difficile. 

C'est la deuxième année que Stéphane Dupuis réalise cette journée spéciale, puisque l'an dernier c'est une classe de 6e année qui avait pu profiter de son expertise.

Notons la participation de Clément Loignon, directeur du service de sécurité incendie de Saint-Prosper, Martin Dulac, lieutenant, Guillaume Rosa, pompier et de Pascal Bolduc, pompier également.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Maison Moisson Beauce : 250 000$ ou une nouvelle demeure

La Fondation Moisson Beauce a présenté la 14e Maison Moisson Beauce qui est une collaboration entre Desjardins, Construction Robert Bernard et Signé SP.  Comme par le passé, le ou les gagnants pourront choisir entre le montant d’argent ou de prendre la demeure, située au 1054, 147e Rue à Saint-Georges. Toutefois, en nouveauté, le montant est une ...

Québec met 100 défibrillateurs externes automatisés à disposition

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a annoncé le lancement du projet pilote lié à l'installation de 100 défibrillateurs externes automatisés (DEA) qui seront mis à la disposition de la population dans de nombreuses régions du Québec. Les DEA, des appareils électroniques qui permettent, à l'aide d'une décharge électrique, de réanimer un cœur ...

Nouvel outil pour combattre le cancer du poumon

Un nouvel outil développé par des chercheurs des universités Laval et McGill permettrait de déterminer avec une précision d'environ 95 % le risque de voir le cancer réapparaître chez un patient qui a subi une résection d’une tumeur pulmonaire. Les équipes des professeurs Logan Walsh et Daniela Quail, de l’Université McGill, et Philippe Joubert, ...